Nouvelles recettes

Quel État a la plus grande dent sucrée ? Astuce : Pour beaucoup, Candy est la seule « indulgence autorisée »

Quel État a la plus grande dent sucrée ? Astuce : Pour beaucoup, Candy est la seule « indulgence autorisée »


Ce groupe fait de l'Utah la capitale américaine de la consommation de bonbons

Les twizzlers sont particulièrement populaires dans la capitale de l'État.

Dans ses efforts pour recueillir des données sur la consommation de bonbons aux États-Unis, The Hershey Company a découvert qu'un État en particulier consomme deux fois plus de bonbons que la moyenne nationale. Qui sont ces grands consommateurs de bonbons ? Mormons.

Environ 62 pour cent des résidents de l'Utah sont membres de l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours (LDS) et doivent respecter les restrictions sur le tabac, l'alcool, les drogues illégales, le café et le thé.

Candy, cependant, est un jeu équitable.

"Nous ne buvons pas d'alcool, nous ne fumons pas, nous évitons le café - mais nous faisons certainement du sucre", a déclaré à Bloomberg Glenn Christensen, professeur de marketing à l'université Brigham Young. "C'est la seule indulgence autorisée." Lors des événements religieux et des réunions de famille, les bonbons peuvent être trouvés en abondance.

Soit dit en passant, les Twizzlers sont particulièrement performants dans la région de Salt Lake City.


La vérité indicible du bureau Candy du Sénat

Presque tous les bureaux ont un endroit où les gens se rassemblent et partagent de la nourriture. Parfois, vous pouvez trouver des biscuits fraîchement sortis du four ou une boîte de Munchkins du Dunkin' local à ces endroits, mais la plupart du temps, la collation partagée est un bonbon. Il peut s'agir de barres chocolatées de la taille d'une bouchée, de disques durs aromatisés aux fruits, de bonbons à la cannelle, de M&M's ou de fèves à la gelée. Quels que soient les bonbons offerts, si vous avez de la chance, le gardien de ce bol de bonbons commun s'assure qu'il est toujours bien approvisionné afin que vous sachiez toujours où aller quand vous en avez besoin de 15h00. coup de sucre.

Il s'avère que la salle du Sénat américain dans la capitale de notre pays est comme votre bureau, car les sénateurs peuvent également grignoter des bonbons gratuits toute la journée. Seulement, au lieu de prendre leurs bonbons dans un bol de bonbons, ils ont un légendaire "bureau de bonbons" avec un passé long et riche en histoire remontant à plus de 50 ans.

Et tout comme les bols de bonbons que nous connaissons tous sur nos propres lieux de travail, il se trouve dans une zone à fort trafic et toujours plein de bonbons gratuits à emporter. Que les sénateurs écoutent des audiences d'une heure, passent le temps pendant les obstructions ou suent le sort de la nation lors des audiences de destitution, le bureau des bonbons du Sénat est toujours le lieu de prédilection pour une explosion rapide d'énergie à base de sucre.


Vice mormon : l'Utah achète plus de bonbons que tout autre État

Variété de bonbons dans un magasin.

SALT LAKE CITY (RNS) Alors que de nombreux Utahns ont la volonté d'éviter l'alcool, le café et le tabac, ils ne peuvent tout simplement pas rester à l'écart des bonbons.

L'État achète des confiseries – bonbons, bonbons à la menthe, gomme – au taux le plus élevé du pays, selon les données de vente de The Hershey Co.

Les résidents de l'État de Beehive sont particulièrement friands des Twizzlers à la réglisse de Hershey, a déclaré Lisha Bassett, directrice des ventes pour le district de Salt Lake City à Hershey, qui comprend tout l'Utah et certaines parties de l'Idaho, du Nevada et du Wyoming.

La variété de couleur rouge est la préférée, a-t-elle déclaré, mais le chocolat est également "incroyablement populaire sur notre marché, ce qui est unique".

Les confiseries sont une industrie américaine de plusieurs milliards de dollars, générant de 17 à 18 milliards de dollars de ventes chaque année, a déclaré Bob Goodpaster, responsable mondial des connaissances chez Hershey.

À l'échelle nationale, environ 15 000 $ de bonbons sont vendus pour chaque million de dollars de ventes totales d'épicerie, a-t-il déclaré.

Dans l'Utah, cependant, 23 000 $ de bonbons sont vendus pour chaque million de dollars de ventes totales d'épicerie. C'est le pourcentage le plus élevé du pays, faisant de l'Utah la capitale du pays pour les gourmands.

Le district de Hershey en Pennsylvanie – où se trouve le siège social de la société nationale de bonbons – est au coude à coude avec l'Utah, mais occupe toujours la deuxième place, a déclaré Goodpaster. Les chiffres ont été calculés à partir des données de ventes sur 12 mois de juin 2013 à juin 2014.

Glenn Christensen, professeur de marketing à la Marriott School of Management de l'Université Brigham Young, a une théorie sur ce qui motive les ventes de bonbons de l'Utah.

Plus de 60% des Utahns sont des mormons, qui s'abstiennent généralement d'alcool, de café et de tabac. Avec ces vices mal vus, les bonbons sont un régal acceptable, a-t-il dit, les bonbons sont omniprésents lors des réunions de famille et des événements LDS.

"Nous ne buvons pas d'alcool, nous ne fumons pas, nous évitons le café - mais nous faisons certainement du sucre", a déclaré Christensen. "C'est la seule indulgence autorisée."

L'Utah a également une grande population d'enfants - les plus grands fans de bonbons. En 2013, 31 pour cent des résidents de l'État avaient moins de 18 ans, alors que la moyenne nationale était de 23 pour cent.

Hershey a examiné de plus près ses statistiques de vente et les a utilisées comme guide pour "nous aider à déterminer ce qu'il faut mettre en rayon et quoi promouvoir" dans diverses régions du pays, a déclaré Goodpaster.

Autres bizarreries statistiques découvertes par les chercheurs de Hershey :

  • Les clients du Minnesota achètent des packs de six barres Hershey à des tarifs plus élevés que tous les autres Américains, en particulier en été. La raison : s'mores.
  • Les Latinos aiment les barres Cookies 'n' Creme de Hershey en nombre disproportionné.

