Nouvelles recettes

10 entreprises alimentaires que vous ne saviez pas ont été fondées par des femmes

10 entreprises alimentaires que vous ne saviez pas ont été fondées par des femmes


Historiquement, les grandes entreprises ont généralement été fondées et dirigées par des hommes. Voici 10 entreprises liées à l'alimentation dont vous ne vous rendez peut-être pas compte qu'elles ont été fondées par des femmes.

10 entreprises alimentaires que vous ne saviez pas ont été fondées par des femmes (diaporama)

Les histoires d'origine des marques et des entreprises alimentaires sont toutes uniques et fascinantes. Plus de produits que vous ne le pensez n'étaient pas simplement concoctés dans une cuisine - au lieu de cela, ils ont été synthétisés dans un laboratoire ou créés par un chimiste alimentaire dans une usine. Créer un produit ou fonder une entreprise, puis en faire un nom familier, est une tâche monumentale. Pour les personnes figurant sur cette liste, cette réalisation est rendue encore plus monumentale en raison du fait que la gestion de haut niveau a tendance à être un club d'hommes.

Bien que de nombreux produits alimentaires et entreprises portent le nom de femmes, vous seriez surpris de voir combien peu ont été inventés ou fondés par elles. Tante Jemima et Mme Dash n'ont jamais réellement existé, évidemment. Little Debbie, Sara Lee et Wendy's ont été nommés d'après les filles des fondateurs (masculins). Marie Callender's a été fondée par le fils de Marie, Don.

De nos jours, il n'est pas rare que des femmes entrepreneurs lancent leur propre entreprise liée à l'alimentation. Il y a toujours un plafond de verre, mais si des investisseurs choisissent honnêtement de ne pas investir dans une entreprise simplement parce qu'elle est fondée par une femme, ils ont des problèmes bien plus importants qu'un mauvais sens des affaires.

Alors lisez la suite pour en savoir plus sur 10 femmes qui ont ouvert la voie à toutes les femmes entrepreneures qui ont suivi leurs traces.


En 1937, Margaret Rudkin a commencé à préparer son propre pain pour son fils, Mark, qui était allergique à de nombreux aliments transformés commercialement. Ce pain plus sain s'est avéré être un tel succès auprès des amis et de la famille de Rudkin qu'elle a commencé à le vendre commercialement sous le nom de la propriété de sa famille à Norwalk, Connecticut : Pepperidge Farm. Puis, lors d'un voyage en Europe dans les années 1950, Rudkin a découvert de délicats biscuits de style européen et a acheté les droits pour les vendre aux États-Unis. Elle les a nommés Milanos, d'après la ville dans laquelle elle les a découverts.


La légende raconte que la société de sauce de soja la plus célèbre au monde a été fondée par une femme nommée Shige Maki dans les années 1600. Après qu'elle et son fils aient été forcés de quitter leur maison après la mort de son mari au combat, ils se sont installés dans le village de Noda et ont passé les 15 années suivantes à cultiver du riz et à apprendre l'art de la fabrication du shoyu, ou sauce de soja. Elle a affiné le processus de production et a commencé à le vendre aux habitants, créant la société connue aujourd'hui sous le nom de Kikkoman. Comme le site Internet dit, « derrière chaque bouteille de Kikkoman, il y a une femme Kikko.


14 choses que vous ne saviez pas sur Alton Brown

Hôte Alton Brown, comme on le voit sur Food Network's Cutthroat Kitchen, Saison 1.

Photo de : Jeremiah Alley ©2013, Television Food Network, G.P. Tous les droits sont réservés.

Jeremiah Alley, 2013, Television Food Network, G.P. Tous les droits sont réservés.

La plupart des fans pensent qu'Alton Brown est un dictionnaire culinaire ambulant (et il l'est). Il est le commentateur ultime sur Iron Chef America, il est mentor et juge sur Food Network Star et personne n'oubliera jamais Good Eats. Mais il y a encore tant à apprendre sur ce pilier de Food Network. FN Dish a rencontré Alton sur le tournage de sa dernière émission, Cutthroat Kitchen, où il a discuté des techniques de survie pour les futurs concurrents et même de quelques choses que vous ne savez peut-être pas sur l'homme que tant de gens admirent et admirent.

1. Quand Alton était plus jeune, il a toujours pensé qu'il finirait par réaliser des films, ce pour quoi il s'est formé. "Seulement je me suis laissé écarter des publicités pendant longtemps."

2. Alton passe beaucoup de temps à piloter des avions.

3. Alton joue de plusieurs instruments, dont la guitare. "Je voyage toujours avec une guitare quand je suis sur la route." Il chante également avec son trio lors de sa tournée live.

4. Accompagner la musique : Alton écoute presque toujours de la musique pendant qu'il cuisine. La liste de lecture dépend du jour. "Je suis n'importe où, de l'opéra à Led Zeppelin - et partout entre les deux. Ma fille a 14 ans et écoute beaucoup de musique pop, donc j'ai tendance à graviter loin de tout ce qu'elle écoute. J'ai de la musique dans le cuisine tout le temps. Les 10 dernières choses que j'ai cuisinées étaient probablement celles d'Elton John au milieu des années 70 », a partagé Alton avec FN Dish.

5. Alton a peur du foie de veau. "Je l'ai essayé et je ne peux pas le rendre comestible. Je n'aime personne d'autre non plus - et le mien est juste pire", ajoute Alton.

6. « Bien que j'aime manger des artichauts, je déteste les cuisiner. C'est tellement de travail. Qui a décidé que nous devrions même manger ça ? »

8. Alton a beaucoup de lunettes. "Quand vous devez les porter tous les jours, vous avez tendance à les changer."

9. La collection de nœuds papillon d'Alton : « J'ai 200 nœuds papillon à la maison. J'ai hérité de la plupart d'entre eux. Lorsqu'un professeur d'école d'art a pris sa retraite, il m'a envoyé sa collection, qui était de 145 nœuds papillon qu'il a collectionnés sur une période de 30 ans. "

10. Quel est l'objet le plus mémorable qu'Alton a reçu d'un fan ? "L'année dernière, quelqu'un m'a donné un pot de friandises pour chien en céramique fait maison, fait pour ressembler à mon corgi, Sparky. Et merde s'il ne lui ressemble pas."


