Nouvelles recettes

6 étiquettes de boissons trompeuses

6 étiquettes de boissons trompeuses


Savez-vous vraiment ce que vous buvez ?

Les acheteurs avertis savent qu'il ne faut pas prendre les étiquettes des produits pour argent comptant. Pourtant, cela a été quelques semaines difficiles pour les consommateurs qui essaient de garder les faits clairs sur ce qu'il y a dans ce qu'ils boivent.

Il s'agissait d'abord des nouvelles sur la façon dont pas si cent pour cent Le jus d'orange 100% est. Pour ceux qui ne sont peut-être pas au courant de la controverse, voici ce que vous devez savoir : pendant le traitement, des éléments tels que l'arôme, l'huile et la pulpe d'orange peuvent être séparés du jus lui-même. Plus précisément, le processus d'élimination de l'oxygène du jus (qui est fait pour l'empêcher de se gâter sans l'utilisation de conservateurs) dépouille le jus d'une grande partie de ses arômes naturels. Et donc pour compenser la perte, ces composants naturels - sous la forme de "packs de saveurs" - être ajouté après le traitement. Sans surprise, le contrecoup parmi les buveurs de jus d'orange a été rapide et furieux.

Maintenant, dans la foulée de cette information révélatrice, vient le mot que certaines des marques populaires d'eau de coco ne parviennent pas à fournir la quantité « promise » de sodium - une clé électrolytique de l'attrait de la boisson en tant que boisson sportive et énergisante. UNE rapport de ConsumerLab.com a révélé que seulement une des trois boissons testées offrait une quantité d'électrolytes comparable à d'autres boissons pour sportifs comme le Gatorade. Même si certains ne s'appellent pas carrément boissons pour sportifs sur l'étiquette (UN. L'eau de coco a), c'est certainement ainsi qu'ils sont commercialisés (sans parler de certains se vanter des mentions d'athlètes). Comme l'a déclaré le président de ConsumerLab, le Dr Tom Cooperman au Huffington Post, « les gens doivent savoir que les étiquettes ne sont pas exactes sur certains produits et qu'ils ne devraient pas compter sur l'eau de coco pour une réhydratation sérieuse ».

Le fait est que lorsqu'il s'agit de découvrir des nouvelles comme celle-ci, êtes-vous vraiment surpris ? Les étiquettes de boissons, et les étiquettes en général, sont le visage d'un produit au monde - qu'elles soient utilisées comme une toile pour améliorer l'image de leur produit et le rendre plus attrayant pour les consommateurs est facile à comprendre. Bien sûr, certains cas sont plus flagrants que d'autres. Par exemple, comment les thés de Snapple ont été étiquetés comme "tout naturels" malgré la liste de l'acide citrique comme additif. Ou pire, l'exemple du Juicy Juice de Nestlé Brain Development Fruit Juice affirmant qu'il "aide à soutenir le développement du cerveau". Apparemment, de telles allégations, appelées allégations de structure/fonction, ne nécessitent aucune pré-certification de la FDA.

Vous avez l'impression d'avoir la laine sur vos yeux ? Continuez à lire pour en savoir plus.

Cliquez ici pour le diaporama des 6 étiquettes de boissons trompeuses.


Nutrition 911 : Étiquettes trompeuses

En déambulant dans les allées de l'épicerie, les étiquettes vous sautent aux yeux, « bio, sans OGM, sans gluten, naturel ». Vous l'attrapez, c'est dit bio, donc ça devrait être sain, n'est-ce pas ? La réalité : les étiquettes des aliments prêtent à confusion et sont souvent trompeuses. Ce que vous achetez peut être chargé d'ingrédients que vous ne pouvez même pas prononcer. Manger propre ne devrait pas être une corvée, vos muscles veulent être nourris avec des aliments de qualité.

Avant de faire vos courses, familiarisez-vous avec le jargon des étiquettes biologiques - comprenez la véritable définition de certaines étiquettes controversées comme sans gluten, biologique et naturel. Avec cette compréhension, vous serez le lecteur d'étiquettes expert de la salle de gym. Tout est question de qualité.

Biologique

http://www.ams.usda.gov/

Au-delà du profil nutritionnel et des allégations diététiques d'un aliment, que signifie réellement « bio » ? Le bio ne fait pas seulement référence à la nourriture seule, mais aussi à la façon dont elle est fabriquée. Certaines lignes directrices fédérales ont été établies par l'USDA concernant le terme « biologique » – en développant trois catégories. Si le produit alimentaire est composé à 100 % d'ingrédients biologiques, il est 100 % ogranique. Lorsque le produit est simplement étiqueté « bio », le produit alimentaire est alors composé d'au moins 95 % d'ingrédients biologiques. Quant au cas où l'étiquette indique « fait avec des ingrédients biologiques », alors le produit alimentaire contient au moins 70 % d'ingrédients biologiques avec des limitations sur les 30 derniers pour cent, cela n'inclut pas les OGM. Et enfin, les aliments qui contiennent moins de 70 pour cent d'ingrédients biologiques peuvent indiquer quels ingrédients sont fabriqués biologiquement sur un panneau latéral. Cependant, ce type d'aliment ne peut pas prétendre qu'il est biologique sur l'étiquette principale.

L'USDA définit le bio comme un aliment produit par des agriculteurs qui utilisent des ressources renouvelables, et tous les produits à base de viande et de volaille ne reçoivent pas d'antibiotiques ni d'hormones de croissance. Les aliments sont également cultivés sans pesticides et développés sans bio-ingénierie. Pour qu'un produit soit biologique, il doit être étiqueté avec le sceau officiel biologique de l'USDA.

Détournement de l'intrigue : il est coûteux pour les agriculteurs d'obtenir le sceau et certains agriculteurs ne respectent pas la réglementation, estimant que les pesticides ne devraient pas être une qualification. Donc, si vous tombez sur une étiquette sans le sceau, lisez les ingrédients et effectuez une recherche rapide sur votre téléphone intelligent.

Naturel

http://www.everydayhealth.com/news/dont-fall-for-food-label-lie/

Pour rendre l'étiquetage encore plus pratique, il n'y a pas de véritable définition de « naturel ». Consumer Reports National Research Center a mené une enquête auprès de 1 000 personnes. Les résultats : 60 % ont déclaré rechercher une étiquette d'aliment « naturel » lors de leurs achats. Les deux tiers des personnes interrogées ont déclaré que les gens pensaient que «naturel» signifie qu'un aliment est fabriqué sans aucun ingrédient artificiel, pesticide et OGM. Même les aliments contenant des OGM peuvent avoir le label « naturel ». Compte tenu de l'enquête et de la définition non formelle du statut, que faites-vous ? Réponse : évitez les aliments transformés et appelez le fabricant. Si l'entreprise ne révèle pas de quoi elle est faite, alors vous savez que ce n'est pas un produit « naturel ».

Pendant que nous sommes sur le sujet, la FDA réglemente le «naturel» en ce qui concerne les arômes. Les arômes naturels sont tous les arômes qui proviennent directement d'une plante ou d'un animal. Quant aux arômes artificiels, ils se trouvent principalement dans les aliments transformés, et ils sont fabriqués synthétiquement - imitant les arômes naturels.

