Nouvelles recettes

Cochon 555 arrive à Boston le 6 avril au Paradise Rock Club

Cochon 555 arrive à Boston le 6 avril au Paradise Rock Club


1200 livres de porc. 30 plats. 5 chefs rock stars. Et plus. Cochon 555, édition Boston le 6 avril.

5 des meilleurs chefs de Boston s'affrontent au Cochon 555 - la tournée nationale annuelle nez-à-queue. Lequel remportera le titre de roi ou de reine du porc ?

Marquez vos calendriers sur le 6e d'avril pour l'étape bostonienne du Cochon 555, un concours culinaire annuel nez-à-queue. Maintenant dans sa 6e année, cinq des plus grands chefs de Boston s'affronteront au Paradise Rock Club dans l'espoir de finalement rivaliser avec les gagnants d'autres villes au Grand Cochon, revendiquant les droits sur le titre de roi ou de reine du porc.

Les invités apprécieront des plats uniques et intéressants préparés par chaque chef en transformant habilement leur race de porc patrimoniale respective en une gamme de plats et de dégustations somptueux. Les précédents vainqueurs du chapitre de Boston étant Jaime Bissonnette et Michael Scelfo, la liste de cette année s'annonce tout aussi difficile :

De retour sous son nouveau restaurant, Alden et Harlow – Michael Scelfo
Mary Dumont – Récolte
Louis Dibicarri – Route des Tavernes
Tim Maslow – Ribelle
Josué Smith – Épicerie Moody's

Comme d'habitude, cet événement regorge d'autres friandises et surprises. Prenez, par exemple, Michael Dulock de M.F. Dulock et sa démonstration de boucher en direct. Si vous ne vous trouvez pas encore à pleine capacité porcine, Andrew Li de Mei Mei vous proposera des collations asiatiques de style bar clandestin pour un cochon supplémentaire juste avant le dessert et la cérémonie de remise des prix. Un bar à tartare par Barry Eldman de Five Corners Tavern ainsi qu'un bar à fromage artisanal fourni par Formaggio kitchen seront à votre disposition pour nettoyer votre palette de porc.

Les boissons couleront également en abondance - Whistle Pig Rye Whiskey, Crispin Cider et Four Roses Bourbon parmi d'autres vins, bières et tequilas.

Monica Glass, chef pâtissière rock star de Clio sera aux côtés des glaces Splendid de Jenni avec ses belles gourmandises habituelles, mais avec une touche de cochon inhabituelle.

Avec toutes ces choses combinées… où d'autre pourriez-vous être le 6 avrile qu'au Paradise Rock Club sur Commonwealth Avenue. L'événement commence à 16 heures et se poursuit jusqu'à 20 heures. Les billets réguliers sont au prix de 125 $ et les VIP sont de 200 $. (Les billets VIP incluent une entrée anticipée et un accès premium à des expériences limitées, du vin et des spiritueux.) Achetez des billets ici.


Justin Pierre de Motion City Soundtrack sur cinq films sur le lâcher prise

Epitaph Records/Avec l'aimable autorisation d'Epitaph Records

« L'avenir me fait flipper » Bande originale de Motion City leader Justin Pierre a déclaré dans une chanson qui est sortie il y a près de 15 ans. La puissance pop-punk du groupe n'a pas beaucoup faibli depuis, mais le futur est arrivé : un point que le groupe, qui existe sous une forme ou une autre depuis 1997, ne nie pas. Après avoir rompu plus tôt cette année, Motion City Soundtrack fait un dernier chahut lors de sa "So Long, Farewell Tour", dont la deuxième étape arrive à Boston pour des spectacles à guichets fermés au Paradise Rock Club les 12 et 13 juin.

"C'est bizarre", a admis Pierre dans une interview téléphonique, "Je pense que savoir que c'est la fin apporte une sorte de . . . Je ne sais pas, comme si vous pouviez lâcher prise un peu plus facilement et simplement profiter du moment tel qu'il se passe.

L'année dernière a été une grande année pour lui : le groupe a accueilli son sixième album, et Pierre a accueilli sa première fille. La tournée de l'automne dernier a permis au groupe de réfléchir. "Nous avions cette super tournée et les choses allaient bien, mais nous nous sentions tous un peu abattus", a-t-il déclaré. "Je pense que nous nous sommes tous en quelque sorte regardés comme:" Je ne sais plus si nous pouvons faire ça. ""

La suite est incertaine, mais Pierre, qui est ravi de tout mettre en œuvre pour être papa pendant un moment, dit qu'il reste présent. "Je veux vraiment vivre cette expérience, sachant que c'est la dernière", a-t-il déclaré, "et ensuite je trouverai comment la traiter plus tard." À la lumière de la croisée des chemins, Pierre a nommé cinq de ses films préférés sur les adieux et le lâcher prise.

1. John Cassavetes, « Une femme sous influence » Je pense que Gena Rowlands botte le cul dans ce film. Il s'agit d'une femme ayant des problèmes de santé mentale, ou au milieu d'une dépression nerveuse, et des gens qui ne savent pas comment gérer cela ou l'aider. Pour ce qui est de dire au revoir, j'ai l'impression que ce sont eux qui essaient de faire face à ce problème de santé mentale, et je ne donnerai rien, mais c'est un film assez brutal. C'est difficile à regarder, mais j'adore ça.

2. Wim Wenders, "Paris, Texas" C'est une grande ouverture d'un gars qui marche dans le désert avec une bouteille de lait ou une bouteille d'eau vide, et il ne parle pas du tout. Vous pensez qu'il est une chose, puis en le suivant à travers le film, vous découvrez quelque chose d'autre à son sujet, et c'est une sorte de merveilleux – c'est juste dérangeant et déprimant. Pour moi, c'est une autre bonne histoire de "lâcher prise".

3. James L. Brooks, « Termes d'affection » Debra Winger dans ce film me rappelle tellement ma mère quand je grandissais – je ne devrais probablement pas dire ça – mais il y a ces scènes merveilleuses où elle a cette conversation avec son mari, puis elle se tourne vers les enfants et crie juste "dîner!" puis elle reprend la conversation. C'est juste comme ce frénétique qui essaie de garder une famille, de s'occuper de tous ces enfants et de faire vivre une famille, mais juste d'être tiré dans tellement de directions différentes.

4. Jim Jarmusch, « Homme mort » C'est tellement ridicule, mais [le personnage de Johnny Depp] se fait tirer dessus au début du film, puis, lentement, alors qu'il approche de la mort, il rencontre probablement ces merveilleux personnages. Neil Young a fait la partition, juste un solo de guitare. C'est si bon."


Chase Atlantic annonce une tournée nord-américaine incluant une date à Boston

Trio alt-pop émergent, Chasser l'Atlantique, ont annoncé une énorme tournée à travers l'Amérique du Nord cet été. Le trek de 29 dates sera lancé à Philadelphie le vendredi 14 juin et arrivera à Boston, MA, le 22 juillet au Paradise Rock Club. Lauren Sanderson fournira également un soutien direct sur tous les spectacles. La prévente des fans commence le mardi 9 avril à 10h heure locale et se terminera le jeudi 11 avril à 22h heure locale. Plus d'informations peuvent être trouvées sur le site Web du groupe et les plateformes de médias sociaux. La mise en vente grand public débute le vendredi 12 avril à 10h heure locale, avec des billets disponibles à l'achat ICI. L'itinéraire complet de la tournée est également disponible ci-dessous.