11 choses que vous ne saviez pas sur Krispy Kreme

Les beignets continuent d'être réinventés avec des garnitures folles et même des garnitures coûteuses, mais y a-t-il quelque chose de mieux que de s'enfoncer dans un glaçage classique ? Krispy Kreme a bien compris depuis les années 30, et se présenter avec une boîte de leurs célèbres beignets est garanti pour vous faire gagner des amis n'importe où. Renseignez-vous sur le secret derrière ce glaçage pécheur et canalisez votre Homer Simpson intérieur et l'histoire de la chaîne vous fera dire "Mmm. beignets!"

1. Krispy Kreme fabrique des beignets depuis près de 80 ans

Vernon Rudolph a fondé Krispy Kreme le 13 juillet 1937 à Winston-Salem, Caroline du Nord. Il a loué un immeuble à Old Salem pour fabriquer des beignets à la douzaine et les a d'abord vendus à des épiceries locales, mais la demande l'a rapidement amené à vendre ses bonbons directement aux clients sur le trottoir à travers une fenêtre.

2. Les Original Glazed sont les meilleurs vendeurs

Depuis le début, les clients ont été attirés dans les magasins Krispy Kreme par l'odeur des beignets originaux et sans fioritures. La pâte à levure passe par l'extrudeuse à air comprimé exclusive de l'entreprise et se forme en anneaux parfaits, qui fermentent ensuite pendant environ 30 minutes. Ils sont frits dans du shortening végétal avant de passer sous une cascade de glaçage au sucre chaud et le processus mdasha inventé par les ingénieurs de Rudolph dans les années 60. Avant cela, ils étaient émaillés à la main dans une cuve de lavage galvanisée !

3. La recette est un secret du Sud

On dit que Vernon Rudolph a acheté la recette spéciale de beignet à un chef français de la Nouvelle-Orléans et qu'elle est maintenant enfermée dans le coffre-fort de l'entreprise à l'usine de Winston-Salem. Il y a eu beaucoup de spéculations sur les ingrédients, mais selon les historiens, la recette historique consistait probablement en une crème de blancs d'œufs gonflés, de la purée de pommes de terre, du sucre, du shortening, du lait écrémé et de la farine. Qu'y a-t-il vraiment dedans ? Le monde pourrait ne jamais le savoir.

4. Les beignets ont meilleur goût à une température très spécifique

Après la friture, les beignets Krispy Kreme sont baignés dans une cascade de glaçage à 120 degrés F. Le glaçage refroidit et durcit pendant que les beignets se dirigent vers la fin de la chaîne de montage, où ils sont emballés par les employés du magasin. C'est à ce moment-là que les friandises sont idéales pour être mangées, c'est là qu'intervient la Hot Light. À partir de 1992, les magasins ont commencé à allumer des enseignes au néon "Hot Donuts Now" pour alerter les clients que des beignets frais sont disponibles à l'achat. Désormais, vous pouvez même télécharger l'application Hot Light pour recevoir des notifications push.

5. Krispy Kreme aime aussi le café

Qu'est-ce qui va mieux avec un beignet aéré qu'une tasse de café chaud ? La chaîne sert du café dans ses tasses vertes emblématiques depuis des décennies, mais maintenant du café glacé et de nouvelles boissons au café sont également proposés. Vous pouvez même préparer des mélanges de café Krispy Kreme Signature à la maison ou insérer des K-Cups Krispy Kreme dans votre Keurig sur le chemin du travail.

6. Les lignes peuvent devenir folles

Chaque fois que la chaîne ouvre un nouvel emplacement, les gens font la queue autour du pâté de maisons pour être l'un des premiers clients à franchir la porte. À partir de 15 h la veille de l'inauguration, les 100 premiers invités peuvent s'inscrire pour courir la chance de gagner des beignets gratuits pour toute l'année, c'est-à-dire une douzaine gratuite chaque mois. La toute première personne en ligne reçoit une douzaine gratuite chaque SEMAINE pendant un an ! Parlez d'un taux de sucre élevé.

7. Vous pouvez participer au Krispy Kreme Challenge

NC State University organise une course annuelle exigeant que les concurrents parcourent 5 miles à travers Raleigh et consomment 12 beignets (2 400 calories) en cours de route, le tout en 1 heure. La course idiote est organisée par des étudiants, les bénéfices sont reversés à l'hôpital pour enfants de Caroline du Nord.

8. Il existe des saveurs et des formes à durée limitée

S'il y a des vacances ou une occasion spéciale à venir, il y a probablement un beignet pour ça ! La chaîne publie des friandises en édition limitée célébrant tout, de Pâques à la saison de baseball en passant par Talk Like a Pirate Day, ainsi que de nouvelles saveurs telles que le Chocolate Chip Cookie Dough Donut. Comme indiqué par Brand Eating, vous pouvez même obtenir des beignets brillants arc-en-ciel scintillants dans une gamme de glaçages colorés et aromatisés dans les magasins de Corée du Sud.

9. Krispy Kreme est dans le livre Guinness des records du monde

La plus grande boîte de beignets au monde est une boîte Krispy Kreme mesurant plus de 19 pouces sur 13 et pesant 297 livres 10 onces. La Kuwait Food Co. Americana a construit la boîte massive (une réplique exacte de celles utilisées dans les magasins) en 2009, la remplissant de 2 700 beignets Krispy Kreme.

10. Krispy Kreme est lié à la conduite automobile

Si vous vous êtes déjà demandé pourquoi le logo Krispy Kreme peut être vu sur les pistes de course professionnelles, c'est parce que l'entreprise sponsorise des pilotes de premier ordre. Actuellement, la marque est le principal sponsor de Grey Gaulding. Nous entendons que les beignets vous font conduire vite !

11. Il y a des tonnes de chances d'obtenir des beignets gratuits

Tout au long de l'année, la chaîne propose des tonnes de promotions qui permettent aux clients d'acheter des bonbons gratuits, que ce soit pour célébrer la Journée nationale des super-héros ou le #DayOfTheDozens. Faites attention pour ne rien rater !