Non-OGM vs. OGM

Non-OGM signifie que les aliments ne sont pas génétiquement modifiés, alors que les OGM sont des organismes génétiquement modifiés qui sont développés dans un laboratoire en transférant l'ADN d'un organisme à un autre. Les ingénieurs génétiques sont connus pour transférer des gènes de la bactérie - Bacillus thuringiensis (Bt) - à l'ADN du maïs, permettant au maïs de créer son propre pesticide. Les produits contenant des OGM les plus populaires sont le soja, le coton, le maïs, la betterave à sucre, la papaye hawaïenne, la luzerne et la courge. Ces aliments sont très probablement un ingrédient ajouté dans les aliments transformés.

Les détaillants ont lancé le programme de vérification du projet sans OGM, qui stipule « la traçabilité, la ségrégation et les tests aux points de contrôle critiques ». Les entreprises qui suivent le programme auront un « Sceau de projet sans OGM ». Soulignant que le Non-GMO Project Standard ne garantit pas qu'un aliment est à 100 pour cent sans OGM - la contamination est toujours possible.

Sans gluten

Les produits alimentaires sans gluten ont augmenté, faisant lentement leur chemin vers les céréales et les restaurants. Mais il existe encore une grande confusion quant aux ingrédients considérés comme du gluten. Pour simplifier, le gluten se trouve dans les éléments suivants : blé, blé dur, amidonnier, semoule, épeautre, farine, graham, kamut, petit épeautre, seigle, orge, triticale, malt, levure de bière et amidon de blé. Le gluten est une protéine présente dans ces types de céréales, ce qui la rend non digestible pour les personnes atteintes de la maladie cœliaque ou d'une sensibilité au gluten. La maladie cœliaque se produit lorsque le corps attaque la muqueuse de l'intestin grêle, une fois le gluten consommé.

Selon la FDA, les aliments étiquetés : « sans gluten », « sans gluten » ou « sans gluten » indiquent que le produit est sans gluten. Gardez à l'esprit que les produits alimentaires peuvent toujours contenir du gluten, mais ils sont toujours considérés comme sans gluten car ils contiennent de 20 à plus de parties par million (ppm) de gluten. Conclusion : lisez les ingrédients.


Nutrition 911 : Étiquettes trompeuses

En déambulant dans les allées de l'épicerie, les étiquettes vous sautent aux yeux, « bio, sans OGM, sans gluten, naturel ». Vous l'attrapez, c'est dit bio, donc ça devrait être sain, n'est-ce pas ? La réalité : les étiquettes des aliments sont déroutantes et souvent trompeuses. Ce que vous achetez peut être chargé d'ingrédients que vous ne pouvez même pas prononcer. Manger propre ne devrait pas être une corvée, vos muscles veulent être nourris avec des aliments de qualité.

Avant de faire vos courses, familiarisez-vous avec le jargon des étiquettes biologiques - comprenez la véritable définition de certaines étiquettes controversées comme sans gluten, biologique et naturel. Avec cette compréhension, vous serez le lecteur d'étiquettes expert de la salle de gym. Tout est question de qualité.

Biologique

http://www.ams.usda.gov/

Au-delà du profil nutritionnel et des allégations diététiques d'un aliment, que signifie réellement « bio » ? Le bio ne fait pas seulement référence à la nourriture seule, mais aussi à la façon dont elle est fabriquée. Certaines lignes directrices fédérales ont été établies par l'USDA concernant le terme « biologique » – en développant trois catégories. Si le produit alimentaire est composé à 100 % d'ingrédients biologiques, il est 100 % ogranique. Lorsque le produit est simplement étiqueté « bio », le produit alimentaire est alors composé d'au moins 95 % d'ingrédients biologiques. Quant au cas où l'étiquette indique « fait avec des ingrédients biologiques », alors le produit alimentaire contient au moins 70 % d'ingrédients biologiques avec des limitations sur les 30 derniers pour cent, cela n'inclut pas les OGM. Et enfin, les aliments qui contiennent moins de 70 pour cent d'ingrédients biologiques peuvent indiquer quels ingrédients sont fabriqués biologiquement sur un panneau latéral. Cependant, ce type d'aliment ne peut pas prétendre qu'il est biologique sur l'étiquette principale.

L'USDA définit le bio comme un aliment produit par des agriculteurs qui utilisent des ressources renouvelables, et tous les produits à base de viande et de volaille ne reçoivent pas d'antibiotiques ni d'hormones de croissance. Les aliments sont également cultivés sans pesticides et développés sans bio-ingénierie. Pour qu'un produit soit biologique, il doit être étiqueté avec le sceau officiel biologique de l'USDA.

Détournement de l'intrigue : il est coûteux pour les agriculteurs d'obtenir le sceau et certains agriculteurs ne respectent pas la réglementation, estimant que les pesticides ne devraient pas être une qualification. Donc, si vous tombez sur une étiquette sans sceau, lisez les ingrédients et effectuez une recherche rapide sur votre téléphone intelligent.

Naturel

http://www.everydayhealth.com/news/dont-fall-for-food-label-lie/

Pour rendre l'étiquetage encore plus pratique, il n'y a pas de véritable définition de « naturel ». Consumer Reports National Research Center a mené une enquête auprès de 1 000 personnes. Les résultats : 60 % ont déclaré rechercher une étiquette d'aliment « naturel » lors de leurs achats. Les deux tiers des personnes interrogées ont déclaré que les gens pensaient que «naturel» signifie qu'un aliment est fabriqué sans ingrédients artificiels, pesticides et OGM. Même les aliments contenant des OGM peuvent avoir le label « naturel ». Compte tenu de l'enquête et de la définition non formelle du statut, que faites-vous ? Réponse : évitez les aliments transformés et appelez le fabricant. Si l'entreprise ne révèle pas de quoi elle est faite, alors vous savez que ce n'est pas un produit « naturel ».

Pendant que nous sommes sur le sujet, la FDA réglemente le «naturel» en ce qui concerne les arômes. Les arômes naturels sont tous les arômes qui proviennent directement d'une plante ou d'un animal. Quant aux arômes artificiels, ils se trouvent principalement dans les aliments transformés, et ils sont fabriqués synthétiquement - imitant les arômes naturels.

Non-OGM vs. OGM

Non-OGM signifie que les aliments ne sont pas génétiquement modifiés, alors que les OGM sont des organismes génétiquement modifiés qui sont développés dans un laboratoire en transférant l'ADN d'un organisme à un autre. Les ingénieurs génétiques sont connus pour transférer des gènes de la bactérie - Bacillus thuringiensis (Bt) - à l'ADN du maïs, permettant au maïs de créer son propre pesticide. Les produits contenant des OGM les plus populaires sont le soja, le coton, le maïs, la betterave à sucre, la papaye hawaïenne, la luzerne et la courge. Ces aliments sont très probablement un ingrédient ajouté dans les aliments transformés.