Chase Atlantic a également annoncé la date de sortie de son deuxième album très attendu, Phases, le vendredi 28 juin via BMG/MDDN. Le disque fait suite à leur dernier EP, DON’T TRY THIS (janvier 2019), et à leur premier effort éponyme (2017). "Nous avons fait cet album parce que nous voulions changer radicalement l'angle sous lequel la culture pop est considérée et finalement digérée", explique le chanteur principal, Mitchel Cave. « Tout au long de notre carrière jusqu'à présent, Chase Atlantic a toujours été représenté comme une référence pour une musique unique et complexe à haute valeur sonore. Nous avons pu fusionner les genres et l'esthétique pour créer notre propre bonheur nocturne, mélangeant des mélodies oniriques avec des progressions de mauvaise humeur, tout en abordant des sujets allant de la toxicomanie aux pièces romantiques.

"Cet album donne l'impression d'être vraiment un travail de mesures astronomiques", ajoute-t-il. «C'est la première fois que nous avons pu nous concentrer honnêtement et ouvertement sur quelque chose d'aussi monumentalement spécial et brut sans compromettre ne serait-ce qu'un pouce de notre intégrité en tant qu'artistes. En quelques mois, nous avons développé un tout nouveau son qui n'a jamais été exploité auparavant. Chase Atlantic vit maintenant dans un royaume à la fois effrayant et euphorique. Bienvenue dans une toute nouvelle ère.

La liste officielle des morceaux et plus de détails sur le prochain album de Chase Atlantic seront bientôt révélés. Restez à l'écoute pour plus de nouvelles à venir.

Dates de la tournée phare de Chase Atlantic :
6/14 – Philadelphie, PA @ Theatre of Living Arts
6/15 – Pittsburgh, Pennsylvanie @ Rex Theatre
6/17 – Cincinnati, Ohio @ Bogarts
6/18 – Nashville, TN @ Sortie / Entrée
6/19 – Charlotte, Caroline du Nord @ The Underground
6/21 – Atlanta, GA @ Buckhead Theatre
6/22 – pi. Lauderdale, Floride @ Salle de la culture
6/24 – Dallas, Texas @ House of Blues
6/25 – Austin, Texas @ Scoot Inn
6/27 – Phoenix, AZ @ Crescent Ballroom
6/28 – Los Angeles, Californie @ Regent Theatre
6/29 – Sacramento, CA @ As de pique
7/01 – San Francisco, Californie @ August Hall
7/02 – Portland, OR @ Crystal Ballroom
7/03 – Seattle, WA @ Neptune Theatre
7/05 – Salt Lake City, UT @ The Depot
7/06 – Denver, CO @ Summit Music Hall
7/08 – Tulsa, OK @ Cain’s Ballroom
7/09 – Lawrence, KS @ The Granada
7/11 – Omaha, NE @ La salle d'attente
7/13 – Minneapolis, MN @ Varsity Theatre
15/7 – Chicago, Illinois @ House of Blues
7/16 – Indianapolis, IN @ Deluxe au Old National Center
7/18 – Columbus, OH @ Newport Music Hall
19/7 – Détroit, MI @ St. Andrews Hall
7/20 – Toronto, ON @ The Opera House
22/7 – Boston, MA @ Paradise Rock Club
23/7 – New York, NY @ Webster Hall
7/25 – Silver Spring, MD @ The Fillmore


Six endroits pour vivre des concerts cet automne

L'année scolaire a officiellement commencé ici à Boston, et bien que beaucoup soient impatients de commencer les cours, le plaisir ne fait que commencer. Ce n'est un secret pour personne que les concerts à Boston font partie intégrante de la vie nocturne de la ville. Des milliers d'étudiants assistent à des concerts dans toute la ville chaque week-end. Voici quelques concerts à Boston cet automne que vous devriez absolument voir.

PHOTO DE LAUREN PETERSON/ PERSONNEL DE PRESSE DAILY FREE

Ed Sheeran, Bruno Mars ou Imagine Dragons au TD Garden
De ses plus grands succès radio tels que "Shape of You" et "Thinking Out Loud" à ses chansons plus discrètes comme "Photograph", Ed Sheeran a capturé le cœur de l'Amérique. Sheeran se produira au TD Garden les 22 et 23 septembre. Bien que des sources affirment que le concert est effectivement complet, il est toujours possible d'acheter des billets aux vendeurs. Tu ne veux pas rater ça!

Bruno Mars se produira au TD Garden les 7 et 8 octobre pour son 24K Magic World Tour. Cette tournée en sera certainement une pour les livres, car Mars a été plusieurs fois en tête des charts. Vous serez sûr de danser debout toute la nuit.

Le groupe de rock alternatif Imagine Dragons, lauréat d'un Grammy Award, arrive à Boston le 29 octobre. Depuis 2012, Imagine Dragons crée des numéros de spectacle, et avec des succès actuels tels que "Thunder" et "Believer", il est évident qu'ils ont toujours leur groove.

Aréna Cirque du Soleil Agganis
Si vous n'aimez pas aller au concert typique, c'est pour vous. Le Cirque du Soleil sera à l'Agganis Arena cette semaine, du 6 au 10 septembre. Venez voir ce célèbre cirque itinérant effectuer des figures et des mouvements acrobatiques incroyables. Les billets commencent à 52 $.

Oh Wonder à House of Blues : Boston
La salle de concert populaire de Boston House of Blues à côté de Fenway Park a plusieurs concerts à venir dans les prochains mois. Le 22 septembre, le duo d'auteurs-compositeurs londoniens Oh Wonder interprète ses airs vaporeux. LANY, un groupe pop/soul alternatif, se produira le 11 octobre.

Mondo Cozmo ou Aminé au Paradise Rock Club
Le 15 septembre, l'auteur-compositeur-interprète folk-rock Mondo Cozmo se produira au Paradise Rock Club, sur le campus de l'Université de Boston. Un garçon terre-à-terre, Mondo Cozmo ne manquera pas de vous faire sourire tout en chantant sa chanson la plus populaire, "Shine". Les billets ne coûtent que 16 $ plus les frais.

Si vous êtes un grand fan de rap, ou même simplement quelqu'un qui écoute les chansons à succès à la radio, c'est une émission que vous ne voudrez pas manquer. L'artiste de rap populaire Aminé, connu pour sa chanson du Top 15 du Billboard Hot 100 "Caroline", se rendra au Paradise Rock Club le 19 octobre. Les billets commencent à 57 $.

Yoke Lore au Sinclair
Vous êtes fan de Walk the Moon ? Yoke Lore, anciennement de Walk the Moon, a lancé son propre projet solo. Avec une ambiance de festival pop indé, Yoke Lore a sorti quelques singles, tels que "Goodpain" et "Hold Me Down", qui ont attiré l'attention de millions de personnes. Il se produira au Sinclair le 3 octobre, avec des billets à partir de 16 $.

Pardessus au Brighton Music Hall
Vous n'aimez pas les tubes radio ou le rap entraînants ? C'est le concert qu'il vous faut. Overcoats, un groupe de pop indie qui mélange le folk et le jazz à la pop, arrive au Brighton Music Hall le 19 octobre. Le duo de filles est très attaché aux harmonies riches qui capturent leurs voix fortes, mais délicates. Les billets coûtent 15 $ et le spectacle est pour les 18 ans et plus.