(Kathy Stephenson écrit pour The Salt Lake Tribune. Bloomberg News a contribué à cette histoire.)


Qu'ils mangent du gâteau! 120+ citations de gâteaux délicieux qui sont doux comme du sucre

Il y a quelque chose de vraiment spécial dans le gâteau. Que ce soit celui que vous préparez à partir de zéro pour une fête d'anniversaire pleine d'enfants de la maternelle (bonne chance !), La vérité universelle est que le gâteau est bae.

Cake était là pour vous quand personne d'autre ne l'était. C'était doux et chaleureux et vous a éloigné des troubles du monde. De nombreux grands littéraires, intellectuels et célébrités ont reconnu l'importance et la beauté de cette pâtisserie. Nous avons donc rassemblé un tas de citations qui vous rappelleront la valeur de cette gâterie sucrée. Ils pourraient même vous inciter à en faire un vous-même.

Dans cet esprit, voici 101 citations de gâteaux qui célèbrent le dessert préféré de tout le monde.

Intéressé par un contenu plus doux et créatif? Nous pouvons vous aider à construire gâteaux de couches , Gâteaux d'Halloween , et plus.

  1. "Avouons-le, un bon gâteau au chocolat crémeux fait beaucoup pour beaucoup de gens, il fait pour moi." - Audrey Hepburn
  2. "Beaucoup de films parlent de la vie, les miens sont comme une part de gâteau." - Alfred Hitchcock
  3. « Les gâteaux sont spéciaux. Chaque anniversaire, chaque célébration se termine par quelque chose de sucré, un gâteau, et les gens se souviennent. Tout est question de souvenirs. — Mon pote Valastro
  4. « La liberté, c'est de ne pas être lié par mes blessures. Et pouvoir manger du gâteau tous les jours. — Amanda de Cadenet
  5. « J'adore manger du gâteau au chocolat et de la crème glacée après un spectacle. Je le justifie presque dans mon esprit en disant : ‘Tu étais un bon garçon sur scène, et tu as fait ton show, alors maintenant tu peux avoir du gâteau et de la crème glacée.’” — Steven Wright
  6. "Un grand empire, comme un grand gâteau, est le plus facilement diminué sur les bords." - Benjamin Franklin
  7. « D'après mon expérience, l'entrepreneuriat a tendance à être en quelque sorte cumulatif, comme un gâteau en couches. Prendre du temps peut rendre la montée en régime difficile. » - Andrew Yang
  8. « Si vous essayez de créer une entreprise, c'est comme faire un gâteau. Vous devez avoir tous les ingrédients dans les bonnes proportions. - Elon Musk
  9. « Tout ce que j'ai toujours voulu faire de ma vie, c'était posséder une petite maison. C'est ce que j'ai fait avec ‘Rocky,’, alors maintenant, tout ce que je fais n'est que la cerise sur le gâteau. — Monsieur T
  10. « Vous savez que vous vieillissez lorsque vous mettez cette bougie sur le gâteau. C'est comme, "Voyez si vous pouvez souffler ça." - Jerry Seinfeld
  11. « Parce que plus le gâteau est sucré, plus la gelée peut être amère. » - Lady Gaga
  12. « Vous devez avoir des habitudes de lecture très larges et faire attention aux nouvelles et à tout ce qui se passe dans le monde : vous devez le faire. Si vous comprenez bien, alors l'écriture est un jeu d'enfant. -Terry Pratchett
  13. « Voudriez-vous tous les deux manger votre gâteau et avoir votre gâteau ? » - John Heywood
  14. « Je ne cuisine pas vraiment beaucoup. Je suis plutôt boulanger. Mes plats préférés à cuire que tout le monde aime, et que je ne peux garder à la maison que pendant environ 10 minutes, sont le gâteau 7UP et le gâteau renversé à l'ananas. - Jada Pinkett Smith
  15. "La nourriture la plus dangereuse est le gâteau de mariage." - James Thurber
  16. "Tout le monde est un gâteau d'anniversaire, alors prends-en un morceau, mais pas trop." - George Harrison
  17. «Je veux que les gens tombent amoureux d'eux-mêmes et soient vraiment fiers et pleins de joie pour l'espace qu'ils occupent. Si quelqu'un d'autre apprécie l'espace que vous prenez, alors c'est la cerise sur le gâteau. — Jonathan Van Ness
  18. "Ma musique est comme un gâteau givré rose pâle avec des pépites, mais quand vous le coupez, il y a un centre gluant au chocolat noir." — Mélanie Martinez
  19. « Je pourrais être renversé par un camion Sara Lee demain. Ce qui n'est pas une mauvaise façon de procéder : « Richard Simmons trouvé dans une autoroute dans Pound Cake and Fudge, With a Smile on His Face. » Avouons-le. Nous ne savons rien. -Richard Simmons
  20. "La musique existe depuis longtemps, et il y aura de la musique longtemps après la mort de Ray Charles. Je veux juste laisser ma marque, laisser quelque chose de bon musicalement derrière. Si c'est un gros disque, c'est le glaçage sur le gâteau, mais la musique est le plat principal. - Ray Charles


4 astuces pour éliminer vos envies de bonbons

Vous avez probablement déjà été confronté à votre part de bonbons tentants et de desserts de saison au cours des dernières semaines, mais demain est le jour où les bonbons se retrouveront dans votre maison, votre bureau ou votre lieu de fête d'Halloween (si ce n'est déjà fait ).

Alors comment éviter la tentation ? Comment pouvez-vous vous empêcher de manger trop de ces petites gâteries mignonnes avant qu'il ne soit trop tard ? Bonnes questions. J'ai moi-même une grande dent sucrée. J'aime les bonbons, les desserts et les sucreries, je ne suis qu'humain. Mais j'essaie de faire des choix sains sur ce que je mange et j'apprécie les friandises avec modération, ce qui signifie généralement les refuser plus souvent que je ne les mange. Ce n'est pas toujours facile, mais c'est possible. Voici donc quelques-unes de mes propres astuces pour éviter de trop manger de bonbons d'Halloween et éliminer définitivement ces envies !