Téléphone portable, 1973

Bien qu'il ait l'air mobile, le premier téléphone portable a été inventé en 1973 par Motorola. Comment exactement ce jour a-t-il été marqué ? Martin Cooper, un ingénieur principal de l'entreprise, a appelé la société de télécommunications rivale Bell Laboratories pour leur dire qu'il parlait via un téléphone portable.

Le téléphone, qui était un prototype du Motorola DynaTAC 8000x, ne ressemble en rien au smartphone que vous possédez aujourd'hui. Il pesait près de deux livres et demi, mesurait plus d'un pied de long, offrait 30 minutes de conversation et prenait 10 heures pour se charger. Pire encore, il ne s'est même pas connecté au wifi.


Retour sur les 20 meilleures recettes de femmes pionnières de 2020

Il est presque temps de dire au revoir à 2020 pour de bon.

Cela a certainement été une année difficile pour tout le monde. Mais à travers tous les moments difficiles, les gens se sont connectés autour d'une chose : la nourriture ! Ils ont testé des entrées au levain, essayé des petits pains à la cannelle faits maison et fabriqué des lots et des lots de pain aux bananes.

Alors que vous ne vous attendiez probablement pas à des friandises à la banane de The Pioneer Woman (nous savons tous ce que Ree ressent à ce sujet 😂), vous avez fait une tonne de ses délicieux plats. Mais quelles ont été les recettes de Pioneer Woman les plus populaires de 2020 ? Vous êtes sur le point de le découvrir !

Bien sûr, il y a une tonne de plats réconfortants classiques qui sont arrivés en tête, ainsi que certains favoris de la famille Drummond, comme la tarte au chocolat bien-aimée de Ladd&rsquos. Il y a aussi de la soupe, des pâtes et de la tourte. Zut, il y a même une salade! Vous êtes sauvages.

Rejoignez-nous pour un compte à rebours de ce que vous cuisiniez tous en ces temps difficiles. Et, pendant que vous y êtes, faites-nous savoir votre favori absolu dans les commentaires !


4. Beurre de Cacahuète Velouté

Le velours est un classique de longue date depuis 1937. Bien qu'il soit sorti des étagères en 1984, il est revenu en 2009 pour le plus grand plaisir de beaucoup. Riche et crémeux, il est nostalgique pour de nombreux habitants du Michigan (y compris ma mère). Il peut être trouvé dans diverses épiceries de l'État et il est maintenant disponible à l'achat sur Amazon. Si vous êtes un amateur de beurre de cacahuète comme moi, essayez celui-ci - 10% de leurs bénéfices annuels vont à la Fondation Make-A-Wish, il n'y a donc vraiment pas de meilleur moyen de faire le plein de ce beurre de noix qu'avec Velvet .


6. Le Long Branch Saloon de la renommée “Gunsmoke” existait vraiment à Dodge City— et existe toujours. Sorte de.

Quiconque a regardé l'émission de télévision &# x201CGunsmoke&# x201D en grandissant connaît bien Miss Kitty&# x2019s Long Branch Saloon de Dodge City, Kansas. Ce que les téléspectateurs n'ont peut-être pas réalisé, c'est que la branche longue existait vraiment. Personne ne sait exactement en quelle année il a été créé, mais le saloon d'origine a brûlé dans le grand incendie de Front Street en 1885. Le saloon a ensuite été ressuscité et sert maintenant d'attraction touristique avec un bar de reproduction avec des spectacles. Selon le Boot Hill Museum, le Long Branch Saloon original servait du lait, du thé, de la limonade, de la salsepareille, de l'alcool et de la bière. Le maréchal Matt Dillon et Festus arborent des moustaches de lait ? Maintenant, il y a un scénario.


Top 10 des aliments du monde maya

Nous ne le réalisons peut-être pas, mais bon nombre de nos aliments préférés, du guacamole aux tamales en passant par le chocolat, ont été découverts, développés et raffinés il y a des siècles dans le monde maya. Voici quelques-uns de nos favoris.—Par Michael Shapiro

Chocolat
Le cacao est endémique des terres des Mayas, qui furent les premiers à prendre les graines du fruit et à les faire griller pour en faire du chocolat chaud. Les anciens Mayas ne fabriquaient pas de friandises et n'ajoutaient pas non plus de sucre et de lait au cacao. Au lieu de cela, ils ont pris leur chocolat comme un élixir de cérémonie et un rehausseur d'humeur savoureuse. Pour les Mayas, le cacao était un cadeau sacré des dieux et les fèves de cacao étaient utilisées comme monnaie d'échange. Ek Chuah, le dieu maya des marchands et du commerce, était également le patron de la récolte de cacao. Lorsque les Espagnols ont envahi les terres mayas dans les années 1500, ils ont adopté la boisson, ajoutant du sucre et du lait pour la rendre douce et crémeuse. Pour en savoir plus sur le cacao et goûter le chocolat, visitez l'Ecomuseo del Cacao dans la région de Puuc au Yucatán, www.ecomuseodelcacao.com.

Avocats et Guacamole
L'avocat, originaire du sud du Mexique et du Guatemala, est apprécié pour son goût riche et sa texture crémeuse et était une récolte précieuse des anciens Mayas. Même aujourd'hui, une personne d'Antigua Guatemala est appelée une panza verde, ou ventre vert, en raison de la dépendance de la région aux avocats dans les moments difficiles. Combiné avec des piments, de l'ail, de la coriandre, des oignons et du citron vert ou du citron, les avocats deviennent du guacamole, un apéritif somptueux . Ne vous attendez pas à trouver beaucoup d'avocats Hass dans le monde maya - il existe de nombreuses autres variétés, dont la plupart sont plus grosses. En 1917, Wilson Popenoe, un explorateur de la California Avocado Association, a expliqué pourquoi les avocats guatémaltèques sont les meilleurs : d'une couleur jaune plus profonde, d'une texture plus onctueuse et plus beurrée et d'une saveur plus riche que toutes les variétés connues aux États-Unis.