Solange au Théâtre Orpheum
Vous aimez Beyoncé ? Vous aimerez probablement encore plus sa sœur cadette. Avec une musique R&B contemporaine orientée vers la pop, Solange s'est imposée comme sa propre artiste, se produisant dans tout le pays lors de festivals de musique, et maintenant lors de sa propre tournée. Solange se produira au Orpheum Theatre le 28 septembre.


Les Jayhawks s'envolent au paradis

Mark Olson mène les Jayhawks au Paradise Rock Club mardi soir. . JOSH REYNOLDS POUR LE BOSTON GLOBE/Globe Freelance

Pour les fans des Jayhawks, l'émission de mardi soir au Paradise était la réponse à une prière. Une réunion de la formation classique du groupe – y compris le retour du cofondateur Mark Olson après plus d'une décennie d'absence – a joué un set de 95 minutes scintillant et froid qui a rappelé à ceux qui étaient dans la salle comble de tout ce qui les avait initialement fait tomber amoureux des racines du Minnesota. tenue de rock.

Voici les somptueux solos fluides de Gary Louris, les strates d'instrumentation soigneusement agencées - la guitare acoustique d'Olson et la guitare électrique de Louris, les riches claviers de Karen Grotberg, la basse tendue de Marc Perlman, le chronométrage impeccable de Tim O'Reagan - et bien sûr la signature Louris / Des harmonies d'Olson véhiculant des airs mélancoliques d'espoir et de chagrin.

Les Jayhawks ont parcouru beaucoup de terrain, du pastoral au rock "Closer to Your Side" à la jambe de force de garage rock décousue de "High Water Blues" au jangly, déferlant "Blue". La ballade poussiéreuse "Tampa to Tulsa'' a servi de belle vitrine vocale à O'Reagan.

Le quintette a joué une poignée de morceaux de son nouvel album "Mockingbird Time", dont plusieurs se comparaient favorablement à leurs prédécesseurs, en particulier le premier single "She Walks in So Many Ways".

S'il y avait des plaintes à déposer, elles avaient plus à voir avec la set list que la performance, y compris l'absence de l'une des chansons les meilleures et les plus connues du groupe « Waiting for the Sun » et le mépris presque total pour le musique que le groupe a faite après le départ d'Olson.

C'est peut-être un geste envers Olson, mais c'est décevant du point de vue d'un fan de ces albums, qui ont non seulement eu de bons morceaux, mais ont engendré quelques semi-hits qui ont probablement amené de nouveaux auditeurs dans le nid des Jayhawks, y compris " Gardez-le pour un jour de pluie'' et "Je vais vous faire m'aimer".

Bien sûr, il est impossible de remplir la set list fantastique de tout le monde, mais ces omissions étaient particulièrement curieuses étant donné que le groupe a joué deux reprises. Alors qu'une reprise de la ballade vintage "Love Hurts" a une fois de plus souligné l'intersection sublime des voix distinctement chantantes de Louris et Olson, les entendre s'entremêler sur l'une de leurs propres chansons aurait été tout aussi, sinon plus, satisfaisant.


Prochains concerts de printemps à Boston


Photo d'Alicia Keys via Astérix611/Flickr

Avec l'annonce récente de ce qui sera certainement le spectacle le plus chaud de l'été - le couple infaillible de Jay-Z et Justin Timberlake à Fenway le 10 août - cette prochaine saison de concerts de printemps s'annonce plus excitante que jamais. Avec de gigantesques pop stars envahissant la ville aux côtés de plus petits groupes indépendants, Boston semble enfin se réchauffer très bientôt.

Avant de vous lancer dans la programmation, il convient de mentionner que les billets pour Justin Timberlake et la tournée Legends of Summer de Jay-Z sera disponible jeudi via Ticketmaster. Alors préparez vos cartes de crédit, mesdames. JT et Hova se produiront à Boston le 10 août au Fenway Park.

Là. Découvrez maintenant ces grands concerts à Boston ce printemps, y compris la programmation (dirigée par Fun. et d'autres grands noms) pour le Festival de musique d'appel de Boston en mai, ce qui vient d'être annoncé aujourd'hui.

Photo via Eva Rinaldi Photographie/Flickr

Rihanna au TD Garden, le 10 mars

On ne peut le nier : personne dans l'industrie de la musique ne sort plus régulièrement hit après hit que Rihanna, une success story barbadienne comme le pays n'en a jamais vu auparavant. Tournant dans le jardin TD lors de sa tournée mondiale « Diamonds », la chanteuse « We Found Love » promet un festival de danse grandiloquent et ininterrompu avec des pièces pyrotechniques et des effets spéciaux aux échelles les plus massives. Avec un catalogue de tubes comme "Rude Boy", "Disturbia" et "Umbrella", la fête de Rihanna est un incontournable. Ne manquez pas l'ouverture, A$AP Rocky, né et élevé à Harlem, l'un des nouveaux talents les plus excitants du rap.

35 $ ​​et plus, dimanche 10 mars, TD Garden, 100 Legends Way, Boston, 617-624-1050, tdgarden.com

Bijou au Wilbur, le 12 mars

L'une des principales dames du pays à son apogée, Jewel a parcouru un long chemin depuis l'époque où elle s'inquiétait pour son avenir tout en joignant les deux bouts en vivant dans sa voiture. Avec des succès comme "Who Will Save Your Soul" et "Foolish Games" dans son répertoire, Jewel reste une artiste de bon goût et charmante dont les performances méritent d'être revisitées. Bien que le Wilbur Theatre soit plus connu pour ses penchants comiques que pour ses offres musicales, le lieu historique a l'acoustique parfaite pour la "Greatest Hits Tour" de Jewel. En 2007, la chanteuse de « Hands » a traversé la ville en bus sur le T. Est-ce trop demander un rappel ?

55 $ et plus, mardi 12 mars, Wilbur Theatre, 246 Tremont St., Boston, 617-248-9700, wilburtheatre.com

Dropkick Murphys, du 15 au 17 mars

Véritable tradition à l'échelle de la ville, les héros de la ville natale de Boston reviennent pour leur série annuelle de festivités de la Saint-Patrick, y compris des arrêts à la House of Blues, au Brighton Music Hall et, bien sûr, au TD Garden. Le groupe a battu les records avec "Shipping Up To Boston" dans Martin Scorcese Les défunts, mais Dropkick Murphys a utilisé le temps depuis pour démontrer une véritable endurance: ce janvier Signé et scellé dans le sang a fait ses débuts au numéro 9 sur les charts Billboard dans sa première semaine.

35 $ ​​et plus, vendredi 15 mars, 19 h 30, TD Garden, 100 Legends Way, Boston, 617 624-1050, ticketmaster.com

Prix ​​à déterminer, samedi 16 mars, heure à déterminer, Brighton Music Hall, 158 Brighton Ave., Allston, 617-779-0140, brightonmusichall.com

32,50 $+, dimanche 17 mars, 18 h, House of Blues, 15 Lansdowne St., Boston, 888-693-2583, livenation.com

Emmylou Harris au Orpheum Theatre, le 23 mars

Icône dans le monde de la musique, Emmylou Harris a travaillé aux côtés de Mark Knopfler, Willie Nelson, Bob Dylan, John Denver, Dolly Parton et Neil Young. Elle apporte ses années d'expérience dans l'écriture de chansons au Théâtre Orpheum le 23 mars à l'appui de Vieille Lune Jaune—un album collaboratif avec la légende country Rodney Crowell—une collection que Harris a récemment racontée Pierre roulante a été "30 ans dans la fabrication." Comme son spectacle à l'Orpheum le prouvera, la lauréate de 12 Grammy Awards n'a pas pris une ride, sa voix toujours aussi élégante qu'elle l'était il y a des années.