Se rafraîchir
Il s'agit d'un conseil séculaire pour éviter de manger sans réfléchir et de trop manger, mais cela fonctionne vraiment. Se brosser les dents fréquemment (ou mâcher une gomme forte à la menthe) rend toutes sortes d'aliments, y compris les bonbons, désagréables au goût. Pensez simplement à boire du jus d'orange après vous être brossé les dents le matin… pas savoureux. Lorsque les bonbons sont là, armez-vous d'une haleine fraîche à la menthe. Il est beaucoup plus facile de refuser les friandises lorsque vous ne voulez pas perturber cette saveur fraîche et propre dans votre bouche. Cette astuce peut également fonctionner si vous perdez le contrôle de vos envies. Par exemple, si vous avez mangé un ou deux bonbons et que vous vous retrouvez à en chercher un autre de manière incontrôlable, arrêtez ce cycle en vous brossant les dents avant de penser à prendre une autre bouchée.

N'en ayez pas qu'un
Je sais que ça va me faire passer pour un maniaque du contrôle alimentaire, mais reste avec moi ici. Face à une assiette de petites friandises (ou à toute autre tentation alimentaire), quoi de plus facile : ne pas manger du tout la nourriture OU manger une bouchée puis s'arrêter ? Pensez vraiment à vos habitudes et à votre historique alimentaire. Pour moi – et je pense que la plupart des gens – en manger puis s'arrêter est beaucoup, beaucoup plus difficile que de simplement refuser complètement. Après tout, qui peut s'arrêter après une seule bouchée, lécher ou goûter alors qu'il y a encore de la nourriture devant vous ? Je trouve qu'il est beaucoup plus difficile d'arrêter une fois que vous avez commencé, surtout si vous avez des tendances alimentaires émotionnelles ou insensées. Souvenez-vous de ceci la prochaine fois que vous serez confronté à des friandises d'Halloween et pensez : "Je n'en aurai qu'une". Si vous ne pouvez pas vraiment vous faire confiance pour arrêter, alors ne commencez même pas.

Distrayez-vous
Quand il s'agit de friandises, nous ne savons généralement même pas que nous les « voulons » jusqu'à ce que nous les voyions. Ce n'est pas que nous ayons envie de bonbons au maïs ou de Twizzlers toute la journée, tous les jours. Mais quand vous les voyez dans le pot de bonbons du bureau ou sur le capuchon d'extrémité chez Target, eh bien, vous vous souvenez à quel point ils sont bons et vous pensez les vouloir. Hors de vue, hors de l'esprit. N'allez même pas dans la section Halloween du magasin, même si vous savez que c'est 75 % de réduction aujourd'hui. Contournez l'allée des bonbons et gardez votre regard sur les magazines à sensation lorsque vous êtes dans la file d'attente. Si le pot de bonbons du bureau vous appelle, choisissez un autre itinéraire et contournez-le ou détournez votre regard pour détourner le regard. Si quelqu'un apporte des beignets à la citrouille au bureau aujourd'hui, évitez de vous arrêter dans la cuisine ou à son bureau jusqu'à ce qu'il soit probable que toutes les autres personnes l'aient fait avant vous (et les aient tous mangés). Si vous êtes confronté à une envie qui vous obsède, essayez une technique de distraction de 10 minutes. Allez vous promener, répondez à certains de ces e-mails qui sont dans votre boîte de réception depuis des jours ou jouez à un simple jeu d'esprit sur votre iPhone. Tout ce que vous pouvez faire pour vous distraire de la nourriture vous aidera certainement à garder le contrôle.

Choisissez judicieusement, mangez en pleine conscience
Il n'est pas réaliste de refuser chaque friandise ou tentation, et personne ne devrait avoir à le faire ! Les vacances sont amusantes, tout comme les aliments qui les accompagnent. Les techniques ci-dessus fonctionneront bien si vous essayez de vous en tenir à votre régime alimentaire sain ou de contrôler vos calories. Mais parfois, il est préférable de simplement céder et de s'amuser un peu. Lorsque vous choisissez consciemment de profiter d'une friandise, choisissez d'abord judicieusement. Choisissez votre favori absolu. Conservez vos calories pour la gâterie qui vous en vaudra le plus la peine (et utilisez les astuces ci-dessus pour éviter les aliments qui ne valent pas vraiment les calories). Ne gaspillez pas vos calories sur des bonbons que vous n'aimez pas vraiment simplement parce qu'ils sont là. Lorsque vous êtes prêt à manger, faites-le sans distraction. Concentrez-vous sur cette friandise. Remarquez comment il se sent dans votre bouche, sa texture et sa saveur. Mangez lentement et en pleine conscience. Plus vous pouvez vraiment vous concentrer sur la friandise de votre choix, sans distraction, plus vous serez satisfait de vos sensations et plus vous garderez le contrôle. Lorsque vous prenez le temps de vraiment goûter et d'apprécier quelque chose, vous ne ressentirez pas le besoin de continuer à manger plus et vous éliminerez ces envies avant d'en faire trop.

L'une de ces quatre techniques vous aide-t-elle à garder le contrôle des friandises d'Halloween (ou d'autres tentations) ? Comment apprécier les friandises sans en faire trop ?


Mise en place du buffet

Dans ses expériences, Eckel a d'abord surveillé les habitudes alimentaires régulières d'un groupe de rats lorsqu'ils suivaient un régime standard. Aucun exercice n'était autorisé dans cette partie de l'étude.

Ensuite, elle leur a donné un régime standard ainsi que du lait concentré sucré - un ingrédient dans de nombreux desserts et connu pour être également apprécié par les rats.

Les rats mâles et femelles lapaient le lait. Cependant, les rats femelles ont englouti plus de lait, obtenant 35 % de calories en plus, contre 10 à 15 % de calories en plus pour les mâles. Les rats ont également pris du poids -- 30% de gain pour les femelles, 10% pour les mâles.

Lorsqu'ils sont autorisés à faire de l'exercice, les rats mâles et femelles ont réduit la suralimentation. Les rats mâles ont réduit leur consommation d'origine. Cependant, les rats femelles n'ont réduit que 20 % environ.