Les détaillants ont lancé le programme de vérification du projet sans OGM, qui stipule « la traçabilité, la ségrégation et les tests aux points de contrôle critiques ». Les entreprises qui suivent le programme auront un « Sceau de projet sans OGM ». Soulignant que le Non-GMO Project Standard ne garantit pas qu'un aliment est à 100 pour cent sans OGM - la contamination est toujours possible.

Sans gluten

Les produits alimentaires sans gluten ont augmenté, faisant lentement leur chemin vers les céréales et les restaurants. Mais il existe encore une grande confusion quant aux ingrédients considérés comme du gluten. Pour simplifier, le gluten se trouve dans les éléments suivants : blé, blé dur, amidonnier, semoule, épeautre, farine, graham, kamut, petit épeautre, seigle, orge, triticale, malt, levure de bière et amidon de blé. Le gluten est une protéine présente dans ces types de céréales, ce qui la rend non digestible pour les personnes atteintes de la maladie cœliaque ou d'une sensibilité au gluten. La maladie cœliaque se produit lorsque le corps attaque la muqueuse de l'intestin grêle, une fois le gluten consommé.

Selon la FDA, les aliments étiquetés : « sans gluten », « sans gluten » ou « sans gluten » indiquent que le produit est sans gluten. Gardez à l'esprit que les produits alimentaires peuvent toujours contenir du gluten, mais ils sont toujours considérés comme sans gluten car ils contiennent de 20 à plus de parties par million (ppm) de gluten. Conclusion : lisez les ingrédients.


Nutrition 911 : Étiquettes trompeuses

En déambulant dans les allées de l'épicerie, les étiquettes vous sautent aux yeux, « bio, sans OGM, sans gluten, naturel ». Vous l'attrapez, c'est dit bio, donc ça devrait être sain, n'est-ce pas ? La réalité : les étiquettes des aliments sont déroutantes et souvent trompeuses. Ce que vous achetez peut être chargé d'ingrédients que vous ne pouvez même pas prononcer. Manger propre ne devrait pas être une corvée, vos muscles veulent être nourris avec des aliments de qualité.

Avant de faire vos courses, familiarisez-vous avec le jargon des étiquettes biologiques - comprenez la véritable définition de certaines étiquettes controversées comme sans gluten, biologique et naturel. Avec cette compréhension, vous serez le lecteur d'étiquettes expert de la salle de gym. Tout est question de qualité.

Biologique

http://www.ams.usda.gov/

Au-delà du profil nutritionnel et des allégations diététiques d'un aliment, que signifie réellement « bio » ? Le bio ne fait pas seulement référence à la nourriture seule, mais aussi à la façon dont elle est fabriquée. Certaines directives fédérales ont été établies par l'USDA concernant le terme « biologique » – en développant trois catégories. Si le produit alimentaire est composé à 100 pour cent d'ingrédients biologiques, il est 100 pour cent ogranique. Lorsque le produit est simplement étiqueté « bio », le produit alimentaire est alors composé d'au moins 95 % d'ingrédients biologiques. Quant au cas où l'étiquette indique « fait avec des ingrédients biologiques », alors le produit alimentaire contient au moins 70 % d'ingrédients biologiques avec des limitations sur les 30 derniers pour cent, cela n'inclut pas les OGM. Et enfin, les aliments qui contiennent moins de 70 pour cent d'ingrédients biologiques peuvent indiquer quels ingrédients sont fabriqués biologiquement sur un panneau latéral. Cependant, ce type d'aliment ne peut pas prétendre qu'il est biologique sur l'étiquette principale.

L'USDA définit le bio comme un aliment produit par des agriculteurs qui utilisent des ressources renouvelables, et tous les produits à base de viande et de volaille ne reçoivent pas d'antibiotiques ni d'hormones de croissance. Les aliments sont également cultivés sans pesticides et développés sans bio-ingénierie. Pour qu'un produit soit biologique, il doit être étiqueté avec le sceau officiel biologique de l'USDA.

Détournement de l'intrigue : il est coûteux pour les agriculteurs d'obtenir le sceau et certains agriculteurs ne respectent pas la réglementation, estimant que les pesticides ne devraient pas être une qualification. Donc, si vous tombez sur une étiquette sans le sceau, lisez les ingrédients et effectuez une recherche rapide sur votre téléphone intelligent.

Naturel

http://www.everydayhealth.com/news/dont-fall-for-food-label-lie/

Pour rendre l'étiquetage encore plus pratique, il n'y a pas de véritable définition de « naturel ». Consumer Reports National Research Center a mené une enquête auprès de 1 000 personnes. Les résultats : 60 % ont déclaré rechercher une étiquette d'aliment « naturel » lors de leurs achats. Les deux tiers des personnes interrogées ont déclaré que les gens pensaient que «naturel» signifie qu'un aliment est fabriqué sans ingrédients artificiels, pesticides et OGM. Même les aliments contenant des OGM peuvent avoir le label « naturel ». Compte tenu de l'enquête et de la définition non formelle du statut, que faites-vous ? Réponse : évitez les aliments transformés et appelez le fabricant. Si l'entreprise ne révèle pas de quoi elle est faite, alors vous savez que ce n'est pas un produit « naturel ».

Pendant que nous sommes sur le sujet, la FDA réglemente le «naturel» en ce qui concerne les arômes. Les arômes naturels sont tous les arômes qui proviennent directement d'une plante ou d'un animal. Quant aux arômes artificiels, ils se trouvent principalement dans les aliments transformés, et ils sont fabriqués synthétiquement - imitant les arômes naturels.

Non-OGM vs. OGM

Non-OGM signifie que les aliments ne sont pas génétiquement modifiés, alors que les OGM sont des organismes génétiquement modifiés qui sont développés dans un laboratoire en transférant l'ADN d'un organisme à un autre. Les ingénieurs génétiques sont connus pour transférer des gènes de la bactérie - Bacillus thuringiensis (Bt) - à l'ADN du maïs, permettant au maïs de créer son propre pesticide. Les produits contenant des OGM les plus populaires sont le soja, le coton, le maïs, la betterave à sucre, la papaye hawaïenne, la luzerne et la courge. Ces aliments sont très probablement un ingrédient ajouté dans les aliments transformés.

Les détaillants ont lancé le programme de vérification du projet sans OGM, qui stipule « la traçabilité, la ségrégation et les tests aux points de contrôle critiques ». Les entreprises qui suivent le programme auront un « Sceau de projet sans OGM ». Soulignant que le Non-GMO Project Standard ne garantit pas qu'un aliment est à 100 pour cent sans OGM - la contamination est toujours possible.

Sans gluten

Les produits alimentaires sans gluten ont augmenté, faisant lentement leur chemin vers les céréales et les restaurants. Mais il existe encore une grande confusion quant aux ingrédients considérés comme du gluten. Pour simplifier, le gluten se trouve dans les éléments suivants : blé, blé dur, amidonnier, semoule, épeautre, farine, graham, kamut, petit épeautre, seigle, orge, triticale, malt, levure de bière et amidon de blé. Le gluten est une protéine présente dans ces types de céréales, ce qui la rend non digestible pour les personnes atteintes de la maladie cœliaque ou d'une sensibilité au gluten. La maladie cœliaque se produit lorsque le corps attaque la muqueuse de l'intestin grêle, une fois le gluten consommé.