Poc Chuc
Ce plat typiquement yucatèque date des jours avant la réfrigération, lorsque la viande était conservée avec du sel. Le porc cuit lentement est combiné avec du jus d'orange aigre et du vinaigre pour tempérer le goût salé de la viande. Le jus d'orange rafraîchit le porc salé et lui donne une saveur acidulée - "l'orange aigre" est une variété d'orange dont le jus n'est pas aigre. Le plat est garni d'oignons sautés avec de la coriandre et un peu de sucre. Julio Bermejo du Tommy's Mexican Restaurant à San Francisco, qui sert des spécialités du Yucatán, dit que son restaurant préféré au Yucatán est le Restaurante El Príncipe Tutul-Xiu, à Maní : « Ils font le meilleur poc chuc sur Terre!”

Michelada
Les Mexicains du Sud aiment ajouter du piquant à leur nourriture et à leur bière. Une michelada (ou chelada dans certaines parties) infuse la cerveza avec du citron vert, du gros sel, du poivre et des shots de sauce Worcestershire et/ou Tabasco, servie dans un verre réfrigéré à bord de sel. Certaines versions incluent également la sauce soja ou l'assaisonnement Maggi. Cela semble étrange, mais c'est rafraîchissant et bien adapté à une journée chaude ou à une matinée agitée. Si les épices sonnent un peu fort, essayez une version simple, qui mélange juste du jus de citron vert et du sel avec une bière légère, comme Corona ou Tecate. C'est si populaire que Miller et Budweiser ont créé leurs propres versions de michelada, mais bien sûr, il n'y a rien de tel que la vraie chose.

Tortillas de mais
Les tortillas guatémaltèques faites à la main procurent une satisfaction élémentaire. Sur les marchés en plein air, vous pouvez entendre des applaudissements rythmés alors que les femmes les tapotent pour les mettre en forme, puis les font cuire sur un comal, une grande poêle en fer ou en argile cuite au feu de bois qui ressemble à un tambour en acier des Caraïbes. Ces tortillas ne mesurent que trois ou quatre pouces de diamètre mais sont plus épaisses que ce à quoi les Nord-Américains sont habitués. Le mythe de la création maya dit que les gens étaient faits de masa (pâte de maïs), et cela reste l'élément essentiel du régime maya indigène. Tout juste sorties du comal, les tortillas sont extrêmement satisfaisantes, un accompagnement idéal pour les haricots noirs guatémaltèques, une base parfaite pour une couche de guacamole.

Petit déjeuner traditionnel
Les aliments simples sont souvent les meilleurs. Le desayuno maya typique comprend des œufs brouillés, un accompagnement de haricots noirs, des plantains frits (semblables à des bananes mais plus gros, avec une saveur plus complexe), un peu de queso blanco (fromage blanc) et une tasse de café riche à base de haricots locaux. Le tout accompagné d'un panier doublé de tissu de tortillas de maïs jaunes chaudes. Après un vol de toute la nuit vers le Guatemala, je me dirige directement vers la Posada de Don Rodrigo d'Antigua Guatemala et je profite d'un festin matinal dans la cour verdoyante de l'hôtel, tandis qu'un groupe de marimba joue.

Café
Voir d'où vient votre café est une expérience révélatrice. La visite typique d'une plantation de café comprend une visite des champs (et souvent une explication des vertus du café cultivé à l'ombre), se poursuit dans les zones où les grains sont séchés et transformés, et se termine par une tasse de café. Finca Filadelfia, avec vue sur des volcans lointains, propose des visites près d'Antigua Guatemala. Si vous voulez plus de punch qu'une tasse d'offres de Joe, terminez votre journée avec une balade sur leur tyrolienne. Près de Quetzaltenango, dans les hautes terres de l'ouest du Guatemala, une ferme coopérative de café biologique et de macadamia appelée Comunidad Nueva Alianza vaut le détour.

Deux rafraîchissements : Jamaïque et Horchata
Dans les cantines du monde maya, vous verrez de grandes cruches en verre avec des fresques aguas. La boisson rouge vif est l'agua de jamaica, connue simplement sous le nom de jamaïque, (prononcé ha-MY-ka) à base de calices de fleurs d'hibiscus, d'eau et de sucre. Il est riche en vitamine C et constitue un moyen idéal pour tempérer la chaleur estivale. Un autre refresco populaire dans la péninsule du Yucatán et au-delà est l'horchata, un mélange de lait de riz, d'amandes moulues, de cannelle et de sucre. Certaines variétés contiennent de la chufa (noix tigrée), de la vanille ou de l'orge. Le résultat est presque comme un milk-shake mais pas aussi épais ou riche. Une horchata complète les plats épicés.


12 marques que vous ne saviez pas étaient en réalité malaisiennes

La vie est pleine de surprises. Une minute, vous faites une sieste, puis votre neveu diabolique de 4 ans choisit de voler comme s'il était à Neverland AU-DESSUS de votre ventre. Un jour, vous pensez que le barista chaud de ce café branché a le béguin pour vous parce que vous l'avez surpris en train de faire un clin d'œil non-stop sur votre café, puis vous découvrez que ce n'est que l'œil rose.

Juste au moment où vous pensez avoir atteint le maximum de votre quota de surprises qu'une personne adulte peut gérer en un an, vous découvrez que le café de San Francisco n'est pas de San Francisco après tout. Dis vaaaat ? Désolé mon pote mais c'est vrai que ton kopi étranger fantaisiste est en fait une marque malaisienne originale…… Surprise.

Voici 12 marques que vous pensiez probablement provenir d'un pays lointain et exotique, mais qui proviennent en réalité du bon vieux Malaisie.

1. Lewré

Tout le monde sait que Jimmy Choo est malais, mais peut-être que vous n'auriez pas deviné que Lewré est malaisien… (peut-être parce qu'il manque un Choo ou Tan ou Wong ?) Lewré a en fait été créé par un Lew – Datuk Lewré Lew. Depuis son lancement en 1997, la marque est devenue très recherchée par les célébrités et la royauté. Et maintenant, ses créations sont partout dans le monde.

Dato Lewré Lew a l'air assez malaisien. Image de Malaysian Digest

Voici une information intéressante - Jimmy Choo est son mentor ! « J'ai beaucoup de chance que mon sifu, Datuk Jimmy, ait généreusement partagé ses connaissances et ses contacts avec moi. Travailler avec lui m'a amené à un autre niveau et m'a permis de mieux comprendre comment une marque est construite », a-t-il déclaré. Chaque fois qu'il est à Londres, il passe du temps dans le studio de Choo pour perfectionner son art.