38 $ +, samedi 23 mars, Orpheum Theatre, 1 Hamilton Place, Boston, 617-482-0106, ticketmaster.com

Sigur Ros à l'Agganis Arena, le 26 mars

Si vous recherchez du rock islandais ambiant pour marquer la fin de l'un des hivers apparemment les plus longs de l'histoire de Boston, enfilez vos glockenspiels et obtenez des billets pour l'un des concerts les plus étranges de la ville cette année (maintenant que Lady Gaga est annulée sa tournée de printemps). Bien que son nom puisse ressembler à un produit IKEA, Sigur Ros s'est maintenant réduit à une tenue trois pièces après le départ de Kjartan Sveinsson, membre de longue date du groupe. Le chanteur Jonsi reste cependant fermement à la barre et le groupe promet un set toujours aussi électrique et éclectique, agrémenté de falsettos et de banjos.

40 $ et plus, mardi 26 mars, Agganis Arena, 925 Commonwealth Ave., Boston, 617-358-7000, agganisarena.com

P!nk au Jardin TD, le 28 mars

En termes simples, P!nk est l'artiste pop live le plus engageant, introspectif et passionnant de cette génération. Ne voulant pas sacrifier la voix pour des performances tape-à-l'œil, P!nk est devenu connu pour ses voix à couper le souffle en plus de spectacles en direct exécutés avec éloquence, y compris des cascades aériennes dans la veine d'un Cirque du Soleil beaucoup plus classe et moins canadien-français. Il est impossible de compter les hits de la star sur les deux mains - pensez : "Blow Me (One Last Kiss)", "So What", "Sober", "Glitter in the Air" - et ce ne sont que ceux des derniers ans. P!nk est devenue l'une des artistes les plus respectées qui travaillent aujourd'hui, et son extravagance à Boston prouvera pourquoi.

37 $ et plus, jeudi 28 mars, TD Garden, 100 Legends Way, Boston, 617-624-1050, tdgarden.com

Alicia Keys à l'Agganis Arena, le 10 avril

Après une performance plutôt terne au NBA All-Star Game, la "Girl on Fire" américaine revient à Agganis Arena pour célébrer son album de 2012 du même nom. Avec des singles à succès comme "Fallin'", "If I Ain't Got You" et "No One" à son actif, Keys promet un mélange constant de ballades et de jams up-tempo. Attendez-vous à mettre l'accent sur une instrumentation simple mais élégante, le point fort de Keys. Allez-y quand les portes s'ouvriront pour l'acte d'ouverture Miguel, dont la sensuelle 2012 Rêve Kaléidoscope a fait d'innombrables listes de critiques de fin d'année et a récemment remporté un Grammy Award pour le crooner "Adorn".

45 $ et plus, mercredi 10 avril, Agganis Arena, 925 Commonwealth Ave., Boston, 617-358-7000, agganisarena.com

Muse au Jardin TD, le 12 avril

Matt Bellamy est peut-être mieux connu comme le partenaire de Kate Hudson ces jours-ci, mais les rockers britanniques Muse ont démontré une démangeaison d'évoluer avec La 2ème loi, une épopée des temps modernes remplie de morceaux prêts pour l'arène comme le dubstep embrassant "Madness". Bien que le concert soit certain d'être rempli d'adolescents espérant un coup d'œil sur le groupe qui leur a apporté "Supermassive Black Hole", la chanson est un incontournable de Twilight qui parvient à se maintenir comme un petit air pop dramatique. Cependant, le spectacle en direct de Muse est tout en spectacle et en flash, alors préparez-vous à des lumières clignotantes et à un peu de lamentations nasales mais bien intentionnées.

42 $ et plus, vendredi 12 avril, TD Garden, 100 Legends Way, Boston, 617-624-1050, tdgarden.com

Fleetwood Mac au TD Garden, le 18 avril

C'est un miracle moderne que quatre des plus grands musiciens folk-pop du siècle dernier - qui seraient Stevie Nicks, Lindsey Buckingham, Mick Fleetwood et Christine McVie, pour les non-initiés - se soient tous embrassés et se réconcilient ensemble juste à temps pour partir en tournée. ce qu'ils prétendent, c'est "une dernière fois". Avec des décennies de tubes qui pourraient facilement remplir des tas de compilations de « Greatest Hits », Fleetwood Mac passe une nuit à Boston. Ce serait un crime de rater "The Chain" - ou l'un des Rumeurs d'ailleurs, ne gaspillez pas cette opportunité unique.

47 $ et plus, jeudi 18 avril, TD Garden, 100 Legends Way, Boston, 617-624-1050, tdgarden.com

Ben Harper au Orpheum Theatre, le 4 mai

Ben Harper n'est pas étranger à la région de Boston, ayant été en tête d'affiche du Life is Good Festival à Canton à l'automne 2010. Ses chansons rock bluesy sont parfois inspirantes et parfois simplement enchanteresses, sa voix lasse mais persistante et mélodique. L'automne dernier, il a sorti un disque rétrospectif couvrant toute sa carrière intitulé À mes côtés, une collection de ballades qui comprend également le nouveau single "Crazy Amazing". Présentant un côté plus bruyant, le chanteur de « Better Way » apporte « An Evening of the Blues » à l'Orpheum en mai en guise de récompense pour les fans de longue date désireux d'entendre certains des airs les plus entraînants de l'artiste.

38 $ et plus, samedi 4 mai, Orpheum Theatre, 1 Hamilton Place, Boston, 617-482-0106, ticketmaster.com

Alex Clare au Paradise Rock Club, le 9 mai

Alex Clare sera-t-il un jour capable de secouer les passants qui le harcèlent avec des commentaires comme « Hé, tu es le gars de cette stupide publicité Windows, n'est-ce pas ? » Quoi qu'il en soit, il est presque certain que Clare jouera le titre "Too Close" en tête des charts comme chanson de rappel. Sinon, comment fera-t-il pour que les gens restent? Mais arrivez tôt pour entendre d'autres chansons de son premier album Le retard de l'heure, y compris « Up All Night », « Treading Water » et « Hummingbird ». À tout le moins, le prix d'entrée vaudra le coup d'observer toutes les autres personnes qui ont effectivement acheté des billets pour voir le « type commercial dubstep d'Internet Explorer » en concert.

25 $, jeudi 9 mai, Paradise Rock Club, 969 Commonwealth Ave., Boston, 617-254-2979, thedise.com

Week-end des vampires à l'Agganis Arena, le 15 mai

La dernière fois que les diplômés de l'Université de Columbia ont honoré notre ville, ils ont joué à guichets fermés au Bank of America Pavilion pour soutenir leur deuxième album. Contra. Ce printemps, le groupe s'apprête à sortir le titre si bizarre Les vampires modernes de la ville. Le chanteur principal Ezra Koenig a l'un des gazouillis les plus farfelus, alors attendez-vous à un écho vraiment éclectique dans l'arène caverneuse de BU. Soyez prévenu : les fans de Vampire Weekend mettent tout en œuvre avec leur tenue de concert hipster, alors ne soyez pas le seul à être surpris sans cardigan.