Selon la FDA, les aliments étiquetés : « sans gluten », « sans gluten » ou « sans gluten » indiquent que le produit est sans gluten. Gardez à l'esprit que les produits alimentaires peuvent toujours contenir du gluten, mais ils sont toujours considérés comme sans gluten car ils contiennent de 20 à plus de parties par million (ppm) de gluten. Conclusion : lisez les ingrédients.


Nutrition 911 : Étiquettes trompeuses

En déambulant dans les allées de l'épicerie, les étiquettes vous sautent aux yeux, « bio, sans OGM, sans gluten, naturel ». Vous l'attrapez, c'est dit bio, donc ça devrait être sain, non ? La réalité : les étiquettes des aliments sont déroutantes et souvent trompeuses. Ce que vous achetez peut être chargé d'ingrédients que vous ne pouvez même pas prononcer. Manger propre ne devrait pas être une corvée, vos muscles veulent être nourris avec des aliments de qualité.

Avant de faire vos courses, familiarisez-vous avec le jargon des étiquettes biologiques - comprenez la vraie définition de certaines étiquettes controversées comme sans gluten, biologique et naturel. Avec cette compréhension, vous serez le lecteur d'étiquettes expert de la salle de gym. Tout est question de qualité.

Biologique

http://www.ams.usda.gov/

Au-delà du profil nutritionnel et des allégations diététiques d'un aliment, que signifie réellement « bio » ? Le bio ne fait pas seulement référence à la nourriture seule, mais aussi à la façon dont elle est fabriquée. Certaines lignes directrices fédérales ont été établies par l'USDA concernant le terme « biologique » – en développant trois catégories. Si le produit alimentaire est composé à 100 pour cent d'ingrédients biologiques, il est 100 pour cent ogranique. Lorsque le produit est simplement étiqueté « bio », le produit alimentaire est alors composé d'au moins 95 % d'ingrédients biologiques. Quant au cas où l'étiquette indique « fait avec des ingrédients biologiques », alors le produit alimentaire contient au moins 70 % d'ingrédients biologiques avec des limitations sur les 30 derniers pour cent, cela n'inclut pas les OGM. Et enfin, les aliments qui contiennent moins de 70 pour cent d'ingrédients biologiques peuvent indiquer quels ingrédients sont fabriqués biologiquement sur un panneau latéral. Cependant, ce type d'aliment ne peut pas prétendre qu'il est biologique sur l'étiquette principale.

L'USDA définit le bio comme un aliment produit par des agriculteurs qui utilisent des ressources renouvelables, et tous les produits à base de viande et de volaille ne reçoivent pas d'antibiotiques ni d'hormones de croissance. Les aliments sont également cultivés sans pesticides et développés sans bio-ingénierie. Pour qu'un produit soit biologique, il doit être étiqueté avec le sceau officiel biologique de l'USDA.

Détournement de l'intrigue : il est coûteux pour les agriculteurs d'obtenir le sceau et certains agriculteurs ne respectent pas la réglementation, estimant que les pesticides ne devraient pas être une qualification. Donc, si vous tombez sur une étiquette sans sceau, lisez les ingrédients et effectuez une recherche rapide sur votre téléphone intelligent.

Naturel

http://www.everydayhealth.com/news/dont-fall-for-food-label-lie/

Pour rendre l'étiquetage encore plus pratique, il n'y a pas de véritable définition de « naturel ». Consumer Reports National Research Center a mené une enquête auprès de 1 000 personnes. Les résultats : 60 % ont déclaré rechercher une étiquette d'aliment « naturel » lors de leurs achats. Les deux tiers des personnes interrogées ont déclaré que les gens pensaient que «naturel» signifie qu'un aliment est fabriqué sans aucun ingrédient artificiel, pesticide et OGM. Même les aliments contenant des OGM peuvent avoir le label « naturel ». Compte tenu de l'enquête et de la définition non formelle du statut, que faites-vous ? Réponse : évitez les aliments transformés et appelez le fabricant. Si l'entreprise ne révèle pas de quoi elle est faite, alors vous savez que ce n'est pas un produit « naturel ».

Pendant que nous sommes sur le sujet, la FDA réglemente le «naturel» en ce qui concerne les arômes. Les arômes naturels sont tous les arômes qui proviennent directement d'une plante ou d'un animal. Quant aux arômes artificiels, ils se trouvent principalement dans les aliments transformés, et ils sont fabriqués synthétiquement - imitant les arômes naturels.

Non-OGM vs. OGM

Non-OGM signifie que les aliments ne sont pas génétiquement modifiés, alors que les OGM sont des organismes génétiquement modifiés qui sont développés dans un laboratoire en transférant l'ADN d'un organisme à un autre. Les ingénieurs génétiques sont connus pour transférer des gènes de la bactérie - Bacillus thuringiensis (Bt) - à l'ADN du maïs, permettant au maïs de créer son propre pesticide. Les produits contenant des OGM les plus populaires sont le soja, le coton, le maïs, la betterave à sucre, la papaye hawaïenne, la luzerne et la courge. Ces aliments sont très probablement un ingrédient ajouté dans les aliments transformés.

Les détaillants ont lancé le programme de vérification du projet sans OGM, qui stipule « la traçabilité, la ségrégation et les tests aux points de contrôle critiques ». Les entreprises qui suivent le programme auront un « Sceau de projet sans OGM ». Soulignant que le Non-GMO Project Standard ne garantit pas qu'un aliment est à 100 pour cent sans OGM - la contamination est toujours possible.

Sans gluten

Les produits alimentaires sans gluten ont augmenté, faisant lentement leur chemin vers les céréales et les restaurants. Mais il existe encore une grande confusion quant aux ingrédients considérés comme du gluten. Pour simplifier, le gluten se trouve dans les éléments suivants : blé, blé dur, amidonnier, semoule, épeautre, farine, graham, kamut, petit épeautre, seigle, orge, triticale, malt, levure de bière et amidon de blé. Le gluten est une protéine présente dans ces types de céréales, ce qui la rend non digestible pour les personnes atteintes de la maladie cœliaque ou d'une sensibilité au gluten. La maladie cœliaque se produit lorsque le corps attaque la muqueuse de l'intestin grêle, une fois le gluten consommé.

Selon la FDA, les aliments étiquetés : « sans gluten », « sans gluten » ou « sans gluten » indiquent que le produit est sans gluten. Gardez à l'esprit que les produits alimentaires peuvent toujours contenir du gluten, mais ils sont toujours considérés comme sans gluten car ils contiennent de 20 à plus de parties par million (ppm) de gluten. Conclusion : lisez les ingrédients.