“ Les chaussures sont très importantes pour tout le monde, en particulier les talons hauts pour femmes. Je n'en avais aucune idée jusqu'à ce que je fasse l'effort d'en savoir plus sur les pieds. Les chaussures sont si importantes car elles tiennent vos pieds et vous transportent partout.” – Datuk Lewré Lew, The Star

2. Café de San Francisco

Juste ce qu'il faut pour les matins de merde. Image de mon offre

En sommes-nous sûrs à 110 % ? Pourquoi ne pas demander à Google Maps. Oh mystique et puissant Google Maps – *répand de la poussière magique autour* – est le café San Francisco de San Francisco ?

De Frisco, votre café San Francisco Coffee le plus proche est à 17 heures et 30 minutes ?! Capture d'écran de Google Maps

Oui, cela répond à notre question. Merci mystique et magique Google Maps.

Mais attendez, voici une histoire que la plupart d'entre vous ne connaissent probablement pas. Il était une fois un Américain qui a vécu à San Francisco pendant un certain temps. Il l'aimait tellement là-bas que lorsqu'il a décidé de créer une entreprise de café en Malaisie en 1997, il l'a baptisée San Francisco Coffee. Cela a commencé comme un seul café et a parfaitement compris à quel point il est important que chaque bête du matin trouve sa solution avant de commencer à cracher du feu sur tout le monde.

L'établissement de café appartient maintenant à Lyndarahim Ventures Sdn. Bhd. sous Datuk Abdul Rahim Zin. Il s'est développé à plus de 33 points de vente dans la vallée de Klang, a déclaré le directeur marketing Nik Azwaa à CILISOS.

3. BONIA (et Sembonia et Carlo Rino)

Hmmm pourquoi quelqu'un devinerait-il que Bonia est probablement comme d'Italie ? Hmmm pourraient être les noms à consonance italienne de ses étiquettes phares et sœurs : BONIA, Pizza, Sembonia, Pasta, Carlo Rino, Aglio Olio, Super Mario, etc. Ou peut-être est-ce simplement d'inspiration italienne.

BONIA, L'inspiration italienne. Capture d'écran de facebook.com

Mais en vérité la marque vient de spoiler : Malaysia Malaysia.

BONIA Corporation Berhad a été fondée en 1974 par le président exécutif du groupe, S.S. Chiang. En 1977, il a visité la foire commerciale du cuir à Bologne, en Italie, où il a été inspiré par l'œuvre d'art du sculpteur du XVIe siècle, Giambologna.

Les représentations de la sève de jambon, autrement connu sous le nom d'art. Giambologna’s ‘Architettura’. Image de Wikimédia

De la collection homme AW14/15. Image de la page Facebook de Bonia

En outre, le Groupe détient la licence de distribution de ces autres marques – Santa Barbara Polo & Racquet Club, Austin Reed, Valentino Rudy, Jeep, The Savile Row Company, Braun Buffel, Pierre Cardin, Bruno Magli, Enrico Coveri, Renoma Café Gallery et Renoma.

4. Le marché aux poissons de Manhattan

À main levée et vague, combien d'entre vous auraient deviné que le Manhattan FISH MARKET vient de Manhattan ? Vous venez de vous embarrasser en public si vous lisez ceci en public.

Bien que le restaurant ait été inspiré par le célèbre Fulton Fish Market, vieux de 180 ans, ses fondateurs (et meilleurs amis) George Ang et le Dr Jeffrey Goh sont très fiers de leur identité malaisienne. « Lorsque nous avons ouvert le Manhattan Fish Market à Singapour, nous n'avons pas pu échapper au cynisme et à la dérision, mais nous avons réussi à détourner la négativité une fois que les mécréants ont vu à quel point notre point de vente tournait dans la foule nuit après nuit », a déclaré Jeffrey. Suce-le Singi.

Les gars, vous voudrez peut-être activer la recherche sécurisée pour cette prochaine photo.

Plateau de homard flamboyant grillé. Image du marché aux poissons de Manhattan

Pendant ce temps, il y avait un différend entre le restaurant et Fish & Co. dont vous pouvez en savoir plus ici. Pour vous montrer sous forme de fruits de mer à quoi ressemblait (n'a pas) ressemblé le combat…

« Les gens sont toujours surpris lorsqu'ils découvrent que The Manhattan Fish Market est une marque malaisienne. Ce qui les étonne le plus, c'est à quel point nous avons bien performé dans un laps de temps si court,” George Ang, The Star

5. 1901 Hot Dog

La-la-la-la-la-la n'écoute pas.

Ne soyez pas dans le déni. Nous savons qu'avec un nom comme 1901 Hot Dog, les clients évoquaient des images de l'Amérique de la fin du XIXe siècle (avant qu'elle ne devienne Murica), des hommes en haut-de-forme et des femmes portant des parasols. AVAIT-ils collé avec leur ancien logo. Vous vous souvenez de ce logo ?

Ancien logo Hot Dog de 1901. Image de copainfication.

Mais DIX-NEUF O One Sdn. Bhd. a fait peau neuve en 2007 car la société avait de grands projets d'expansion vers un marché halal au Moyen-Orient et dans d'autres pays asiatiques. Des changements assez hot-doggity ont été apportés aux points de vente, au positionnement, aux produits, au logo et au marché cible.

Et donc nous avons ce logo maintenant.

1901 Hot Dog’s nouveau logo. Image de Franchise Malaisie.

Pour vous, quelques nostalgiques qui ont du mal à accepter le changement – oui même au point de pleurer un logo à la retraite – disons simplement que les fondateurs des années 1901 ont réfléchi longuement avant de dire au revoir à leur petit iconique mec en costume et chapeau de paille. Lisez ce que le co-fondateur Zakir Jaafar avait à dire à ce sujet.