34 $ et plus, mercredi 15 mai, Agganis Arena, 925 Commonwealth Ave., Boston, 617-358-7000, agganisarena.com

Fracasserde Megan Hilty au Symphony Hall, les 23 et 24 mai

Connue plus récemment pour son rôle d'Ivy complice dans le mélodrame faible de NBC Fracasser, Megan Hilty est beaucoup plus talentueuse que le matériel médiocre que ses show-runners lui imposent. Devenir célèbre dans le rôle de Glinda dans le succès de longue date de Broadway Méchant, Hilty sortira son premier album le 12 mars. Appelé Cela arrive tout le temps, l'album étend sa portée bien au-delà du monde du théâtre avec des compositions extrêmement personnelles. Espérons que sa performance BSO démontre pourquoi le public du monde entier est tombé amoureux de l'artiste bombe.

22 $+, jeudi 23 mai et vendredi 24 mai, Symphony Hall, 301 Massachusetts Ave., Boston, 617-266-1492, bso.org

Amusement. photo via Wikimedia Commons

Boston Calling Music Festival au City Hall Plaza, 25-26 mai

Enfin, Boston aura un festival de musique à moins de 20 miles des limites de la ville qu'il pourra appeler le sien (sans offenser le festival Life is Good basé à Canton). Prévu pour se dérouler sur la place de l'hôtel de ville, l'extravagance de deux jours ne promet aucun décor qui se chevauche, un café en plein air et des camions de restauration pour les foules attendues de 20 000 fans enthousiastes. Des groupes massifs comme Fun., the National, Marina and the Diamonds, the Shins, Matt and Kim et Of Monsters and Men apporteront leur mélange éclectique de sensibilités indie rock et pop à la ville aux côtés de groupes locaux tels que Bad Rabbits et Caspian. Les jeunes talents MS MR monteront sur scène samedi soir, et si leur récente reprise de "Dance Yrself Clean" de LCD Soundsystem en est une indication, leur set ne doit pas être négligé.

75 $ et plus, samedi 25 mai et dimanche 26 mai, City Hall Plaza, Boston, bostoncalling.com

Fall Out Boy à House of Blues, le 26 mai

Ce fut certainement un choc pour les fans de musique lorsque Fall Out Boy a dépoussiéré leurs gilets Hot Topic et a annoncé un tout nouvel album avec une tournée qui s'ensuit. Avec leur clip le plus récent, intitulé succinctement « My Songs Know What You Did In The Dark (Light 'Em Up) » avec 2 Chainz, Fall Out Boy a clairement adopté une attitude fantaisiste « tout est permis » envers sa prochaine sortie. Ceux qui cherchent à s'assurer un retour au collège peuvent s'attendre à des succès emo pop-punk classiques comme "Dance, Dance" et "Thnks Fr Th Mmrs", des fautes d'orthographe et tout.

35 $+, dimanche 26 mai, House of Blues, 15 Lansdowne St., Boston, 888-693-2583, houseofblues.com

Joiede Matthew Morrison au Symphony Hall, les 28 et 29 mai

Morrison arrive au BSO en plein milieu de sa saison «Best of Hollywood Film Music», et qui de mieux pour affronter des classiques du showtune que la star du succès musical toujours florissant de Fox Joie. Bien sûr, son personnage Will Schuester est peut-être un Justin Timberlake fade et abruti avec moins de piquant, mais Morrison est un vétéran du théâtre de formation classique, et son travail dans des spectacles comme Pacifique Sud démontrer une compétence inégalée par beaucoup sur la scène moderne. Il jouera très probablement un mélange de standards de Broadway, Joie hits et des coupures de son plus récent effort solo éponyme. J'espère qu'il sortira le ukulélé pour sa reprise de "Somewhere Over the Rainbow".


Epik High passe une nuit blanche à Boston

La fumée s'est élevée au milieu des lumières bleues du Paradise Rock Club le 9 avril, inondant la scène rétro-éclairée d'une ambiance océanique surréaliste. Alors que les lumières s'obscurcissaient, accompagné de la bande originale du groupe house, DJ Tukutz d'Epik High déambulait sur scène. Tukutz a marqué un instrument de piano lent qui a crescendo dans un rythme doux et jazzy, et dans une descente céleste au milieu de flux de lumière blanche, les rappeurs Tablo et Mithra Jin ont rejoint le mouvement, complétant le trio. Avec les trois membres brillants sur scène, Epik High a commencé la soirée avec une performance sentimentale de "In Seoul". Alors que la première chanson touchait à sa fin, des lumières orange et rouges remplissaient le club, signalant la montée d'une frénésie percussive et rythmée, alors que Tablo et Mithra Jin utilisaient leurs bouteilles d'eau en plastique pour éclabousser leurs fans.

Epik High a rempli le Paradise Rock Club d'une énergie douce et courageuse, présentant une chimie d'équipe vraiment «épik». Dans le cadre de leur tournée nord-américaine de 2019, la performance du trio comprenait des chansons à succès de leur deuxième EP, "Sleepless in __________", sorti en mars. La performance éclectique comprenait également plusieurs succès préférés des fans, notamment "High Technology", "Love Love Love" et "Kill This Love". Combiné à son style de rap doux mais incisif, le contenu lyrique complexe et le flux à la mode de Tablo complétaient superbement les nuances profondes et plus rauques de Mithra Jin, tandis que Tukutz tournait et mixait facilement. Les charmantes manières de scène d'Epic High et les interactions comiques avec le public, associées à de fortes doses de service aux fans, ont ajouté à la variété de la performance.

En fredonnant son processus créatif, Tablo a interprété une version acapella de "Lovedrunk". Une version instrumentale complète qui a suivi, soulignée par un piano et des cordes mélancoliques, a fusionné les thèmes compliqués du chagrin, de l'insomnie et du confort séduisant de l'alcool. Le pont de fausset lisse de Tablo, suivi du rap dur et bas de Jin, a conféré une résonance atmosphérique à la pièce.

La nostalgie a orné le reste de la performance. Dans la chanson déchirante «Eternal Sunshine», Tablo a doucement parlé: «Vous vous sentez seul? Malade d'anxiété ? Vous ne pouvez faire confiance à personne ? Eh bien, pareil ici. Entouré de lumières violettes et bleu marine, Epik High a produit un épais paysage sonore R&B, qui a plongé la pièce dans une sorte de profondeur purificatrice. Pour la chanson suivante, Tablo a encouragé tous les membres du public à sortir leurs lampes de poche de téléphone portable et à transformer toute la pièce en une constellation d'étoiles. Alors que la masse de lumières scintillantes dérivait dans la mer de ténèbres, se balançant d'un côté à l'autre, Epik High a interprété son sombre single "Home Is Far Away". Though the song told a story of unfillable dreams, Epik High offered comfort and understanding. “You’re not alone. It’s going to be okay,” Tablo said to the crowd.

Epik High interspersed the heat and intensity of their performances with with sparks of comedic relief. Tablo’s playful banter provided a circus-like element to the show. Tablo poked fun at Tukutz’s white Harvard sweatshirt, quipping that he should take over as a professor of DJ-ing. “He bought that for 60 dollars today. I don’t get it,” Tablo said. To Mithra Jin’s heartfelt comments in Korean about how he much he loved this first visit to Boston, Tablo offered goofy English translations and handed him a plush lobster keychain. Addressing the densely packed crowd, Tablo said with a smile, “It’s a Seoul-ed out show tonight!” The trio then attempted a very disorienting K-pop dance, their unbridled enthusiasm and gleeful personas piercing through the choreographic challenges.