Nutrition 911 : Étiquettes trompeuses

En déambulant dans les allées de l'épicerie, les étiquettes vous sautent aux yeux, « bio, sans OGM, sans gluten, naturel ». Vous l'attrapez, c'est dit bio, donc ça devrait être sain, non ? La réalité : les étiquettes des aliments sont déroutantes et souvent trompeuses. Ce que vous achetez peut être chargé d'ingrédients que vous ne pouvez même pas prononcer. Manger propre ne devrait pas être une corvée, vos muscles veulent être nourris avec des aliments de qualité.

Avant de faire vos courses, familiarisez-vous avec le jargon des étiquettes biologiques - comprenez la vraie définition de certaines étiquettes controversées comme sans gluten, biologique et naturel. Avec cette compréhension, vous serez le lecteur d'étiquettes expert de la salle de gym. Tout est question de qualité.

Biologique

http://www.ams.usda.gov/

Au-delà du profil nutritionnel et des allégations diététiques d'un aliment, que signifie réellement « bio » ? Le bio ne fait pas seulement référence à la nourriture seule, mais aussi à la façon dont elle est fabriquée. Certaines lignes directrices fédérales ont été établies par l'USDA concernant le terme « biologique » – en développant trois catégories. Si le produit alimentaire est composé à 100 pour cent d'ingrédients biologiques, il est 100 pour cent ogranique. Lorsque le produit est simplement étiqueté « bio », le produit alimentaire est alors composé d'au moins 95 % d'ingrédients biologiques. Quant au cas où l'étiquette indique « fait avec des ingrédients biologiques », alors le produit alimentaire contient au moins 70 % d'ingrédients biologiques avec des limitations sur les 30 derniers pour cent, cela n'inclut pas les OGM. Et enfin, les aliments qui contiennent moins de 70 pour cent d'ingrédients biologiques peuvent indiquer quels ingrédients sont fabriqués biologiquement sur un panneau latéral. Cependant, ce type d'aliment ne peut pas prétendre qu'il est biologique sur l'étiquette principale.

L'USDA définit le bio comme un aliment produit par des agriculteurs qui utilisent des ressources renouvelables, et tous les produits à base de viande et de volaille ne reçoivent pas d'antibiotiques ni d'hormones de croissance. Les aliments sont également cultivés sans pesticides et développés sans bio-ingénierie. Pour qu'un produit soit biologique, il doit être étiqueté avec le sceau officiel biologique de l'USDA.

Détournement de l'intrigue : il est coûteux pour les agriculteurs d'obtenir le sceau et certains agriculteurs ne respectent pas la réglementation, estimant que les pesticides ne devraient pas être une qualification. Donc, si vous tombez sur une étiquette sans sceau, lisez les ingrédients et effectuez une recherche rapide sur votre téléphone intelligent.

Naturel

http://www.everydayhealth.com/news/dont-fall-for-food-label-lie/

Pour rendre l'étiquetage encore plus pratique, il n'y a pas de véritable définition de « naturel ». Consumer Reports National Research Center a mené une enquête auprès de 1 000 personnes. Les résultats : 60 % ont déclaré rechercher une étiquette d'aliment « naturel » lors de leurs achats. Les deux tiers des personnes interrogées ont déclaré que les gens pensaient que «naturel» signifie qu'un aliment est fabriqué sans aucun ingrédient artificiel, pesticide et OGM. Même les aliments contenant des OGM peuvent avoir le label « naturel ». Compte tenu de l'enquête et de la définition non formelle du statut, que faites-vous ? Réponse : évitez les aliments transformés et appelez le fabricant. Si l'entreprise ne révèle pas de quoi elle est faite, alors vous savez que ce n'est pas un produit « naturel ».

Pendant que nous sommes sur le sujet, la FDA réglemente le «naturel» en ce qui concerne les arômes. Les arômes naturels sont tous les arômes qui proviennent directement d'une plante ou d'un animal. Quant aux arômes artificiels, ils se trouvent principalement dans les aliments transformés, et ils sont fabriqués synthétiquement - imitant les arômes naturels.

Non-OGM vs. OGM

Non-OGM signifie que les aliments ne sont pas génétiquement modifiés, alors que les OGM sont des organismes génétiquement modifiés qui sont développés dans un laboratoire en transférant l'ADN d'un organisme à un autre. Les ingénieurs génétiques sont connus pour transférer des gènes de la bactérie - Bacillus thuringiensis (Bt) - à l'ADN du maïs, permettant au maïs de créer son propre pesticide. Les produits contenant des OGM les plus populaires sont le soja, le coton, le maïs, la betterave à sucre, la papaye hawaïenne, la luzerne et la courge. Ces aliments sont très probablement un ingrédient ajouté dans les aliments transformés.

Les détaillants ont lancé le programme de vérification du projet sans OGM, qui stipule « la traçabilité, la ségrégation et les tests aux points de contrôle critiques ». Les entreprises qui suivent le programme auront un « Sceau de projet sans OGM ». Soulignant que le Non-GMO Project Standard ne garantit pas qu'un aliment est à 100 pour cent sans OGM - la contamination est toujours possible.

Sans gluten

Les produits alimentaires sans gluten ont augmenté, faisant lentement leur chemin vers les céréales et les restaurants. Mais il existe encore une grande confusion quant aux ingrédients considérés comme du gluten. Pour simplifier, le gluten se trouve dans les éléments suivants : blé, blé dur, amidonnier, semoule, épeautre, farine, graham, kamut, petit épeautre, seigle, orge, triticale, malt, levure de bière et amidon de blé. Le gluten est une protéine présente dans ces types de céréales, ce qui la rend non digestible pour les personnes atteintes de la maladie cœliaque ou d'une sensibilité au gluten. La maladie cœliaque se produit lorsque le corps attaque la muqueuse de l'intestin grêle, une fois le gluten consommé.

Selon la FDA, les aliments étiquetés : « sans gluten », « sans gluten » ou « sans gluten » indiquent que le produit est sans gluten. Gardez à l'esprit que les produits alimentaires peuvent toujours contenir du gluten, mais ils sont toujours considérés comme sans gluten car ils contiennent de 20 à plus de parties par million (ppm) de gluten. Conclusion : lisez les ingrédients.


Nutrition 911 : Étiquettes trompeuses

En déambulant dans les allées de l'épicerie, les étiquettes vous sautent aux yeux, « bio, sans OGM, sans gluten, naturel ». Vous l'attrapez, c'est dit bio, donc ça devrait être sain, non ? La réalité : les étiquettes des aliments prêtent à confusion et sont souvent trompeuses. Ce que vous achetez peut être chargé d'ingrédients que vous ne pouvez même pas prononcer. Manger propre ne devrait pas être une corvée, vos muscles veulent être nourris avec des aliments de qualité.

Avant de faire vos courses, familiarisez-vous avec le jargon des étiquettes biologiques - comprenez la véritable définition de certaines étiquettes controversées comme sans gluten, biologique et naturel. Avec cette compréhension, vous serez le lecteur d'étiquettes expert de la salle de gym. Tout est question de qualité.