Revenons un peu en arrière sur l'histoire de 1901. Zakir et Tengku Rozidar Tengku Zainol Abidin ont lancé leur chaîne en 1997 et l'ont nommée 1901 en se basant sur l'histoire de la naissance du « hot dog ». En 1901, au New York Polo Grounds, des vendeurs colportaient des hot-dogs en criant « Ils sont brûlants ! Obtenez vos saucisses de teckel pendant qu'elles sont bien chaudes ! » Le caricaturiste sportif du New York Journal, Tad Dorgan, a dessiné un dessin de saucisses de teckel aboyant dans des rouleaux chauds, mais ne sachant pas comment épeler "teckel", il a écrit "hot dog". Le hot-dog est donc né.

6. Gardénia

Vous pensiez donc que Gardenia était une marque américaine ? Eh bien, la recette et le visage derrière cela ont peut-être été, mais voici comment cela s'est passé.

En 1969, Horatio ‘Sye’ Slocumm d'Atlanta, aux États-Unis, s'est rendu en Malaisie orientale, envoyé par l'International Executive Service Corporation (IESC) pour démarrer une boulangerie. Gardenia Food Industries a été créée à Kota Kinabalu, Sabah par son fondateur Datuk Wong Tze Fatt avec le savoir-faire en boulangerie de Slocumm et l'expérience de Jim Humphries en crémerie. Jusqu'à aujourd'hui, la recette originale de l'oncle Slocumm est toujours indiquée sur les étiquettes de son pain, a déclaré le département Marcomm de Gardenia Bakeries KL à CILISOS. Même celui de Singapour, qui est une entité commerciale complètement distincte.

Comment NE PAS utiliser une tranche de pain Gardenia. Image d'Eric Adamshick sur Flickr.

Saviez-vous que vous pouvez faire une visite d'usine GRATUITE ? Le Bread Time Story Tour vous montre comment toutes les friandises et se termine également par un rafraîchissement. Ha, ha, vos yeux sont probablement en train de se redresser en ce moment !

7. Fipper

Gamme Fpper&8217s Comfort. Image de Fipper

Harrr ? Fpper comme dans Feel The Rubber ? Oui celui-là même.

Nous pensions qu'il était peut-être originaire des mêmes endroits qui ont produit Roxy, Havaianas, iPANEMA ou un autre pays ensoleillé comme celui-là. Euh, OK la Malaisie est bronzé mais nous avions en quelque sorte la Californie en tête.

Jack Lim a fondé la marque en 2008. Les pantoufles sont au prix de seulement 13 RM à 23 RM la paire et sont fabriquées en caoutchouc thaïlandais d'où le petit logo d'éléphant. Ils peuvent être trouvés dans de nombreux endroits, y compris les stations-service, les hôtels et les magasins de proximité, donc au cas où la paire que vous portez se casse, vous pouvez facilement les récupérer à ces endroits.

Vous pouvez également l'utiliser pour gifler quelqu'un d'ennuyeux ou expérimenter avec lui pour le phénomène de toast beurré pour voir s'il atterrit la semelle ou la sangle vers le bas.

8. Béryl’s

La gamme Camior est de chez Beryl’s ! Image de Beryl's Chocolate

Béryl. Quel nom doux et classique pour une petite fille. Pour nous, c'est un nom féminin d'origine sanskrite qui signifie pierre précieuse claire ou pâle. Pour les géologues, le béryl est un minéral composé de béryllium cyclosilicate d'aluminium de formule chimique Être3Al2(SiO3). Alors euh, si votre nom est Beryl et que vous cherchez une alternative sympa pour signer vos initiales, vous pouvez aller avec Be3!

Beryl's Chocolate and Confectionary a été créé en 1995. Fabriqué à partir de fèves de cacao du Ghana, il propose plus de 70 types de chocolats, dont des saveurs de durian et de piment. En fait, la saveur durian a une plus grande base de fans à Taïwan qu'en Malaisie elle-même !

Image de Beryl’s Chocolate sur Facebook

Si vous avez toujours souhaité être Charlie Bucket et faire un tour dans une chocolaterie, vous le pouvez maintenant. Beryl’s vous fera un grand tour si vous le demandez vraiment gentiment (c'est-à-dire appelez pour prendre rendez-vous). Ils peuvent organiser la visite en anglais, malais, mandarin ou cantons.

9. Vochelle

Parce qu'une fois ne suffit pas quand il s'agit de chocolat, nous avons une autre marque de chocolat malaisienne à partager avec vous.

Image de Maestro Swiss Group

Sous forme de blocs-barres à l'ancienne ou de dragées aux noix, Vochelle cherche à promouvoir les chocolats fabriqués localement dans le monde. Vochelle est distribué par le groupe Maestro Swiss qui n'est pas du tout suisse. Et ils professent fièrement leurs racines malaisiennes (sous ‘Company Values’. Kalau sous ‘Company Values’, pastilah benar).

Incidemment, Maestro Swiss fabrique également du Vico que tout le monde reconnaît sûrement comme étant malais.

Tous les itinéraires ramènent à la bonne vieille Malaisie. Carte de Maestro Swiss Group

10. OGAWA

‘Ogawa’, qui signifie ‘stream’ en japonais, a été utilisé pour créer le concept de la marque consistant à ‘partir d'une source fluviale et émerger à la fin, puissant comme l'océan’. Wah, peut écrire de la fiction romantique chinoise avec ce titre. On pourrait d'abord penser que la marque est originaire du Japon (abuden). Summore a Canto-star l'approuvant leh…

Wong Lee Keong et Lim Poh Khian (Malaisiens) ont construit la marque en 1996 (Malaisie) donc aujourd'hui, nous (Malaisiens) devons les remercier pour cela.

Ahhhhhhhhh. Fauteuil de massage Smart Aire Plus 3D Zero Gravity. Image d'OGAWA

Comment profiter pleinement de votre fauteuil massant OGAWA ? Inspirons-nous de Joey et Chandler.

11. Inde britannique

Image de EshiQa Honey Savannah Ranjan sur Coroflot

QUELLE?! Certainement pas! Avec un nom comme British India, on vous aurait peut-être pardonné si vous aviez pensé que la marque provenait de :

Mais la marque, présentée comme « une ère de racisme, d'oppression, d'injustice et de belles tenues, » par Yasmin Ahmad « pour une campagne publicitaire duh, pas par dépit » est absolument malaisienne.