The dynamic concert proved to embody Epik High’s paraconsistent philosophy of “sad fun” hip-hop, showcasing a strange melange of highs and the lows. They touched on sleepless nights driven by the pursuit of dreams and the fluttery excitement of newfound love, but also its nightmarish gravitas. Circling around all dimensions of the mellow and spunky, this evening with Epik High inspired tears, laughter, and healing.

Want to keep up with breaking news? Subscribe to our email newsletter.


Thirdstory @ Paradise Rock Club

The first time I heard the airtight harmonies of Thirdstory was in New York City through a friend. The trio, Ben Lusher, Elliot Skinner, and Richard Saunders, gained popularity on Youtube through their refreshing take on pop hits like Taylor Swift’s “Style” and Sam Smith’s “I’m Not The Only One”. Millions of views, and thousands of fans later, the band finally released their debut EP Recherche in May after opening for Tori Kelly on her Incassable tour earlier this year. With enchanting harmonies, catchy melodies, and a mix of indie soul, their highly anticipated EP did not disappoint.

In the last month, Thirdstory has embarked on their very first headlining tour through the US, and I was lucky enough to attend their show at Paradise Rock Club in Boston. Late (due to the ever-slow green line), I ran into the venue only to be hit with a soulful explosion of a voice that I was instantly curious about. LOLO opened the show with her new album In Loving Memory of When I Gave A Sh*t. The self-confident and sassy title perfectly reflected her lyrics and chemistry on stage. Her songs varied from the soulful and raw “I Don’t Wanna Have To Lie” to the self-aware pop ballad “Shine.” LOLO is definitely on the rise and I can’t wait to hear more from her in the future.

The crowd, myself included, anxiously awaited the arrival of Thirdstory. Ben, Richard, and Elliot’s humble walk onto the stage was met with an uproar of “fangirling” excitement from the audience. They started the set with their original song “Grows Old” off of the Recherche EP. Calm waves of haunting harmonies filled the room and grew into a storm of electric echoes, heavy bass, and powerful lyrics. Let’s just say, it was a hell of a way to begin, and the energy level from the first song carried throughout the show.

The trio diversified their set with refreshing covers including Tove Lo’s “Talking Body” and Drake’s “Hotline Bling.” It was clear that originals such as “Searching For A Feeling” and “G Train” were the audience’s favorites. “Searching For A Feeling” caught my eye back in May for the song’s brutally honest lyrics and beautifully executed euphony. “G Train” has a Motown, funky feel to it with catchy guitar riffs, and it was definitely the crowd pleaser. Elliot even stopped the band at one point to have us belt the lyrics, just to make sure we were feeling the groove.

They also included some new originals, not yet released to the public. One song specifically stayed with me throughout the rest of the show – as if I didn’t have enough of them stuck in my head already – called “Goodbye My Friend.” It began with a heavy beat and developed into an anthem for anyone who has been in a complicated friendship (which is all of us). Every once in awhile, you come across a song that says exactly what you’re feeling and for me, fate pretty much came to me in the form of a melody on a dirty dance floor. I turned my phone off, stopped taking notes, and closed my eyes for the rest of the song.

Thirdstory is special. Elliot, Ben, and Richard all have distinctive voices, but they balance their individual sounds extremely well to create one, fantastic, smooth eargasm when singing together. Their captivating performance shows that they’re not just another boy band, but rather a group of talented musicians taking the industry by storm. The Paradise show was a success to say the least. Now I anxiously await their full length album with the Recherche EP on repeat.


Boston Concerts Happening in Spring 2016

Mars

Having released a new album in February, the indie rock band Ra Ra Riot is headed on a spring tour—their second stop being Boston on March 3.

March 3, 8 p.m., Paradise Rock Club, 967 Commonwealth Ave., Boston, ticketmaster.com.

Star Trek: The Ultimate Voyage

Both solo instruments and a live symphony orchestra perform music from the popular sci-fi TV and movie series, while iconic scenes are screened in high definition on stage.

March 4, 8 p.m., Wang Theatre, 270 Tremont St., Boston, citicenter.org.

Known for hits like “Collide” and “She Says,” American singer-songwriter Howie Day comes to the Sinclair to perform both new and old songs.

March 5, 8 p.m., The Sinclair, 52 Church St., Cambridge, sinclaircambridge.com.

Willie Nile

This Buffalo, New York, native has toured with the Who and sung with the likes of Bruce Springsteen and the E Street Band. His album “The Innocent Ones” was named one of the “Top Ten Best Under-the-Radar Albums of 2011” by Pierre roulante.

March 5, 9 p.m., Club Passim, 47 Palmer St., Cambridge, passim.org.

Vicente Amigo: Flamenco Festival 2016

Vicente Amigo is a Latin Grammy-winning flamenco guitarist said to be at the forefront of today’s new generation of flamenco performers, linking innovation with tradition.

March 5, 8 p.m., Berklee Performance Center, 136 Massachusetts Ave., Boston, berklee.edu.

Itzhak Perlman: 20th Anniversary of In the Fiddler’s House

Itzhak Perlman comes to Symphony Hall to celebrate the klezmer tradition and to revisit his album In the Fiddler’s House, which was released twenty years ago.

March 6, 7 p.m., Symphony Hall, 301 Massachusetts Ave., Boston, celebrityseries.org.

The Pink Floyd Experience

Described as a “full on sensory assault,” the Pink Floyd Experience has been touring for more than ten years and celebrates music from the famous and iconic rock band Pink Floyd.

March 6, 7 p.m., The Wilbur, 246 Tremont St., Boston, thewilbur.com.

Un grand grand monde

A Great Big World is made up of Ian Axel and Chad King. The duo may be best known for their song “Say Something,” which they re-recorded in 2013 with Christina Aguilera.

March 6, 7 p.m., Brighton Music Hall, 158 Brighton Ave., Boston, ticketmaster.com.

The Who is relaunching the North American leg of their international “The Who Hits 50! Tour.” Twenty-eight shows had to be rescheduled when lead singer Roger Daltrey took time off to recover from viral meningitis.

March 7, 7:30 p.m., TD Garden, 100 Legends Way, Boston, tdgarden.com.

Hailing from Houston, Texas, David Cook found fame after winning the seventh season of Idole américaine.

March 8, 6 p.m., Brighton Music Hall, 158 Brighton Ave., Boston, ticketmaster.com.

Rudresh Mahanthappa

Rudresh Mahanthappa was named the Best Jazz Artist of 2015 by the Voix du village. Now he’s bringing his latest project, Bird Calls, to the ICA. The show is a tribute to famed jazz-master Charlie Parker.

March 9, 7:30 p.m., Institute of Contemporary Art, 100 Northern Ave., Boston, icaboston.org.

The Music of Harry Potter

The magic of Harry Potter comes to life in this symphonic performance by Berklee musicians. Music from the Harry Potter movie series will be performed by the school’s Harry Potter Soundtrack Orchestra.

March 10, 8 p.m., Berklee Performance Center, 136 Massachusetts Ave., Boston, berklee.edu.

Beach House

Catch dream pop band Beach House at the House of Blues before they hit the stage at Coachella this spring.

March 11, 8 p.m., House of Blues Boston, 15 Lansdowne St., Boston, houseofblues.com.

Rachel Platten at Royale

Growing up outside of Boston, the “Stand by You” and “Fight Song” singer returns to the city for a stop on her the Wildfire Tour.

March 12, 6 p.m., Royale Nightclub, 279 Tremont St., Boston, royaleboston.com.