Biologique

http://www.ams.usda.gov/

Au-delà du profil nutritionnel et des allégations diététiques d'un aliment, que signifie réellement « bio » ? Le bio ne fait pas seulement référence à la nourriture seule, mais aussi à la façon dont elle est fabriquée. Certaines lignes directrices fédérales ont été établies par l'USDA concernant le terme « biologique » – en développant trois catégories. Si le produit alimentaire est composé à 100 pour cent d'ingrédients biologiques, il est 100 pour cent ogranique. Lorsque le produit est simplement étiqueté « bio », le produit alimentaire est alors composé d'au moins 95 % d'ingrédients biologiques. Quant au cas où l'étiquette indique « fait avec des ingrédients biologiques », alors le produit alimentaire contient au moins 70 % d'ingrédients biologiques avec des limitations sur les 30 derniers pour cent, cela n'inclut pas les OGM. Et enfin, les aliments qui contiennent moins de 70 pour cent d'ingrédients biologiques peuvent indiquer quels ingrédients sont fabriqués biologiquement sur un panneau latéral. However, this type of food item cannot claim that’s it’s organic on the main label.

The USDA defines organic as food that’s produced by farmers who use renewable resources, and any meat and poultry products are not given antibiotics or growth hormones. Food is also grown without pesticides and developed without bioengineering. For a product to be organic, it must be labeled with the USDA organic official seal.

Plot twist: it’s expensive for farmers to get the seal and some farmers disregard the regulations — believing that pesticedes shouldn’t be a qualification. So if you do come across a label without the seal, read the ingredients and do a quick search on your smart phone.

Naturel

http://www.everydayhealth.com/news/dont-fall-for-food-label-lie/

To make labeling matters even more convenient there isn’t a true deffinition for “natural.” Consumer Reports National Research Center conducted a survey of 1,000 people. The results: 60 percent said they search for a “natural” food label when shopping. Two-thirds of the survey said people believe that “natural” means that a food is made without any artificial ingredients, pesticides, and GMOs. Even GMO-containing foods may have the “natural” label. Given the survey and no-formal standing definition, what do you do? Answer: avoid processed food and call the manufacturer. If the company doesn’t reveal what it’s made of, then you know it’s not a “natural” product.

While we’re on the topic, the FDA does regulate “natural” when it comes to flavoring. Natural flavors are any flavors that come directly from a plant or animal. As for artificial flavors, they are mostly found in processed foods, and they’re synthetically made — imitating natural flavors.

Non-GMO vs. GMO

Non-GMO means that foods are non-genetically modified, whereas GMOs are genetically modified organisms that are developed in a lab by transferring the DNA of an organism to another. Genetic engineers are famous for transferring genes from the bacterium — Bacillus thuringiensis (Bt) — to the DNA of corn, allowing the corn to create its own pesticide. The most popular GMO-containing products are soy, cotton, corn, sugar beets, Hawaiian papaya, alfalfa, and squash. These foods are most likely an added ingredient in processed foods.

Retailers have started the Non-GMO Project’s Verfication Program , which states, “traceability, segregation, and testing at critical control points.” Companies that follow the program will have a “Non-GMO Project Seal.” Pointing out, the Non-GMO Project Standard doesn’t guarantee that a food item is 100 percent GMO free — contamination is always possible.

Sans gluten

Gluten-free food products have been on the rise, slowy making their way to cereals and restaurants. But there’s still a significant amount of confusion as to which ingredients are considered to be gluten. To simplfy it, gluten is found in the following: wheat, durum, emmer, semolina, spelt, farina, graham, kamut, einkorn wheat, rye, barley, triticale, malt, brewer’s yeast, and wheat starch. Gluten is a protein that’s found in these types of grains, making it undigestable for those who have celiac disease or a gluten sensitivity. Celiac disease is when the body attacks the lining of the small intestine, once gluten is consumed.

According to the FDA, food labeled: “without gluten,” “free of gluten,” or “no gluten,” indicate that the product is gluten-free. Keep in mind, food products can still have gluten, yet they are still considered gluten-free because it contains 20 to more parts per million (ppm) gluten. Conclusion: read the ingredients.


Nutrition 911: Misleading Labels

Strolling down the aisles of the grocery store, labels jump at you, “organic, non-GMO, gluten-free, natural.” You grab it, it says organic so it should be healthy right? The reality: food labels are confusing and often misleading. What you may be purchasing could be loaded with ingredients that you can’t even pronounce. Eating clean shouldn’t be a chore, your muscles want to be fed with quality food.

Before stocking up on groceries, become well-versed in organic-label lingo — understanding the true definition of some controversial labels like gluten-free, organic, and natural. With this comprehension, you’ll be the expert label-reader of the gym. It’s all about quality.

Biologique

http://www.ams.usda.gov/

Getting past a food’s nutrition profile and dietary claims, what does “organic” really mean? Organic not only refers to the food alone but also how it’s made. Certain federal guidelines have been set by the USDA regarding the term, “organic” — developing three categories. If the food product is made with 100 percent organic ingredients than it’s 100 percent ogranic. When the product is simply labled, “organic,” the food product is then made with at least 95 percent organic ingredients. As for when the label says, “made with organic ingredients,” then the food product contains at least 70 percent organic ingredients with limitiations on the last 30 percent this doesn’t include GMOs. And lastly, food items that contain less than 70 percent organic ingredients can list which ingredients are made organically on a side panel. However, this type of food item cannot claim that’s it’s organic on the main label.

The USDA defines organic as food that’s produced by farmers who use renewable resources, and any meat and poultry products are not given antibiotics or growth hormones. Food is also grown without pesticides and developed without bioengineering. For a product to be organic, it must be labeled with the USDA organic official seal.

Plot twist: it’s expensive for farmers to get the seal and some farmers disregard the regulations — believing that pesticedes shouldn’t be a qualification. So if you do come across a label without the seal, read the ingredients and do a quick search on your smart phone.

Naturel

http://www.everydayhealth.com/news/dont-fall-for-food-label-lie/

To make labeling matters even more convenient there isn’t a true deffinition for “natural.” Consumer Reports National Research Center conducted a survey of 1,000 people. The results: 60 percent said they search for a “natural” food label when shopping. Two-thirds of the survey said people believe that “natural” means that a food is made without any artificial ingredients, pesticides, and GMOs. Even GMO-containing foods may have the “natural” label. Given the survey and no-formal standing definition, what do you do? Answer: avoid processed food and call the manufacturer. If the company doesn’t reveal what it’s made of, then you know it’s not a “natural” product.

While we’re on the topic, the FDA does regulate “natural” when it comes to flavoring. Natural flavors are any flavors that come directly from a plant or animal. As for artificial flavors, they are mostly found in processed foods, and they’re synthetically made — imitating natural flavors.

Non-GMO vs. GMO

Non-GMO means that foods are non-genetically modified, whereas GMOs are genetically modified organisms that are developed in a lab by transferring the DNA of an organism to another. Genetic engineers are famous for transferring genes from the bacterium — Bacillus thuringiensis (Bt) — to the DNA of corn, allowing the corn to create its own pesticide. The most popular GMO-containing products are soy, cotton, corn, sugar beets, Hawaiian papaya, alfalfa, and squash. These foods are most likely an added ingredient in processed foods.