Mauvaise occasion mais bonne expression (et geste de la main) pour la campagne publicitaire que Yasmin a créée pour l'Inde britannique. Lisez-le ci-dessous. Image de uhcseas sur Flickr

Yasmin a travaillé sur le slogan ironique de son bon ami Pat Liew, fondateur de la marque de mode. Découvrez comment son travail acharné a porté ses fruits pendant toutes ces années ici. Dans l'une de ses anecdotes, Pat a également décrit des moments difficiles comme en 2009, lorsque Suria KLCC a voulu déplacer le point de vente dans un endroit moins fabuleux. Se battant durement pour garder sa place mais la réglant très amicalement, Pat a réussi à rester sur place dans son emplacement privilégié.

“Il ne s'agit pas seulement d'avoir un espace de choix pour les marques internationales, mais aussi de présenter ‘Made in Malaysia’. Je suis malaisienne, a-t-elle exprimé dans l'article de The Star. Dis-le, Pat !

12. BUFORI

C'est le BUFORI GENÈVE ! Ermagerd… même pour quelqu'un qui ne connaît rien aux voitures. Image de BUFORI

OMG il suffit de regarder ces hot rods ! Cela aurait été plus crédible si quelqu'un vous avait dit que la voiture sortait d'un film de gangsters des années 30 plutôt que d'un film de gangsters des années 30. Kepong. Les voitures BUFORI inspirées des coupés américains des années 30 sont fabriquées à la main à Kepong, KL ! Selon la marque, « C'est l'un des rares endroits au monde où l'on trouve un grand nombre d'artisans qualifiés ayant une tradition de travail manuel minutieux. *Accroche fièrement des bretelles imaginaires contre la poitrine*

Originally, it was started by 3 Australian Lebanese brothers – Anthony, George and Gerry Khouri – dans Australie. But in 1998 they moved full production to Kepong under Bufori Motor Car Company (M) Sdn. Bhd. So yes, that’s full operations moved HERE and craftsmenship from the good people of Malaysia. BUFORI stands for

B eautiful
U nique
F untastic
O riginal
R omantic
I rresistible

To get your hands on one of these show-offable cars there’s no such thing as a waiting list. From placing your order until final shipping you’ll have to wait about 4 to 6 months but it makes the day you get to take it home all the sweeter we’re sure. Here’s a review on the BUFORI La JOYA (La JOYA = ‘The Jewel’ in Spanish).

Wazzup with this obsession for international brands?

Yeah why? Why are Malaysians so obsessed with things that had to cross borders, oceans, mountains, streams, meadows, longkangs to be sold over here?

The Federation of Malaysian Consumers Associations confirmed this stating that instead of buying cheaper in-house brands, consumers opt for branded items that are usually more expensive.

But all those brands mentioned above could totally trump the perception that overseas is better any day and at probably half the price to boot. Malaysians are capable of producing global standard stuff. Just look at the Khouri brothers who chose to operate BUFORI in Malaysia because of the talent here. And what about Cheong Choon Ng, Malaysian-born creator of the Rainbow Loom who, according to The Mirror, is worth GBP80 million (RM420 million) today!

In spite of all this, there are some elements that point to a changing tide. CEOs, bosses and top guns like Pat Liew who’s very proud of bringing her Malaysian brand, British India to an international market. And buddies George Ang and Jeffrey Goh who pwned the Singaporeans when their first Manhattan FISH MARKET on the island was a hit. Even Datuk Jimmy Choo declared his pride of being a Malaysian. He explained that while it was important to promote international brands, it was equally important for local designers to be given adequate support.

So 3 cheers for us. Hip-hip-hurrah. Pats on the back. Pop the champagne. Kthnxbai.


10 things you (probably) didn't know about Tunnock's

There are several essential things most people in Scotland (and elsewhere) are likely to add to their list of things they'd need to survive on a desert island, but we are guessing that more than a few would have Tunnock's Teacakes or Caramel Wafers written down in the top 5.

Few things made visiting an elderly relative's better than the obligatory offering of some form of Tunnock's treats, be it the luxurious Teacake, the delicious Wafer or on the odd occasion the mildly exotic Snowball.

In fact, most Scots would probably have 'do a Tunnock's factory tour' on their list of 'Scottish things to do before you die'.

It's the one ice breaker guaranteed to bring any Scottish people in a room together: "What's your favourite Tunnock's - the Teacake, the Caramel Wafer, the Caramel Log or the Snowball?"

Almost as iconic as Irn Bru, smoked salmon, haggis or whisky, here are 10 things you (probably) didn't know about one of Scotland's best love confectionery companies:

1. The company was formed by Thomas Tunnock as Tunnock's in 1890, when he purchased a baker's shop in Lorne Place, Uddingston.

Thomas Tunnock with his son Archie. Picture: TSPL

The company grew from these humble beginnings into a successful private baking company before striking it rich with their confectionery line.

In a recent interview with the Telegraph, Boyd Tunnock, Thomas' grandson said: "Between the wars, my father [Archie] was the biggest private caterer in the Glasgow area. I have all his daybooks from 1933 to 1942 – we take them to exhibitions and someone will say, 'Your father did my granny’s wedding,' so we’ll look it up and there it is."

Originally bought for just £80, The company now makes 80 tonnes of caramel each week – 1.5 tonnes an hour.

Caramel is poured out of bubbling cauldron. Picture: TSPL

They buy in around 25 tonnes of coconut a month and around 15 tonnes of cocoa butter each week.

With these ingredients they make between ten and 12 million biscuits and cakes each week, including around 5 million wafers (referenced on the wafer packaging) and 3 million tea cakes.

2. Tunnock's sells in more than 40 countries and is extremely popular in the Middle East

The Tunnock's Boy. Picture: Wikimedia

The Uddingston-based biscuit company ships to more than 40 countries worldwide and is very popular in the Middle East, with Iraq and Kuwait, making up around 20 per cent of its total exports.

The family baker recently revealed that Yemen had taken delivery of 300,000 Caramel Wafers in the last 12 months alone.