De plus, les rats mâles ont repris leur programme d'exercice régulier. "Mais les rats femelles ne l'ont pas fait - même si les rats femelles sont connus pour être beaucoup plus actifs que les rats mâles", explique Eckel.


Que s'est-il passé lorsque j'ai abandonné le sucre pendant trois semaines (et comment vous pouvez aussi)

D'aussi loin que je me souvienne, j'ai été accro au sucre.

J'ai probablement eu ce trait de mon père, qui peut faire disparaître une demi-poêle de brownies en une journée.

Je peux dévorer un paquet de bonbons acidulés en 30 minutes chrono, ou mettre 10 Hershey's Kisses dans ma bouche sans sourciller.

J'aime les aliments sains et nutritifs et je mange une salade presque tous les jours pour le déjeuner, mais ma maîtrise de moi-même est inexistante en ce qui concerne les produits de boulangerie, les bonbons et la crème glacée.

Malheureusement, une tendance à trop consommer de sucre peut entraîner des problèmes de santé. Au début de la nouvelle année, j'ai donc décidé d'adopter un mode de vie sain et d'abandonner le sucre pendant une semaine. Hé, n'importe qui peut passer une semaine sans sucre, non ?!

Mais Denis Faye, directeur exécutif de la nutrition de Beachbody, a immédiatement (et, je dois le souligner, avec enthousiasme) augmenté mon temps mort à trois semaines. J'ai regretté d'avoir mentionné l'idée.

Quoi qu'il en soit, je l'ai laissé expliquer comment débarrasser une vie des joies du sucre et j'ai rédigé un ensemble de règles à suivre au cours de ces trois semaines.

Voici comment moi, un accro au sucre désespéré, j'ai abandonné le sucre ajouté - et comment vous pouvez le faire aussi.

Sans sucre ajouté, sans édulcorants artificiels et sans alcool.

Tout d'abord, je devais comprendre ce qui devait aller dans mon alimentation.

Pendant trois semaines, je n'ajouterais pas de miel à mon avoine du jour au lendemain, je ferais ma propre vinaigrette au lieu d'acheter les sortes transformées remplies de sucre dans le magasin, et je boirais du café noir nature pour un remontant l'après-midi. au lieu d'une poignée de pépites de chocolat.

J'ai troqué mon lait d'amande à la vanille pour la version non sucrée et j'ai choisi un yaourt grec nature au lieu d'un yaourt aromatisé.

Mes options pour satisfaire ma dent sucrée ont commencé et se sont terminées avec des fruits. “Quelle joie, marmonna mon accro au chocolat intérieur.

En plus du sucre ajouté, les édulcorants artificiels ont également été inscrits sur la liste des aliments interdits. "Vous n'absorbez pas les édulcorants artificiels de la même manière que le sucre naturel, et ils n'ont pas de calories, mais ce sont des produits chimiques étranges et ils rebutent votre palais", a expliqué Faye.

De nombreux experts ne considèrent pas la stévia comme un édulcorant artificiel étant donné qu'elle provient d'une source naturelle.

"C'est logique", a ajouté Faye, "mais si vous essayez de "redémarrer" vos papilles gustatives, vous pouvez aussi l'ignorer.

J'étais intéressé de voir si ma dent sucrée changerait en ne mangeant pas de sucre ajouté ou artificiel, j'ai donc choisi de supprimer toutes les formes d'édulcorant pour cette expérience.

Et enfin, l'alcool. Une quantité modérée de vin rouge est autorisée dans le plan “The Sugar Detox“, grâce au fait qu'il contient l'antioxydant resvératrol.

Mais il contient beaucoup de sucre et réduit vos inhibitions, ce qui rendrait encore plus difficile pour moi de résister à une collation sucrée. Il semblait que je devais trouver une autre façon de consommer mes raisins.

Bien sûr, ce n'est pas parce que j'abandonnais le sucre ajouté pendant quelques semaines que je devais m'en éloigner pour toujours.

"Le sucre peut parfois être utile, en particulier si vous êtes un athlète d'endurance qui essaie de gérer le glycogène", a déclaré Faye. « De plus, il peut être un ingrédient de recettes parfaitement saines. La clé est la modération.”

Puisque la modération est clairement ce qui me manque quand il s'agit de sucre, j'ai décidé qu'il valait mieux commencer à partir de zéro - ce qui est exactement ce que j'ai décidé de faire.

La première semaine a été incroyable. La deuxième semaine, j'ai voulu arrêter. Et, la troisième semaine, j'ai tout remis en question sur la vie.

Après avoir lu “The Sugar Detox” et “-Day Detox Diet,” j'ai décidé de faire la dinde froide à partir du 1er janvier.

Malheureusement, je venais de préparer 40 cupcakes pour une soirée du Nouvel An à huit personnes. Ainsi, le premier jour de mes trois semaines sans sucre, j'étais entouré d'environ deux douzaines de cupcakes. Pas la façon la plus simple de commencer.

Certaines personnes prétendent gagner un tas d'énergie lorsqu'elles se sevrent du sucre. j'étais ne pas une de ces personnes. J'ai ressenti un niveau d'énergie plus uniforme, sans pics extrêmes ni accidents ultérieurs, ce qui est la montagne russe normale que je monte quand je mange tout le sucre qui me plaît.

Cela m'a fait me sentir bien pendant la première semaine, mais après la phase de lune de miel, mes envies ont pris le dessus sur mon cerveau. C'était en partie dû au fait que j'étais extrêmement fatigué et qu'il était difficile de combattre mon envie de biscuits et aussi la tentation de m'endormir à mon bureau.

J'ai dû faire un effort conscient pour choisir du café noir ordinaire au lieu d'un paquet de rondelles de pêche. C'était plus difficile de planifier tous mes repas, mais je l'ai fait quand même. Sinon, je me dépêcherais de trouver quelque chose sans sauce sucrée des food trucks qui se cachent dehors.