Retailers have started the Non-GMO Project’s Verfication Program , which states, “traceability, segregation, and testing at critical control points.” Companies that follow the program will have a “Non-GMO Project Seal.” Pointing out, the Non-GMO Project Standard doesn’t guarantee that a food item is 100 percent GMO free — contamination is always possible.

Sans gluten

Gluten-free food products have been on the rise, slowy making their way to cereals and restaurants. But there’s still a significant amount of confusion as to which ingredients are considered to be gluten. To simplfy it, gluten is found in the following: wheat, durum, emmer, semolina, spelt, farina, graham, kamut, einkorn wheat, rye, barley, triticale, malt, brewer’s yeast, and wheat starch. Gluten is a protein that’s found in these types of grains, making it undigestable for those who have celiac disease or a gluten sensitivity. Celiac disease is when the body attacks the lining of the small intestine, once gluten is consumed.

According to the FDA, food labeled: “without gluten,” “free of gluten,” or “no gluten,” indicate that the product is gluten-free. Keep in mind, food products can still have gluten, yet they are still considered gluten-free because it contains 20 to more parts per million (ppm) gluten. Conclusion: read the ingredients.


Nutrition 911: Misleading Labels

Strolling down the aisles of the grocery store, labels jump at you, “organic, non-GMO, gluten-free, natural.” You grab it, it says organic so it should be healthy right? The reality: food labels are confusing and often misleading. What you may be purchasing could be loaded with ingredients that you can’t even pronounce. Eating clean shouldn’t be a chore, your muscles want to be fed with quality food.

Before stocking up on groceries, become well-versed in organic-label lingo — understanding the true definition of some controversial labels like gluten-free, organic, and natural. With this comprehension, you’ll be the expert label-reader of the gym. It’s all about quality.

Biologique

http://www.ams.usda.gov/

Getting past a food’s nutrition profile and dietary claims, what does “organic” really mean? Organic not only refers to the food alone but also how it’s made. Certain federal guidelines have been set by the USDA regarding the term, “organic” — developing three categories. If the food product is made with 100 percent organic ingredients than it’s 100 percent ogranic. When the product is simply labled, “organic,” the food product is then made with at least 95 percent organic ingredients. As for when the label says, “made with organic ingredients,” then the food product contains at least 70 percent organic ingredients with limitiations on the last 30 percent this doesn’t include GMOs. And lastly, food items that contain less than 70 percent organic ingredients can list which ingredients are made organically on a side panel. However, this type of food item cannot claim that’s it’s organic on the main label.

The USDA defines organic as food that’s produced by farmers who use renewable resources, and any meat and poultry products are not given antibiotics or growth hormones. Food is also grown without pesticides and developed without bioengineering. For a product to be organic, it must be labeled with the USDA organic official seal.

Plot twist: it’s expensive for farmers to get the seal and some farmers disregard the regulations — believing that pesticedes shouldn’t be a qualification. So if you do come across a label without the seal, read the ingredients and do a quick search on your smart phone.

Naturel

http://www.everydayhealth.com/news/dont-fall-for-food-label-lie/

To make labeling matters even more convenient there isn’t a true deffinition for “natural.” Consumer Reports National Research Center conducted a survey of 1,000 people. The results: 60 percent said they search for a “natural” food label when shopping. Two-thirds of the survey said people believe that “natural” means that a food is made without any artificial ingredients, pesticides, and GMOs. Even GMO-containing foods may have the “natural” label. Given the survey and no-formal standing definition, what do you do? Answer: avoid processed food and call the manufacturer. If the company doesn’t reveal what it’s made of, then you know it’s not a “natural” product.

While we’re on the topic, the FDA does regulate “natural” when it comes to flavoring. Natural flavors are any flavors that come directly from a plant or animal. As for artificial flavors, they are mostly found in processed foods, and they’re synthetically made — imitating natural flavors.

Non-GMO vs. GMO

Non-GMO means that foods are non-genetically modified, whereas GMOs are genetically modified organisms that are developed in a lab by transferring the DNA of an organism to another. Genetic engineers are famous for transferring genes from the bacterium — Bacillus thuringiensis (Bt) — to the DNA of corn, allowing the corn to create its own pesticide. The most popular GMO-containing products are soy, cotton, corn, sugar beets, Hawaiian papaya, alfalfa, and squash. These foods are most likely an added ingredient in processed foods.

Retailers have started the Non-GMO Project’s Verfication Program , which states, “traceability, segregation, and testing at critical control points.” Companies that follow the program will have a “Non-GMO Project Seal.” Pointing out, the Non-GMO Project Standard doesn’t guarantee that a food item is 100 percent GMO free — contamination is always possible.

Sans gluten

Gluten-free food products have been on the rise, slowy making their way to cereals and restaurants. But there’s still a significant amount of confusion as to which ingredients are considered to be gluten. To simplfy it, gluten is found in the following: wheat, durum, emmer, semolina, spelt, farina, graham, kamut, einkorn wheat, rye, barley, triticale, malt, brewer’s yeast, and wheat starch. Gluten is a protein that’s found in these types of grains, making it undigestable for those who have celiac disease or a gluten sensitivity. Celiac disease is when the body attacks the lining of the small intestine, once gluten is consumed.

According to the FDA, food labeled: “without gluten,” “free of gluten,” or “no gluten,” indicate that the product is gluten-free. Keep in mind, food products can still have gluten, yet they are still considered gluten-free because it contains 20 to more parts per million (ppm) gluten. Conclusion: read the ingredients.


Nutrition 911: Misleading Labels

Strolling down the aisles of the grocery store, labels jump at you, “organic, non-GMO, gluten-free, natural.” You grab it, it says organic so it should be healthy right? The reality: food labels are confusing and often misleading. What you may be purchasing could be loaded with ingredients that you can’t even pronounce. Eating clean shouldn’t be a chore, your muscles want to be fed with quality food.

Before stocking up on groceries, become well-versed in organic-label lingo — understanding the true definition of some controversial labels like gluten-free, organic, and natural. With this comprehension, you’ll be the expert label-reader of the gym. It’s all about quality.

Biologique

http://www.ams.usda.gov/

Getting past a food’s nutrition profile and dietary claims, what does “organic” really mean? Organic not only refers to the food alone but also how it’s made. Certain federal guidelines have been set by the USDA regarding the term, “organic” — developing three categories. If the food product is made with 100 percent organic ingredients than it’s 100 percent ogranic. When the product is simply labled, “organic,” the food product is then made with at least 95 percent organic ingredients. As for when the label says, “made with organic ingredients,” then the food product contains at least 70 percent organic ingredients with limitiations on the last 30 percent this doesn’t include GMOs. And lastly, food items that contain less than 70 percent organic ingredients can list which ingredients are made organically on a side panel. However, this type of food item cannot claim that’s it’s organic on the main label.

The USDA defines organic as food that’s produced by farmers who use renewable resources, and any meat and poultry products are not given antibiotics or growth hormones. Food is also grown without pesticides and developed without bioengineering. For a product to be organic, it must be labeled with the USDA organic official seal.