Jessie James Decker

Country singer Jessie James Decker brings her talents to Boston. The singer-songwriter is also a reality TV personality, and stars with her pro football player husband Eric Decker in their own show, Eric and Jessie: Game On, on E!.

March 12, 6 p.m., Brighton Music Hall, 158 Brighton Ave., Boston, ticketmaster.com.

Sybarite5. / Photo by Brian Braun Provided

Stave Sessions

Presented by Celebrity Series of Boston, this five-day festival features distinctive and emerging musicians such as New York-based band My Brightest Diamond and string quartet Sybarite5.

March 13-19, shows start at 8:30 p.m., 160 Massachusetts Ave., Boston, celebrityseries.org.

Nick Carter

This Backstreet Boy is back in Boston to perform pieces from his latest solo album, Tous américains, at the House of Blues.

March 13, 7 p.m., House of Blues Boston, 15 Lansdowne St., Boston, houseofblues.com.

The Dropkick Murphys

Hardly needing an introduction, the Dropkick Murphys are “Shipping Back to Boston” for what’s sure to be a lively and loud performance at the House of Blues.

March 18, 6 p.m., House of Blues Boston, 15 Lansdowne St., Boston, houseofblues.com.

Stevie Wonder helped jumpstart Andra Day’s career, and now the singer’s unique sound, what she calls “retro pop soul,” is making waves in the music industry. She performed at this year’s Grammy awards with Ellie Goulding.

March 20, 8 p.m., The Sinclair, 52 Church St., Cambridge, sinclaircambridge.com.

Sweat à capuche Allen

In January, hip-hop star Hoodie Allen’s newest album, Happy Camper, shot up to number two on iTunes, just under Adele’s 25. This is despite the fact that Hoodie also put the album up for free downloading on his website upon its release.

March 20, 7 p.m., House of Blues Boston, 15 Lansdowne St., Boston, houseofblues.com.

Lake Street Drive

Lake Street Dive was founded in Boston in 2004, when the band’s four members met while attending the New England Conservatory of Music.

March 23, 7 p.m., House of Blues Boston, 15 Lansdowne St., Boston, houseofblues.com.

International Folk Music Festival

The International Folk Music Festival celebrates Berklee’s international student population, bringing students from around the world together through colorful folk music performances. Grammy-winning folk artist Arto Tuncboyaciyan will make a special appearance.

March 24, 8 p.m., Berklee Performance Center, 136 Massachusetts Ave., Boston, berklee.edu.

Red Baraat’s Festival of Colors

NPR dubbed Red Baraat “the best party band in years.” Decide for yourself when the Brooklyn-based, eight-piece band performs at the Sinclair.

March 24, 8 p.m., The Sinclair, 52 Church St., Cambridge, sinclaircambridge.com.

We the Kings

Brighton Music Hall welcomes We the Kings, a rock band hailing from Bradenton, Florida, perhaps most popular for their 2007 platinum single “Check Yes Juliet.”

March 25, 6 p.m., Brighton Music Hall, 158 Brighton Ave., Boston, ticketmaster.com.

Stick Figure

Chill out and rock out with Stick Figure, a reggae band started by Massachusetts native Scott Woodruff.

March 25, 7:30 p.m., Paradise Rock Club, 967 Commonwealth Ave., Boston, ticketmaster.com.

Fill your night with Lucius’s catchy pop songs as the Brooklyn-based, five-piece indie band takes over Royale.

March 29, 7 p.m., Royale Nightclub, 279 Tremont St., Boston, royaleboston.com.

Avril

Berklee Global Jazz Summit

This performance is a part of the Signature Series at Berklee and is led by Grammy-award winning pianist Danilo Perez.

April 1, 8 p.m., Berklee Performance Center, 136 Massachusetts Ave., Boston, berklee.edu.

Parachute drops into Boston for a stop on their Wide Awake tour. The band met in high school, and have toured alongside the likes of Kelly Clarkson, Andy Grammer, and the All-American Rejects.

April 1, 6 p.m., Royale Nightclub, 279 Tremont St., Boston, royaleboston.com.

Johnny Clegg Band

Get in the Zulu zone as award-winning singer Johnny Clegg mixes South African rhythms with Western rock.

April 2, 8 p.m., Somerville Theatre, 55 Davis Square, Somerville, worldmusic.org.

Nominated for British Breakthrough Act at this year’s Brit Awards, grime band Wolf Alice takes to Boston for a performance at Brighton Music Hall.

April 3, 7 p.m., Brighton Music Hall, 158 Brighton Ave., Boston, ticketmaster.com.

Woody Woodmansey’s Holy Holy

A David Bowie cover band, Woody Woodmansey’s Holy Holy will perform Bowie songs from 1969 to 1973.

April 5, 7 p.m., House of Blues Boston, 15 Lansdowne St., Boston, houseofblues.com.

Charlie Puth

Charlie Puth started his career by posting videos to YouTube, now he’s a rising star having hit the American Music Award stage and earning a 2016 Grammy nomination for “See You Again,” his hit collaboration with Wiz Khalifa.

April 5, 7 p.m., Brighton Music Hall, 158 Brighton Ave., Boston, ticketmaster.com.

Waka Flocka Flame

In April 2015, Waka Flocka Flame announced his candidacy for President of the United States, but at 28 he didn’t meet the minimum age requirement. Show your support by attending the rapper’s gig at Paradise Rock Club.

April 7, 8 p.m., Paradise Rock Club, 967 Commonwealth Ave., Boston, ticketmaster.com.

The Smashing Pumpkins

Alternative-rock band the Smashing Pumpkins is reuniting with original drummer Jimmy Chamberlin for their 19-date North American tour, In Plainsong.

April 9, 7:30 p.m., Orpheum Theatre, 1 Hamilton Pl., Boston, ticketmaster.com.

Ben Harper and the Innocent Criminals

Recently reunited, Ben Harper and the Innocent Criminals take their talents to Boston this spring. The band’s front runner, Ben Harper, has won three Grammy awards throughout the span of his career.

April 9, 5 p.m., House of Blues Boston, 15 Lansdowne St., Boston, houseofblues.com.

RiRi is sure to dominate TD Garden this April when the “Work” singer stops by the stadium for her Anti World Tour.

April 10, 7:30 p.m., TD Garden, 100 Legends Way, Boston, tdgarden.com.

Punk rockers Iggy Pop and Josh Homme are touring together in support of their new album Post Pop Depression.

April 11, 7:30 p.m., Orpheum Theatre, 1 Hamilton Pl., Boston, ticketmaster.com.

Magic Man and the Griswolds

Immerse yourself in the catchy music of two distinctive bands. Magic Man and the Griswolds join forces on their Hotline Spring Tour.

April 12, 6:30 p.m., Royale Nightclub, 279 Tremont St., Boston, royaleboston.com.

Esperanza Spalding

At 31, jazz superstar Esperanza Spalding has won four Grammy awards, created five solo albums, and has produced seven collaborative albums. What have you done lately?

April 12, 7:30 p.m., Shubert Theatre, 265 Tremont St., Boston, citicenter.org.

When Diana Ross comes to the area, you don’t want to miss it. Trek down to Providence for what’s sure to be an unforgettable night.

April 14, 7:30 p.m., Providence Performing Arts Center, 220 Weybosset St., Providence, Rhode Island, ppacri.org.

Brad Mehldau Trio

Le New York Times called Brad Mehldau “the most influential jazz pianist of the last 20 years.” In this trio, Larry Grenadier plays bass while Jeff Ballard takes over the drums.