Malgré ma volonté épuisée, j'ai survécu à la deuxième semaine et, étonnamment, je suis entré dans la dernière ligne droite de cette expérience perfide avec un nouveau type de motivation. Je n'avais pas encore abandonné, et je m'étais prouvé que je pouvais réellement faire cette chose !

Bien que ma dent sucrée ne m'accordât toujours pas de répit la dernière semaine, je l'avais apprivoisée. L'avoine de nuit sucrée uniquement par les myrtilles avait le goût d'un régal. L'eau infusée de pastèque m'a soutenu pendant un après-midi difficile.

Étais-je vraiment en train de devenir l'un des ceux des personnes qui se sont épanouies en mangeant des bonbons de la nature ? Je me sentais bien de manger de la nourriture propre, j'étais content de l'apparence de mon corps et j'étais ravi de ne pas subir de collisions après les bonbons. Hein.

Simplement en supprimant le sucre de mon alimentation, j'ai perdu trois kilos en trois semaines. Cela peut ne pas sembler remarquable, mais mon poids a été extrêmement constant au cours des cinq dernières années et j'ai été étonné de voir différents chiffres sur la balance.

j'avais aussi abdos visibles. Trois semaines sans sucre signifiaient trois semaines d'un ventre plat et défini. Oserais-je dire que j'aimais ça plus qu'un cookie ?

Un effet physique que j'anticipais était un changement dans mon teint. On m'avait prévenu que mon visage pourrait éclater lorsqu'il serait libéré des confins du sucre (le tout, "ça doit empirer avant que ça s'améliore).

Heureusement, cela ne s'est pas produit. Au lieu de cela, ma peau est devenue moins grasse.

Le premier week-end après la levée de l'interdiction du sucre, j'ai tout mangé. Des frites recouvertes de ketchup, des plats à emporter chinois gras, des gaufres, des mimosas et plus encore. J'ai adoré ça… jusqu'à ce que je connaisse un accident de sucre dans les montagnes et que mon visage éclate.

Moins de 36 heures après avoir mangé à nouveau du sucre, mon visage était passé d'un visage clair et propre à un visage huileux et central.

Alors que j'évaluais mon teint, j'ai eu une révélation. Et si je pouvais déguster des sucreries avec modération ? Une idée originale, non ?

Autant je manquais de manger tout ce qui me plaisait, autant je détestais la sensation de ballonnement et de groggy qui accompagnait la consommation excessive d'aliments sucrés, sans parler du bouton géant qui a décidé de me rappeler le menton à la maison.

J'ai aussi réalisé que je n'aimais vraiment pas manger tous genre de doux. Je ne me souciais plus du chocolat bon marché ou des biscuits transformés achetés en magasin. Mes papilles gustatives étaient vraiment devenues plus exigeantes.

Après trois semaines sans sucre, j'avais perdu du poids, gagné de l'énergie et affiné mon palais. J'ai également dépensé beaucoup moins d'argent pour la nourriture et les boissons. Je suppose que c'est ce qui se passe lorsque vous passez du vin et des bonbons enrobés de chocolat.

Vais-je continuer cette croisade sans sucre ? Absolument pas. Mais je vais continuer certaines des habitudes que j'ai créées. J'aime mes vinaigrettes maison, je préfère maintenant une tasse de café noir l'après-midi au chocolat, et les fruits pour le dessert ne sonnent plus aussi blasphématoires qu'autrefois.

Je ne pense pas pouvoir dire au revoir de façon permanente à mes cupcakes au chocolat bien-aimés, mais j'ai acquis une bien meilleure compréhension de la modération et de la qualité.

Êtes-vous prêt à l'essayer? Voici 7 conseils pour vous aider à abandonner le sucre, inspirés de ce que j'ai appris grâce à l'expérience.

1. Videz votre cuisine, votre maison et votre espace de travail du sucre avant de commencer.

J'ai appris cela à la dure avec ces cupcakes. Mais au cours de ce week-end, je me suis débarrassée de tout ce qui pouvait (et voulait) me tenter pendant mes trois semaines sans sucre.

Cela s'est avéré être le plus acte de défense important. Si ce n'était pas là, je n'allais pas le manger.

2. Obtenez un système d'assistance et n'ayez pas peur de demander de l'aide.

Il est beaucoup plus difficile de tromper votre régime alimentaire lorsque vos amis vous jettent de l'ombre lorsque vous cherchez quelque chose de sucré. Un bon système de soutien peut renforcer votre volonté lorsque vous la sentez diminuer.

Même si vous pensez que vos amis ne prendront pas votre engagement au sérieux, donnez-leur une chance avant de les rejeter. À la fin de mes trois semaines, mes amis, ma famille et mes collègues étaient vraiment intéressés par ce que je faisais avec mon régime sans sucre. (Oui, même mon père qui aime les brownies.)

Ils voulaient savoir quels aliments je mangeais et ne mangeais pas, et quels changements physiques et mentaux je vivais. C'est devenu une expérience éducative pour tout le monde.

3. Définissez un délai.

Savoir que je n'avais à manger du sucre que pendant trois semaines a rendu la tâche réalisable et m'a donné une ligne d'arrivée définitive.

4. Apprenez ce que vous pouvez (et ne pouvez pas) manger.

Cela semble évident, mais apprenez ce qu'est le sucre, car il se cache sous beaucoup de noms. Mon premier voyage à l'épicerie a été deux fois plus long que d'habitude parce que j'ai regardé chaque étiquette et recherché chaque ingrédient que je ne connaissais pas.

Cette chose appelée “dextrose” dans mon houmous préféré ? Sucre. Le riz qui sert à faire des sushis ? Il contient du sucre.

Savoir quoi rechercher et savoir quels produits ont tendance à contenir du sucre peut économiser beaucoup de temps et de confusion.

Il était également difficile de manger à l'extérieur car je ne pouvais pas consulter une liste d'ingrédients pour chaque élément du menu.

Les pains à hamburger contenaient-ils du sucre ? Peut-être. Quoi exactement est dans cette sauce spéciale? Aucune idée. Au lieu de devenir un ermite pendant trois semaines, j'ai maintenu un horaire social normal et je me suis mis au défi de trouver des articles sans sucre au menu.