Plot twist: it’s expensive for farmers to get the seal and some farmers disregard the regulations — believing that pesticedes shouldn’t be a qualification. So if you do come across a label without the seal, read the ingredients and do a quick search on your smart phone.

Naturel

http://www.everydayhealth.com/news/dont-fall-for-food-label-lie/

To make labeling matters even more convenient there isn’t a true deffinition for “natural.” Consumer Reports National Research Center conducted a survey of 1,000 people. The results: 60 percent said they search for a “natural” food label when shopping. Two-thirds of the survey said people believe that “natural” means that a food is made without any artificial ingredients, pesticides, and GMOs. Even GMO-containing foods may have the “natural” label. Given the survey and no-formal standing definition, what do you do? Answer: avoid processed food and call the manufacturer. If the company doesn’t reveal what it’s made of, then you know it’s not a “natural” product.

While we’re on the topic, the FDA does regulate “natural” when it comes to flavoring. Natural flavors are any flavors that come directly from a plant or animal. As for artificial flavors, they are mostly found in processed foods, and they’re synthetically made — imitating natural flavors.

Non-GMO vs. GMO

Non-GMO means that foods are non-genetically modified, whereas GMOs are genetically modified organisms that are developed in a lab by transferring the DNA of an organism to another. Genetic engineers are famous for transferring genes from the bacterium — Bacillus thuringiensis (Bt) — to the DNA of corn, allowing the corn to create its own pesticide. The most popular GMO-containing products are soy, cotton, corn, sugar beets, Hawaiian papaya, alfalfa, and squash. These foods are most likely an added ingredient in processed foods.

Retailers have started the Non-GMO Project’s Verfication Program , which states, “traceability, segregation, and testing at critical control points.” Companies that follow the program will have a “Non-GMO Project Seal.” Pointing out, the Non-GMO Project Standard doesn’t guarantee that a food item is 100 percent GMO free — contamination is always possible.

Sans gluten

Gluten-free food products have been on the rise, slowy making their way to cereals and restaurants. But there’s still a significant amount of confusion as to which ingredients are considered to be gluten. To simplfy it, gluten is found in the following: wheat, durum, emmer, semolina, spelt, farina, graham, kamut, einkorn wheat, rye, barley, triticale, malt, brewer’s yeast, and wheat starch. Gluten is a protein that’s found in these types of grains, making it undigestable for those who have celiac disease or a gluten sensitivity. Celiac disease is when the body attacks the lining of the small intestine, once gluten is consumed.

According to the FDA, food labeled: “without gluten,” “free of gluten,” or “no gluten,” indicate that the product is gluten-free. Keep in mind, food products can still have gluten, yet they are still considered gluten-free because it contains 20 to more parts per million (ppm) gluten. Conclusion: read the ingredients.


Nutrition 911: Misleading Labels

Strolling down the aisles of the grocery store, labels jump at you, “organic, non-GMO, gluten-free, natural.” You grab it, it says organic so it should be healthy right? The reality: food labels are confusing and often misleading. What you may be purchasing could be loaded with ingredients that you can’t even pronounce. Eating clean shouldn’t be a chore, your muscles want to be fed with quality food.

Before stocking up on groceries, become well-versed in organic-label lingo — understanding the true definition of some controversial labels like gluten-free, organic, and natural. With this comprehension, you’ll be the expert label-reader of the gym. It’s all about quality.

Biologique

http://www.ams.usda.gov/

Getting past a food’s nutrition profile and dietary claims, what does “organic” really mean? Organic not only refers to the food alone but also how it’s made. Certain federal guidelines have been set by the USDA regarding the term, “organic” — developing three categories. If the food product is made with 100 percent organic ingredients than it’s 100 percent ogranic. When the product is simply labled, “organic,” the food product is then made with at least 95 percent organic ingredients. As for when the label says, “made with organic ingredients,” then the food product contains at least 70 percent organic ingredients with limitiations on the last 30 percent this doesn’t include GMOs. And lastly, food items that contain less than 70 percent organic ingredients can list which ingredients are made organically on a side panel. However, this type of food item cannot claim that’s it’s organic on the main label.

The USDA defines organic as food that’s produced by farmers who use renewable resources, and any meat and poultry products are not given antibiotics or growth hormones. Food is also grown without pesticides and developed without bioengineering. For a product to be organic, it must be labeled with the USDA organic official seal.

Plot twist: it’s expensive for farmers to get the seal and some farmers disregard the regulations — believing that pesticedes shouldn’t be a qualification. So if you do come across a label without the seal, read the ingredients and do a quick search on your smart phone.

Naturel

http://www.everydayhealth.com/news/dont-fall-for-food-label-lie/

To make labeling matters even more convenient there isn’t a true deffinition for “natural.” Consumer Reports National Research Center conducted a survey of 1,000 people. The results: 60 percent said they search for a “natural” food label when shopping. Two-thirds of the survey said people believe that “natural” means that a food is made without any artificial ingredients, pesticides, and GMOs. Even GMO-containing foods may have the “natural” label. Given the survey and no-formal standing definition, what do you do? Answer: avoid processed food and call the manufacturer. If the company doesn’t reveal what it’s made of, then you know it’s not a “natural” product.

While we’re on the topic, the FDA does regulate “natural” when it comes to flavoring. Natural flavors are any flavors that come directly from a plant or animal. As for artificial flavors, they are mostly found in processed foods, and they’re synthetically made — imitating natural flavors.

Non-GMO vs. GMO

Non-GMO means that foods are non-genetically modified, whereas GMOs are genetically modified organisms that are developed in a lab by transferring the DNA of an organism to another. Genetic engineers are famous for transferring genes from the bacterium — Bacillus thuringiensis (Bt) — to the DNA of corn, allowing the corn to create its own pesticide. The most popular GMO-containing products are soy, cotton, corn, sugar beets, Hawaiian papaya, alfalfa, and squash. These foods are most likely an added ingredient in processed foods.

Retailers have started the Non-GMO Project’s Verfication Program , which states, “traceability, segregation, and testing at critical control points.” Companies that follow the program will have a “Non-GMO Project Seal.” Pointing out, the Non-GMO Project Standard doesn’t guarantee that a food item is 100 percent GMO free — contamination is always possible.

Sans gluten

Gluten-free food products have been on the rise, slowy making their way to cereals and restaurants. But there’s still a significant amount of confusion as to which ingredients are considered to be gluten. To simplfy it, gluten is found in the following: wheat, durum, emmer, semolina, spelt, farina, graham, kamut, einkorn wheat, rye, barley, triticale, malt, brewer’s yeast, and wheat starch. Gluten is a protein that’s found in these types of grains, making it undigestable for those who have celiac disease or a gluten sensitivity. Celiac disease is when the body attacks the lining of the small intestine, once gluten is consumed.

According to the FDA, food labeled: “without gluten,” “free of gluten,” or “no gluten,” indicate that the product is gluten-free. Keep in mind, food products can still have gluten, yet they are still considered gluten-free because it contains 20 to more parts per million (ppm) gluten. Conclusion: read the ingredients.


Voir la vidéo: Understanding Policy: Accidental Clicks