Caramel Wafers are also a big hit in Kuwait, where they are known as 'boy biscuits’ after the face of the Tunnock's boy (who has never been named) on the box.

The first products exported by the company were Caramel Logs to Newfoundland, Canada in 1957, while Trinidad loves Caramel Wafers and Wafer Creams and even the Faroe Islands are reported to eat around 125,000 Caramel Wafers a year.

All this success and the company still only has one export sales manager and he apparently doesn’t travel abroad.

3. Boyd Tunnock, inventor of the Teacake has a very special Tunnock's notebook

Boyd Tunnock with staff on the caramel wafers production line. Picture: TSPL

Boyd Tunnock, the inventor of the Teacake, carries a very special notebook in which he has written down all that he needs to know about the family company. The notebook's contents, which includes all the latest sales figures and company statistics, also has the recipes for his signature creations and ideas for future recipes.

Apparently, he even keeps a small circle in the notebook, drawn onto the inside cover, with which he measures the baked biscuit bases for the Teacakes to ensure they are just the right size.

4. The giant Tunnock's Teacakes from the Commonwealth games opening ceremony were put up for auction

The Tunnock's dancers at the Commonwealth Games Opening Ceremony. Picture: TSPL

That's right, you could have bought and owned one of these amazing pieces of memorabilia. We wish we had, just so we could have been as cool as the guy in the bottom right.

The giant Teacakes were sold as exclusive, limited-edition mementos and even came complete with hologram and letter of authenticity.

Tunnock's was such a hit at the Opening Ceremony that Waitrose revealed that in the weeks following the performance sales of Tunnock’s Tea Cakes soared by 62 per cent!

In fact, the company even reported this year that they made a whopping 15 million rise in tea cakes sold since the Glasgow 2014 Commonwealth Games.

5. Tunnock's have featured on T-shirts, been the inspiration for wedding cakes and have even had some of their products miniaturised for doll's houses

The Tea Cake company’s clothing collection includes t-shirts, hooded sweaters and beanie hats.

The Tunnock's T(ea) Shirt with the caramel wafer logo. Picture: Tunnock's

They have also sold cufflinks with caramel wafer logos and a Tunnock’s Rubik’s Cube.

Tunnock's products have even been miniaturised and sold as doll house furniture.

Dolls house maker Sheena Hinks holds her miniature Tea cakes and Irn Bru creations. Picture: TSPL

They have even served as inspiration for a wedding cake, with Mathew Watt, 37, and wife Siobhan, 34, going a bit further than the average couple with their love for the Teacake.

The couple spent £395 on this super-sized chocolate sponge wedding cake, topped with red and silver icing to recreate the famous wrapper.

The Tunnock's themed wedding cake. Picture: TSPL

Mr Watt, an interior designer, told the Scotsman: “On the day, the cake actually got more attention than we did, but that wasn’t a bad thing. We were very happy with it.”

And they are not the only ones to share their love of Tunnock's on their wedding day, the First Minister, Nicola Sturgeon, is said to have commissioned Tunnock's to make her wedding cake.

6. There's been an art exhibition dedicated to the company

Tunnocks exhibition at the Glasgow Print Studio. Assistant Olivia Bliss moves the artworks around. Picture: Robert Perry

In 2010, the Glasgow Print Studio held an art exhibition, Tunnocked, in which artists honoured the humble Teacake as well as its cousins, the Caramel Wafer and the Snowball.

Among the 40 different pieces of art inspired by the delicious products created by Tunnock's, was one Caramel Wafer which had been placed behind glass for emergencies, so essential was it to artist Harry Magee.

7. Tunnock's products have many celebrity fans, including several world famous pop stars

Chris Martin, the Coldplay singer, has said of his favourite treats: "You can’t choose between the Caramel Wafer and the Tea Cake – they’re like Lennon and McCartney, you can’t separate them."

While Howard Donald, of Take That fame, was delighted after fans from Manchester bought him a Tunnock's Teacake birthday cake which was presented to him on stage in Glasgow.

Singer Amy MacDonald even suggested she'd have loved to have been one of the dancers inside a giant Tunnock's at the Commonwealth Games opening ceremony.

8. Alex Salmond once greeted Australian media mogul Rupert Murdoch with a Tunnock's Caramel Wafer and a cup of tea

The First Minister admires a Tunnock's Teacake for a photshoot at the Uddingston factory. Picture: Phil Wilkinson

Alex Salmond apparently offered a Caramel Wafer and a cup of tea to Rupert Murdoch while he was entertaining the boss of News International at Bute House.

Alex Salmond reassured MSPs during the subsequent FMQs when he was questioned about the visit, that there was no fancy stuff involved. “There were no oysters. All you get at Bute House is a cup of tea and a Tunnock's caramel wafer.”

We are sure MrMurdoch was more than happy to accept the offering!

9. Tunnock's once took on the tax man over the classification of their snowballs, and won!

Workers pack Teacakes at the Tunnock's factory.
Picture: Robert Perry

Tunnock's, teamed up with rival Lee's, to challenge a ruling that saw them pay tax on their snowballs, placing them under “standard-rated confectionery”, which classified them as a biscuit.

Judges Anne Scott and Peter Sheppard, from the First-Tier Tax Tribunal, tested a plate of treats including Jaffa cakes, Bakewell tarts and meringues – all classified as cakes for tax purposes – as they made their decision.

Ms Scott then said: “A snowball looks like a cake. It is not out of place on a plate full of cakes. A snowball has the mouth feel of a cake.”She added: “Although by no means everyone considers a snowball to be a cake, we find that these facts mean that a snowball has sufficient characteristics to be characterised as a cake. For all these reasons, the appeals succeed.”

Tunnock’s received a rebate of just over £800k after both companies won their appeals.

10.The company is so successful that Boyd Tunnock is now on the Sunday Times rich list

With a net worth of £75 million pounds - the minimum needed to make the cut in Scotland - Boyd Tunnock is now on the Sunday Times Rich list.

11. Even Squirrels apparently love Tunnock's Teacakes

A squirrel enjoys a Tunnock's Teacake taken from a bin in Glasgow's Kelvingrove park. Picture: Mike McGurk

This cheeky chappy was spotted enjoying a Teacake in Kelvingrove park one afternoon.