Mon option préférée est devenue un hamburger ou un sandwich au poulet, tenez le petit pain et ajoutez une salade d'accompagnement. Quant à la situation de la vinaigrette, j'ai demandé une vinaigrette balsamique à part.

La plupart des vinaigrettes balsamiques n'ont pas de sucre, mais je l'ai utilisé avec parcimonie pour minimiser les dégâts au cas où cela se produirait.

5. Préparez-vous au succès.

Assurez-vous d'avoir toujours des aliments sans sucre à portée de main. Un week-end, mes amis et moi sommes partis en road trip et ils ont apporté des chips et des Pop-Tarts pour le trajet.

J'avais faim et j'étais irritable pendant tout le trajet parce qu'il n'y avait rien que je puisse manger. Si j'avais apporté mes propres collations, cela n'aurait pas été un problème.

Dormir suffisamment est également très important. Quand mon énergie était épuisée, ma volonté l'était aussi. C'était épuisant de combattre mes envies alors que je me battais aussi pour rester éveillé. Et c'est là que j'ai eu besoin de…

6. Savoir tricher

Si j'étais parfait, j'aurais passé trois semaines sans sucre ajouté, édulcorant artificiel ou alcool. Étonnamment, je ne le suis pas. J'ai eu quelques bouchées de chocolat noir un soir et du vin un autre soir.

Je me suis également adonné à Shakeology à quelques reprises, même s'il contient de la stévia. Mais j'ai choisi mes astuces avec soin. J'ai mangé du chocolat noir parce que c'était autorisé au cours de la troisième semaine de "The Sugar Detox", et des études ont montré que le chocolat noir peut être bon pour la santé.

Mon envie de chocolat était satisfaite beaucoup plus rapidement que d'habitude, alors je n'en ai vraiment pas mangé autant. Shakeology avait un goût incroyable, comme d'habitude, mais j'ai remarqué qu'il était assez sucré par rapport aux autres aliments que je mangeais.

Quant au vin, je me suis senti assez étourdi après un seul verre. Cette indulgence n'a pas radicalement changé le cours de mon régime sans sucre, mais cela aurait certainement pu.

Peu importe combien vous buvez, l'alcool altère votre jugement. Et lorsque vous avez déjà envie de ce cookie aux pépites de chocolat, un verre de vin peut vous convaincre qu'il est acceptable d'en manger un. Ou deux. Et une boule de glace.

7. Les fruits sont votre meilleur ami. Vraiment.

En tant que consommateur de sucre dévoué, j'ai ri quand les gens m'ont dit que les fruits satisfaisaient le dessert.

Un an, ma famille m'a offert un gâteau d'anniversaire avec des fruits et une garniture Cool Whip au lieu d'un tas de crème au beurre et j'ai pensé que c'était une blague.

J'étais reconnaissant pour l'effort et je l'ai gracieusement apprécié, mais j'ai Tout à fait suivi d'une barre de chocolat. Alors quand j'ai dû remplacer mes desserts par des fruits, j'ai pensé que ce serait la fin de moi… mais j'avais tort.

Quand les fruits sont la seule chose sucrée que vous mangez, ils ont un goût vraiment sucré. Je ne pouvais pas le croire. Mais la pastèque et les baies fraîches sont devenues mes bonbons pendant ces trois semaines, et j'en ferais volontiers à nouveau mon repas d'après-dîner.


Article n°6 : Garder nos enfants à l'écart du sucre

Après avoir eu deux grossesses sans glucides (moins quelques sacrés cornichons), j'ai donné naissance à deux bébés heureux et en bonne santé. Et c'est là, mes amis, que j'ai relevé mon plus grand défi à ce jour.

Je devais réellement les NOURRIR.

Vous savez, dans le monde d'aujourd'hui, tout tourne autour des friandises. Aller au cinéma? Tu dois avoir du pop-corn et des bonbons. Avoir un anniversaire? Obtenez un gâteau. Aller à la banque ? Voici une ventouse. Apprendre à aller pot? Donnez-leur des M&Ms. Des vacances spéciales ? Bonbon, bonbon, bonbon ! Emmener votre enfant à la crèche de l'église ? Voilà les cookies ! Aller chez les grands-parents ? J'espère que vous avez gardé de la place pour le dessert.

Je savais par mes propres expériences personnelles que je me sentais mieux sans glucides ni sucres dans mon alimentation. Je savais que je me sentais plus détendu et calme sans que ma glycémie ne monte et ne chute toute la journée. J'étais calme, mais j'avais aussi beaucoup d'énergie constante, plus que jamais en mangeant des glucides. J'ai bien dormi la nuit et j'ai vécu ma vie sans fringales, sautes d'humeur et prise de poids. Je me sentais juste BIEN.

Pourquoi ne voudrais-je pas que mes enfants ressentent la même chose ?

Après de nombreuses discussions avec mon mari, nous avons décidé de nourrir nos enfants avec un régime composé uniquement de viandes, de légumes à faible teneur en glucides, de fruits à faible teneur en sucre et d'eau. Pas de céréales, bonbons, jus de fruits, pommes de terre, pains ou féculents.

Et waouh. Je ne pense pas qu'aucun de nous deux sache vraiment pourquoi nous nous engageons.

Ce qu'ils mangeaient quand ils étaient nourrissons/bébés

Élever des enfants à faible teneur en glucides était le plus simple à leur naissance, principalement parce que personne d'autre n'essaie vraiment de nourrir les nourrissons des autres. Pendant leurs six premiers mois, nos deux bébés ont été allaités, sans suppléments de céréales ni aucun aliment supplémentaire. Je ne m'inquiétais pas de leur garder le sucre ou les glucides, et je n'avais pas à m'inquiéter que quelqu'un jette une sucette dans leurs bouteilles. Sur le plan nutritionnel, la balle était complètement dans mon camp.

Le vrai défi a commencé quand ils avaient environ six mois, et ils se sont chacun intéressés aux aliments de table. Nous avons commencé par leur donner un mélange d'aliments solides et pâteux. J'ai continué à les allaiter, mais nous leur avons aussi donné leur premier aliment : de la viande.