April 15, 8 p.m., Berklee Performance Center, 136 Massachusetts Ave., Boston, worldmusic.org.

You know all the words to all of her songs, whether you’ll admit it or not, so attending Jewel’s concert at the Wilbur is really a no-brainer.

April 17, 7 p.m., The Wilbur, 246 Tremont St., Boston, thewilbur.com.

Vocal Jazz Festival

A cool night of jazz awaits at Berklee’s Vocal Jazz Festival, with performances by the Vintage Vocals Ensemble and the Berklee Vocal Jazz Ensembles.

April 19, 8 p.m., Berklee Performance Center, 136 Massachusetts Ave., Boston, berklee.edu.

Spawned out of Berklee classrooms, this massive prog-metal band has released a long series of epic albums, none more so than the latest they’re touring behind, a 130-minute dystopian rock opera called The Astonishing.

April 19, Orpheum Theatre, 617-482-0106, crossroadspresents.com.

Van Morrison

A legend hits the stage at Wang Theatre this spring and that man hardly needs an introduction don’t miss this concert by “Brown Eyed Girl” singer and Rock and Roll Hall of Fame inductee, Van Morrison.

April 26-27, 8 p.m., Wang Theatre, 270 Tremont St., Boston, citicenter.org.

Newcomer Tori Kelly has pipes to boot. Despite being eliminated from Idole américaine in 2010, she worked her way to the top, earning a nomination for Best New Artist at the 58th Grammy Awards.

April 30, 6 p.m., House of Blues Boston, 15 Lansdowne St., Boston, houseofblues.com.

Mai

Spanish singer Buika blends flamenco, jazz, soul, and blues in order to create her own unique sound. NPR featured her in their series “50 Great Voices,” and she has been nominated for several Latin Grammy awards.

May 1, 7:30 p.m., Berklee Performance Center, 136 Massachusetts Ave., Boston, worldmusic.org.

A versatile musician with a diverse repertoire, Ben Folds has probably “been there, done that.” His focus now, however, is on his new chamber pop album “So There.”

May 7, 7:30 p.m., Orpheum Theatre, 1 Hamilton Pl., Boston, ticketmaster.com.

Matt Ward worked with Zooey Deschanel when they produced five LPs as the pop duo She & Him. Now he’s off promoting his ninth solo album, More Rain.

May 7, 6 p.m., Royale Nightclub, 279 Tremont St., Boston, royaleboston.com.

Juan de Marcos Gonzalez and the Afro-Cubans All Stars

Bandleader Juan de Marcos grew up in Havana, and includes classic 1950s Cuban sound to the songs he and his All Stars produce.

May 8, 7:30 p.m., Berklee Performance Center, 136 Massachusetts Ave., Boston, worldmusic.org.

Punch Brothers

You can expect a knockout performance from this bluegrass-rock quintet as they play music from their latest album, Les bleus phosphorescents.

May 10, 7:30 p.m., Sanders Theatre, 45 Quincy St., Cambridge, harvard.edu.

Justin Bieber

“Baby, baby, baby,” we can already hear the sound of thousands of screaming girls. This serves as a fair warning.

May 10, 7:30 p.m., TD Garden, 100 Legends Way, Boston, tdgarden.com.

Lukas Graham

The Danish are coming! Hailing from Denmark, Lukas Graham arrives stateside with his pop hip-hop tunes during a performance at Brighton Music Hall.

May 12, 7 p.m., Brighton Music Hall, 158 Brighton Ave., Boston, ticketmaster.com.

The Hub becomes an eight-day dance party, as venues on both sides of the river host DJs and EDM artists from around the world.

Photo via Somerville Arts Council

Somerville PorchFest

Musicians from a variety of genres play outside during Somerville’s sixth annual PorchFest music festival. Take a listen as sweet songs fill the city’s sidewalks, lawns, and, well, porches.

Photograph courtesy of Michale Dornbierer

Boston Calling Music Festival

Do you hear that, Boston? This uber successful music festival is back with headliners that include the likes of Sia, Disclosure, and Robyn.

May 27-29, time vary, City Hall Plaza, Congress St., Boston, bostoncalling.com.

Les Monkees

Who would have thought that a 1960s television show could produce such a catchy and impactful rock band? The Monkees are still jamming 50 years later, paying tribute to the Battle and the Marx Brothers.

May 27, 8 p.m., The Wilbur, 246 Tremont St., Boston, thewilbur.com.

The Summer Set

Head to Paradise Rock Club to hear this band’s array of feel-good tunes that will make you glad summer is on the horizon.

May 28, 6 p.m., Paradise Rock Club, 967 Commonwealth Ave., Boston, livenation.com.

Selena Gomez

Selena Gomez will be joined by fellow Disney Grad Joe Jonas as his band DNCE opens for her during the Revival Tour.

May 28, 7:30 p.m., TD Garden, 100 Legends Way, Boston, tdgarden.com.

Boston Pops’ Gospel Night

Now in its 24th year, one of the most popular concerts of the Boston Pops season has been Gospel Night, which features some of the biggest stars in holy soul music. In June, conductor Charles Floyd welcomes a particularly stellar special guest: Rock and Roll Hall of Famer Darlene Love. Lire la suite.

June 11, Symphony Hall, 301 Massachusetts Ave., bostonpops.org.

And coming up in June…

When T. T. the Bear’s shuttered last year, legendary local DJ Chris Ewen relocated his night of vintage New Wave and goth tunes to the Middle East. Fittingly, he’s now helping that club host the ’80s U.K. band famous for “I Melt with You.” Black togs and eyeliner, please.

7 juin The Middle East, 617-864-3278, mideastclub.com.

Brian Wilson Performs Sons d'animaux

The genius Beach Boy celebrates the 50th anniversary (!) of his masterpiece album by playing it in its entirety. Special guests include former bandmates Al Jardine and Blondie Chaplin.


Five for Fighting tour ‘slices’ through fall with new concert dates

Performing under the stage name Five for Fighting, singer-songwriter Ondrasik has dominated the airwaves with hits such as “Superman (It’s Not Easy)” and � Years.” Now the solo artist is heading out on the road to promote his latest album with a fall tour of the U.S. and Canada.

The Acoustic Evening with Five for Fighting Tour kicks off on October 18 at El Mocambo in Toronto, ON, and wraps up with a November 11 gig at Largo at the Coronet in Los Angeles, CA. Fourteen performances have been booked for the trek, which hits markets from coast to coast over the period of a month.

Other dates on the itinerary are October 20 at City Winery in New York, NY October 26 at Paradise Rock Club in Boston, MA October 30 at Lakeshore Theater in Chicago, IL and November 10 at Swedish American Hall in San Francisco, CA. The opening night is currently the only Canadian date on the itinerary.

According to Ondrasik’s official Twitter account, he will be accompanied on the tour by session guitarist Greg Suran, who has recorded with artists such as Avril Lavigne, the Goo Goo Dolls and Ryan Cabrera.

Tickets for the fall tour are being sold directly through the host venues, for the most part. Additional ticketing information can be found on Five for Fighting’s official Web site.

Ondrasik is touring behind his fifth album under the Five for Fighting moniker, “Slice,” which is scheduled for release on October 13. Five for Fighting’s previous album, “Two Lights,” debuted in June 2006 and earned Ondrasik his highest ever position on the Billboard 200 with a No. 8 peak.

Five for Fighting itinerary:
(Dates are subject to change.)


Voir la vidéo: GRAND COCHON TRAILER