Même si la viande n'est pas un « premier aliment » traditionnel pour les bébés en Amérique, il est très courant dans de nombreux pays du monde de commencer les enfants de cette façon. Il convient de souligner que la viande est l'un des aliments les moins allergènes et les plus digestes.

Nous laissions Thomas ramasser une cuisse de poulet ou une galette de hamburger et la gommer. Ou je ferais cuire un rôti gras dans la mijoteuse, puis je le réduirais en purée dans un robot culinaire pour nourrir Julia à la cuillère. Voila ! Nourriture instantanée pour bébé au bœuf.

J'ai introduit des légumes en purée à faible teneur en glucides quelques semaines plus tard, lorsque j'ai senti qu'ils avaient développé un goût sain pour les protéines et les graisses. Et bien que j'ajoute généralement une certaine forme de graisse aux légumes (haricots verts avec de la graisse de bacon ou carottes avec du beurre), les enfants ont rapidement découvert qu'ils aimaient aussi les légumes, en particulier les haricots verts, les courgettes, les champignons, les oignons, les olives et les carottes. Mes enfants sont tous les deux connus pour hurler à la vue des betteraves. Sérieusement. Betteraves.

Ce qu'ils mangent maintenant en tant que tout-petits

Now that they’re both sitting in booster seats at the table, putting a low-carb meal on their plates is basically like feeding a [short] low-carb adult. Truth be told, they could probably out-eat most adults.

Here’s a standard breakfast selection for our children: eggs, bacon, sausage, fruit or tomatoes, and unsweetened, high-fat Greek yogurt.

Low-carb snacking on-the-go was something else I had to figure out. Because they eat such huge and filling meals, they don’t snack a lot, but when they do, they eat things like pepperoni, nuts, summer sausage, carrot sticks, pork rinds, and granny smith apples.

If we go out to eat, I order them a meat (steak, bun-less burger, beef tips, pork chop, chicken wings, chicken salad, or roast beef with melted cheese on top), and some vegetables. Going out to eat with them is still difficult, but only because they’re two and three years old and have the patience of a gnat when it comes to waiting for food. They may have come by that honestly, though.

They only drink water, which they both LOVE. They’ve never tasted juice, so they don’t ask for it. They’ve also never tasted cow’s milk (other than unsweetened heavy whipping cream), but they do get dairy in the form of cheese and Greek yogurt. Also, Julia has a great love for seltzer water. (She has her daddy’s face, but is definitely my child.)

Their most favorite treat (aside from a juicy steak) is fruit. I mostly stick to lower-sugar fruits like granny smith apples, honeydew melon, watermelon, and cantaloupe. I can get Thomas to do ANYTHING for a grape.

The world is a sugar minefield.

As they are getting older, things are becoming markedly trickier. For instance, our choices in child care providers and preschools have been based in part upon who will allow us to pack our own lunches and snacks. And when my kids are invited to a birthday party, I bake them a cake without flour or sweeteners (recipe coming soon) to make sure they don’t feel left out. In case there is ever a party at my kids’ school, I always have an extra special (though still low-carb and sugar-free) bag of snacks in their backpack.

One thing I didn’t anticipate was how easy it would be to tell my children that they can’t have sugar and sweets. I haven’t had to turn them down, because they’ve never even asked me for sweets. They don’t even like the sentir of baked goods or sugary foods. They truly have NO sweet tooth whatsoever and have no desire for anything other than meats, vegetables, and fruit. I don’t think they’d like the taste of candy even if I gave it to them.

And what a difference it makes in their behavior! They are incredibly calm, good kids with a great demeanor. But, WOW. Ingesting even the slightest bit of sugar can quickly change that. Because the only sugary thing they’ve ever been exposed to is prescription medicine, it’s easy for me to see the instant decline when sugar enters their systems. Do you know how many common medicines have sugar and sweeteners in them? Most all of them. And when it comes to my kids, the end result is melee. It’s not pretty.

If I can spare my children from a lifetime of negative effects from sugars and carb addiction, I will be thrilled. If I can help keep their blood sugar stable and allow them to feel the calmness and happiness that I have experienced over the past five years, I will consider myself successful.

I should mention that there is one side effect that has been completely unexpected. Due to their diets being so different from most (all?) other kids that we know, I can already tell that Julia and Thomas realize that it’s completely okay to think outside of the box and go “against the grain,” if you will. They’re finding out at an early age that it’s fine to be “different.”

And I’m definitely okay with that. Because, let’s face it: Aren’t we all?


The Healthiest Candy Bars, Ranked By Nutritionists

Sure, fancy chocolate is great and dark chocolate contains beneficial minerals and antioxidants, but there’s something so wonderfully nostalgic about a drugstore candy bar.

There’s nothing wrong with occasionally enjoying a treat just because it’s sweet. Even registered dietitians agree. Meredith Price, founder of Priceless Nutrition & Wellness, told HuffPost, “I am a self-proclaimed chocoholic and absolutely believe there is room in a healthy diet for chocolate and other sweets. I’d prefer to choose healthier options like dark chocolate. However, if someone enjoys a Snickers bar every now and then, that is 100 percent OK.”

Price added that the important thing is to focus on incorporating beneficial foods into your diet (fruits, vegetables, whole grains, etc.) rather than getting caught up in which foods to limit.

But back to chocolate: Do the peanuts in a Snickers bar somewhat make up for the 25 grams of added sugar (a whopping 50 percent of your recommended daily value)? Do the almonds and coconut in an Almond Joy offer significant nutritional value? Is there a “healthier” candy bar that stands above the rest of America’s favorites?

We asked three nutritionists to rank the nation’s most popular candy bars (according to retail sales data from IRI, a Chicago-based market research firm) from healthiest to least healthy. They each came up with their own drastically different guidelines.

These were the 10 top-selling candy bars in the U.S. last year (in the category of chocolate candy box/bag/bar less than 3.5 ounces):

  1. Snickers
  2. Hershey’s Milk Chocolate Bar
  3. Kit-Kat
  4. Twix
  5. 3 Musketeers
  6. Hershey’s Cookies ‘n’ Creme
  7. Reese’s Sticks
  8. Joie d'Amande
  9. voie Lactée
  10. Hershey’s Gold

Meredith Price’s Ranking

Price ranked the candy bars based on saturated fat and sugar content, and those with trans fats automatically went to the bottom of her list.

She noted that calories weren’t a consideration as the bars all fell within the same range (210 to 250 calories). But trans fats, or partially hydrogenated oils, were a red flag. Trans fats “should be completely avoided in the diet due to their ability to increase risk of heart disease,” she said.

“To choose the healthiest candy bar, you want one with the least amount of sugar and saturated fat and absolutely no trans fats,” Price said. “If you were to choose any candy bar [including those not on this list], the best option is to go for a dark chocolate version as they tend to have less sugar and even some beneficial properties like antioxidants and trace minerals.”

Price’s ranking (with links to the nutrition facts for each bar):

Snickers, the “healthiest” option, has the lowest amount of saturated fat (23 percent) in the group, according to Price. “It is a bit higher in sugar than most of the others,” she added. “Therefore, if you’re enjoying a Snickers bar, try to have this be your one sweet treat of the day.”

Twix came in second for its moderate saturated fat (30 percent) and sugar (22 grams) content.

The worst of the lot, 3 Musketeers, has both trans fats and the highest amount of sugar (36 grams). “That’s a whopping 9 teaspoons of sugar in one candy bar, which is higher than the American Heart Association’s upper recommendation of daily sugar intake,” Price said.

Natalie Rizzo’s Ranking

Rizzo, a registered dietitian and author of The No-Brainer Nutrition Guide for Every Runner, looked for recognizable ingredients.

While she didn’t consider any of the candy bars to be healthy, she said she favored those with “some sort of healthy ingredients, like nuts or chocolate, as the first ingredients on the list.” Among bars with similar ingredients, the one with less sugar won out, and candy bars containing unrecognizable ingredients went to the bottom of the list.

On the group as a whole, Rizzo said, “They are all an indulgence to have once in a while. I suggest opting for the one that satisfies your sweet tooth, since they all have very similar nutrition facts.”

  1. Hershey’s Milk Chocolate Bar
  2. Reese’s Sticks
  3. Snickers
  4. Twix
  5. voie Lactée
  6. 3 Musketeers
  7. Joie d'Amande
  8. Kit-Kat
  9. Hershey’s Gold
  10. Hershey’s Cookies ‘n’ Creme

Her top pick, Hershey’s Milk Chocolate Bar, “has the most pure ingredients, made from just milk chocolate without many additives.” Reese’s Sticks top Rizzo’s list because milk chocolate and peanuts lead their ingredients. Rizzo also pointed out that Reese’s Sticks have less sugar than the others and 4 grams of protein.

The other Hershey’s bars didn’t fare as well in her ranking, with the Gold and Cookies ‘n’ Creme bars coming in at the bottom of the list. Rizzo described Hershey’s Gold as a “sugar-forward bar made with other additives like vegetable oil” and its “only redeeming quality” being the peanuts. Sugar is also the first ingredient in Hershey’s Cookies ‘n’ Creme, and Rizzo noted that she didn’t recognize most of the other ingredients.

Jonathan Valdez’s Ranking

Valdez, owner of Genki Nutrition and media spokesperson for the New York State Academy of Nutrition and Dietetics, took note of serving size, saturated fat, trans fat, sodium and calories.

“If there is more than 20 percent of your daily value of these nutrients per serving, that raises a flag in terms of health impacts,” Valdez said. “It is also important to look at the fiber, protein and mineral content.”

  1. Reese’s Sticks
  2. Kit-Kat
  3. Hershey’s Cookies ‘n’ Creme
  4. Hershey’s Gold
  5. Joie d'Amande
  6. Hershey’s Milk Chocolate Bar
  7. 3 Musketeers
  8. voie Lactée
  9. Snickers
  10. Twix

He put Reese’s Sticks at the top of his list in part because, “compared to the other bars, this has the lowest amount of saturated fat,” Valdez said. Kit Kat, in second place, has “higher traces of vitamin D, iron, calcium and potassium” compared to Reese’s Sticks and a relatively lower fat content compared to the others.

Snickers just avoided the last slot because it has less saturated fat than Twix, which Valdez deemed “the worst candy of the choices.”

The lack of consensus among the three experts, who valiantly scraped to find redeeming nutritional qualities, indicates that there isn’t a truly healthy option here. But then you already knew that about candy bars.

“Everything in moderation,” Valdez said. “Ultimately, if it doesn’t exceed your caloric needs, it will not lead to weight gain. [But] eat too much of these treats, and they can replace other nutritional foods such as fruits, dairy and lean proteins.”

In short, if you choose to indulge, you could just pick the one you like best.


Le saviez-vous?

Mexico and other Latin America countries have been at the forefront at using monetary policy to improve public health. Over 25 countries throughout the world have adopted a sugar sweetened beverage (SSB) tax. While some cities in the United States have followed suit, no statewide mandates for SSB taxes have been made.

Rising Demand for Healthy Sugar Substitutes

It should be no secret that artificial sweeteners like high fructose corn syrup are detrimental to our health.

When you look at the insidious damage that they have had on health it's shocking to think that they could ever be approved as being safe for human consumption.

It's one of the reasons why some cities and countries around the world have passed soda taxes and have removed vending machines from schools, hospitals, and other public spaces.

This subject is highly politicized and not taken lightly by the Big CPG companies that need to keep their share of your wallet to keep their shareholders happy.

That's why they have spent hundreds of millions of dollars lobbying against legislation reform that require taxes on sugary beverages and foods.

But, when you look at obesity rates and other chronic health conditions that are preventable through dietary and lifestyle behaviors it's hard not to argue that every one of these products should come with a warning label like those of alcohol and tobacco.

Change is slow, but it is happening.

But, the biggest catalyst for change has been led by consumer education and demand for better ingredients.

As the cheaper option, artificial sweeteners are the preferred option for big businesses.

But, in addition to just being more expensive, the question remains whether they are actually better for you.


Voir la vidéo: En 3 Minutes, Blanchir Les Dents Jaunes Avec Seulement 1 Ingrédient Unique. Remèdes Naturels